E.ON pourrait s’implanter en Russie via Gazprom

Le groupe allemand d’énergie pourrait s’allier au monopole gazier russe Gazprom pour racheter des producteurs d’énergie en Russie, a déclaré son président à un magazine allemand.

Faute d’avoir pu mettre la main sur l’espagnol Endesa, E.ON regarde désormais du côté de la Russie. Le groupe allemand, qui détient 6,4 % de Gazprom, prévoit de prendre d’ici la fin du mois des décisions sur des projets en Russie, a réaffirmé Wulf Bernotat, selon un article à paraître de Manager Magazin.

Après l’échec de la tentative de rachat par E.ON d’Endesa, le premier électricien espagnol, Bernotat avait déclaré que son groupe pourrait désormais jeter son dévolu sur des sociétés de services aux collectivités en Turquie, Europe centrale ou Russie.

Gazprom, qui détient les plus importantes réserves mondiales de gaz naturel, veut se développer, hors du gaz, dans les centrales énergétiques, alors que la Russie prévoit de vendre des actifs dans la production et la distribution d’énergie et de réformer le secteur.

(Enerzine via Reuters)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz