“Eclairer pour rien la nuit” pourrait bientôt coûter cher !

A partir du 1er juillet, les bureaux, commerces et bâtiments sont invités à éteindre les éclairages inutiles la nuit de 1h à 7h du matin, une mesure qui  économiserait l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 750.000 ménages.

Cette initiative permettrait de rejeter l’émission de 250.000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère et de réaliser une économie de 200 millions d’euros. Elle contribuerait aussi à la préservation de la biodiversité en évitant des pollutions lumineuses inutiles.

L’arrêté du 25 janvier 2013 prévoit les dispositions suivantes :

Au niveau de la rue : les vitrines de magasins de commerce ou d’exposition seront éteintes au plus tard à 1h du matin, ou une heure après la fin d’occupation des locaux, et pourront être rallumées à partir de 7 heures du matin ou une heure avant le début de l’activité.

Au niveau de la commune : les éclairages des façades des bâtiments seront éteints au plus tard à 1 heure du matin et ne pourront être allumés avant le prochain coucher du soleil.

Au niveau de l’entreprise : la lumière du bureau sera éteinte au plus tard une heure après avoir quitté les locaux.

Des dérogations aux horaires d’illumination des façades d’immeubles non résidentiels et à ceux de l’éclairage des vitrines de magasins de commerce ou d’exposition seront possibles par arrêté préfectoral.

"Eclairer pour rien la nuit" pourrait bientôt coûter cher !

Questions / Réponses sur la réglementation

Tous les types d’éclairages sont concernés…

Faux, sont exclus du champ de cet arrêté :

► les éclairages publics, c’est-à-dire l’éclairage des voies réservées à la circulation des véhicules motorisés et/ou des piétons ;

► les éclairages destinés à assurer la sécurité des bâtiments lorsqu’ils sont asservis à des dispositifs de détection de mouvement ou d’intrusion ;

► les éclairages intérieurs des logements, et ceux des parties communes, même s’ils sont visibles de l’extérieur ; les guirlandes lumineuses sur les façades de ces bâtiments, en fin d’année ;

► la publicité lumineuse et les enseignes lumineuses qui doivent s’éteindre entre 1 heure et 6 heures depuis le 1er juillet 2012 (décret n° 2012-118 du 30 janvier 2012).

L’éclairage intérieur d’un local professionnel n’est pas concerné…

Faux, toute forme d’occupation des locaux est concernée par la limitation. Mais, après la cessation d’une occupation à titre principal (bureaux, magasins de commerce ou d’exposition), l’éclairage peut être remis en service pour une seconde occupation si elle n’intervient pas dans la continuité, comme des opérations de nettoyage de bureaux, d’approvisionnement des magasins, de maintenance des locaux, etc.

Je détermine seul l’heure de lever et de coucher de soleil…

Faux, certains programmateurs ou interrupteurs de lumière dits « crépusculaires » ou «astronomiques» intègrent directement les horaires de coucher du soleil. Si ce n’est pas le cas, l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) les donne sur une période pouvant aller jusqu’à 731 jours, permettant ainsi, en tant que de besoin, la programmation des installations lumineuses éclairant les façades, sur de longues périodes.

Pour les obtenir, il suffit de saisir l’adresse ou les coordonnées de la localité concernée sur le site : ici

Je m’expose à une sanction si je ne respecte pas les horaires fixés par la réglementation…

Vrai, mais il s’agit d’abord de faire preuve de pédagogie et de progressivité dans la sanction. Le commerçant ou l’exploitant d’un bâtiment non résidentiel encourt, après mise en demeure par l’autorité chargée du contrôle de l’application de la réglementation (maire ou préfet) et le cas échéant une suspension du fonctionnement des sources lumineuses s’il ne s’y conforme pas (article L583-5 du code de l’environnement), voire une amende au plus égale à 750 euros (article R583-7 du code de l’environnement).

Le contrôle du fonctionnement irrégulier des installations s’effectue visuellement depuis la rue puisqu’il ne concerne pas les éclairages intérieurs non visibles de l’extérieur.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

29 Commentaires sur "“Eclairer pour rien la nuit” pourrait bientôt coûter cher !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
luxeole
Invité

ou l’art de capter l’énergie dans son environnement pour alimenter les infrastructures d’utilité publique et les rendre autonomes…, mais à condition d’éviter toute pollution visuelle et lumineuse et …c’est possible !

climax1891
Invité

Les LED à 200 lm/W (2 fois plus économes que les LED actuelles) doivent arriver sur le marché en 2015. A partir du moment où on arrive à avoir un éclairage qui consomme très peu, ce genre de proposition n’est vraiment utile.

Nicias
Invité

une mesure qui économiserait l’équivalent de la consommation annuelle d’électricité de 750.000 ménages. En interdisant toute activité économique, on pourrait économiser la totalité du PIB français, soit 2000 milliards d’€ par an et faire 100% d’économie d’énergie. C’est ambitieux mais possible.

Jef
Invité

Réduire la consommation durant la nuit est très séduisante, mais il ne faut pas oublier que les centrales nucléaires ne s’arrêtent pas pendant la nuit et dès lors, l’éclairage de nuit est un manière d’éviter une surcharge du réseau. En Belgique, ils ont arrêté d’éclairer les autoroutes, mais ils sont finalement revenus sur leur décision car cela coûtait plus cher à la collectivité (coût de balancing plus élevé). Cette énergie devrait être gratuite afin d’inciter les ménages et les industries à programmer leur utilisation pendant la nuit…

climax1891
Invité

La nuit la température extérieure est inférieure à celle de la journée. Ainsi, la nuit, il faut beaucoup moins d’énergie pour produire de la glaçe ou refroidir des matériaux à changement de phase quand dans la journée. Ainsi, c’est l’occasion de stocker du froid qui sera ensuite utilisé dans la journée par les systèmes de réfrigération.

Luis
Invité
¤ Ce n’est pas seulement une question d’économie et de bon sens. Cela permet ausi de réduire la pollution lumineuse, comme il existe une pollution visuelle avec les publicités omniprésente à l’entrée des villes et à tous les coins de rue. Le noir de la nuit est nécessaire pour les rythmes biologiques des humains et des espèces animales. Effet indirect : EDF pourra exporter davantage d’électricité nucléaire la nuit, à bas prix, vers les STEP des montagnes suisses. Et on se demande si l’éclairage des autoroutes toute la nuit qui existait en Belgique n’était pas pour éponger le production d’électricité… Lire plus »
Nicias
Invité

Si vous êtes électrosensible, vous pouvez acheter des rideaux. Un simple masque est bien sur encore moins cher.

gaga42
Invité

Je sais bien que c’est ringard et que tout le monde s’en fout, mais il y a encore quelques dinosaures pour qui la voie lactée au milieu d’un ciel étoilé, ou un beau paysage de montagne sans éoliennes, a encore du sens.

trimtab
Invité
L’Eclairage en générale (au niveau mondial) consomme environ 20% de l’élecricité produite, et toute action pour en reduire cela a un sens, si n’est que pour l’utilisateur qui économise sur sa facture, qui est certes un peu dans l’epaisseur du trait pour ce qui un particulier, mais pour une entreprise ou une collectivité l’ordre de grandeur est bien différent. En pour ceux qui sont encore a poser des questions Franco-Francaises electrocentré telles que: “…….Et on fait quoi des centrales nucléaires pendant la nuit ?….” Et si ça nous permettait ou a certain de nos voisins de fermer quelques ‘bouilloires géantes… Lire plus »
Sirius
Invité

Déjà de nombreuses communes rurales – 83 sur 327- dans mon département- ont compris la stupité qu’il y a à éclairer la campagne à 2H. du matin.Elles y font des économies et respectent la nuit , donc les rythmes naturels des oiseaux et de la flore, sans oublier les personnes qui aiment dormir la fenêtre ouverte.

Fanfan tulipe
Invité
Une mesure simple pourrait etre d’établir une rémunération pour le Kwh économisé ! On définit un quota en fonction des dernières années de consomation et à partir de la, chaque année on remunère le KWh économisé ! C’est ainsi que l’ensemble des consommateurs d’éléctrcité seraient fortement incités à diminuer leurs consommations. Dans une logique de marché , on peut aussi trés bien créer un marché du Kwh économisé ! Est ce que notre monde productiviste est pret à accepter une telle politique économique ??? En tout cas je vois difficilement comment on pourrait faire plus éfficace ! Je ne suis… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

On alimente des chauffe-eaux. On recharge des voitures électriques. On fait tourner des machines à laver. On chauffe les logements au lieu de le faire en journée.

aurel
Invité

“”et on fait quoi des centrales nucléaires pendant la nuit ? On alimente des chauffe-eaux.” On fait bouillir de l’eau, pour faire tourner une génératrice, qui produit du courant, pour alimenter une résistance électrique, pour… chauffer de l’eau !

Temb
Invité

Vous commencez à devenir écolo cher bachoubouzouk, vous préconnisez du smart grid et de l’efficacité énergétique ! Mais regardez le parc nucléaire depuis 2 mois et ça va continuer jusqu’en octobre/novembre, la nuit on coupe jusqu’à 50% du parc entre 1H et 5H du matin, et pourtant on exporte à plein régime dans le même temps. Cette mesure va venir accroitre un peu le manque à gagner pour EDF.

Herve
Invité
@Temb Tout à fait ça va augmenter le manque à gagner pour EDF qui le repercutera sur le prix moyen, et donc tout le monde. (L’electricité nuke est quasimment composée que de couts fixes qu’on paye de toute façon. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles ajouter des ENR intermittantes à un mix nucléaire est sans interêt, sauf si ces ENR sont synchro avec la pointe journalière (PV)) Cela dit, de toute façon, on l’aurait payé quand même, car les économies réalisées par un marchand qui a coupé ses lumières la nuit peuvent se reporter sous la forme d’une baisse… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Es-je tenu une seule fois des propos contre les smart-grid ? Bien au contraire, je suis souvent le seul à défendre le déploiement de Linky.

Sicetaitsimple
Invité

Vous avez raison, il y a notamment depuis quelques semaines des baisses de nucléaire la nuit, car beaucoup d’hydraulique “fatal” à cette saison de fonte des neiges.Ce n’est pas vraiment nouveau, juste très accentué par une hydraulicité qu’on peut qualifier d’exceptionnelle, en France et chez nos voisins. 50%, certainement pas, enfin pas 50% du parc disponible, celui qui n’est pas en maintenance. Ou alors indiquez nous le jour. Et ça ne va certainement pas durer jusqu’en Octobre/Novembre; une fois que ça a fondu on revient à une situation “normale”.

Sicetaitsimple
Invité

hydraulique en Mai: plus forte production mensuelle depuis 2001. nucléaire: plus qu’en Mai 2012 fossile: une peau de chagrin…

jmdesp
Invité
J’ai déjà vu des position de l’ADEME que je trouvais douteuses, mais au stade de celle qu’elle a pris ici, jamais. L’ADEME a le culot d’affirmer que les 2TWh potentiellement permettrait d’économiser 250 000 tCO2. Soit 125gCO2/kWh, donc 2 fois et demi la charge CO2 moyenne du mix électrique français. Pour une consommation exclusivement entre 1 et 7h du matin, au moment où le mix français est systématiquement excédentaire ! Certains estiments qu’il peuvent considérer cette consommation inutile, mais en réalité les commerces payent cette électricité, et cela finance le budget d’EDF pour entretenir les moyens. Il payent presque aussi… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

On ne peut pas justifier des consommations totalement inutiles ( on parle du créneau 1h à 7h00 du matin) par le maintien du chiffre d’affaire d’EDF….. EDF et d’une façon générale le système electrique s’adapteront via de nouveaux usages, de nouvelles tarifications, du stockage, ….

Babase
Invité

je suis étonné du nombre de commentaires cotnre cette mesure, Ca revient presque à avouer que le nucléaire n’est pas rentable si on n’a pas des gaspillages d’électricité la nuit ??? on pourrait aussi demander à RTE et à Erdf de mettre en place des moyens de commande de la consommation, on allumerait tous les usages éteints chaque fois que nécessaire pour ajuster la cosnommation à la production stable et maximale ???

Nicias
Invité
@gaga42 En tant que jeune dinosaure, je me rend bien compte que c’est l’éclairage public (le rayonnement étant diffusé) qui pourrit le ciel la nuit. A mon avis, il y a beaucoup plus de gens qui ont peur du noir que d’électrosensibles et d’astronomes amateurs, on est pas prêt de voir une loi qui interdise les lampadaires. @sicetaitsimple On ne peut pas justifier des consommations totalement inutiles C’est tellement inutile qu’on est obligé de voter une loi liberticide pour empêcher ceux qui ne sont pas de votre avis d’éclairer la nuit. Toutes les lois actuelles et mesures font comme si… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Vous n’y allez pas de main morte dans le choix des mots! “Comme si les gens étaient des crétins”, là il peut effectivement y avoir un doute…. Rassurez moi, vous n’allez pas vous exiler, par exemple en Russie?

Nicias
Invité

Non, je suis un fervent partisan de l’impôt confiscatoire et des taxes. Une bonne taxe carbone est mille fois moins stupide qu’une interdiction symbolique.

ensa
Invité

l’initiative d’éteindre la lumière en cas de non utilisation n’est seulement nue économie mais avant tout une occasion de vie pour les prochaines génerations vue la rareté des ressources énergitiques et la difficulté de les avoir au moindre prix.

Sicetaitsimple
Invité

Pas de chance (!!) , en France une taxe carbone sur l’electricité serait quasiment sans effet car l’electricité francaise est très peu carbonée. Alors dans le domaine spécifique de l’électricité rappeler aux commercants, industriels, tertiaire, eventuellement particuliers qu’éteindre la lumière quand on quitte le bureau, le commerce,… n’est pas forcément idiot, ca me parait simplement de l’hygiène…. Enfin pour mon cas personnel, c’est ce que mes parents m’on appris, il est vrai que c’était il y a longtemps….. Il y a malheureusement beaucoup plus de crétins que vous ne l’imaginez.

Nicias
Invité
en France une taxe carbone sur l’electricité serait quasiment sans effet car l’electricité francaise est très peu carbonée. Bah oui, bien sur, c’est bien le but, il faut internaliser les coûts de pollution. S’il n’y en a pas dans la production d’électricité la nuit, la taxe n’a pas d’effet. Alors dans le domaine spécifique de l’électricité rappeler aux commercants, industriels, tertiaire, eventuellement particuliers qu’éteindre la lumière quand on quitte le bureau, le commerce,… n’est pas forcément idiot Mais pourquoi faire puisqu’ils ne polluent pas ? De quoi vous mêlez vous ? Fasciste ! (un grand mot je vous l’accorde…) Taxer… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

J’assume! Mais rassurez-vous, vous ne serez pas envoyé en camp de rééducation immédiatement, puisque: “il s’agit d’abord de faire preuve de pédagogie et de progressivité dans la sanction. Le commerçant ou l’exploitant d’un bâtiment non résidentiel encourt, après mise en demeure par l’autorité chargée du contrôle de l’application de la réglementation (maire ou préfet) et le cas échéant une suspension du fonctionnement des sources lumineuses s’il ne s’y conforme pas (article L583-5 du code de l’environnement), voire une amende au plus égale à 750 euros (article R583-7 du code de l’environnement).”

Sicetaitsimple
Invité
Pour finir sur ce theme, que pensez-vous de l’interdiction de fumer dans les lieux publics et de l’introducton des radars sur les routes? Au début, c’est totalement liberticide. 10 ou 15 ans après, à part quelques raleurs professionnels, tout le monde trouve ça plutôt bien. Pour en revenir au sujet, vous dites que les éclairages nocturnes ne polluent pas, mais dans ce cas je vous renvoit vers Mme Rivasi, l’Ademe, voire RTE qui vous diront avec raison qu’en hiver (au sens lage, disons 6 mois) et même la nuit , l’electricité pollue. La question est de combien, mais ça nous… Lire plus »
wpDiscuz