Eco-marathon Shell 2009 : DTU double vainqueur

La 25ème édition du Shell Eco Marathon s’est tenue en Allemagne sur le circuit de Lausitz les 8, 9 et 10 mai 2009.

L’Eco-marathon Shell est une compétition automobile annuelle organisée par la compagnie pétrolière dont le but est de parcourir la plus longue distance avec un litre de carburant. Cette compétition est réservée aux étudiants de tous les niveaux (du lycée jusqu’aux grandes écoles) et de tous les pays. Les véhicules utilisés sont des prototypes étudiés et construits dans des structures scolaires ou universitaires.

DTU (The Technical University of Denmark), déjà primée par le passé, était cette année de retour avec Innovator, une voiture fonctionnant à l’hydrogène dans la catégorie "prototypes", et Dynamo, une voiture fonctionnant au Di-Methyl Ether (DME) dans la catégorie "concept urbain". Chacune a remporté la victoire dans sa catégorie respective. Innovator a atteint 3549 km pour un litre, et Dynamo, 589 km pour un litre, établissant un nouveau record dans cette catégorie.

Comme un diesel, Dynamo utilise un moteur à combustion interne et à allumage par compression du carburant. Sa victoire a permis de mettre en lumière l’utilisation de carburant issu de la biomasse dans ce type de moteur. En plus d’être peu coûteux à produire, cette technologie permet en effet de rouler en émettant moins de fumée, de monoxyde d’azote et de CO2 que les moteurs traditionnels. Une étude européenne a d’ailleurs prouvée que ces moteurs pourraient émettre jusqu’à 30 fois moins de CO2 pour des performances similaires !

Eco-marathon Shell 2009 : l'UTD double vainqueur

Après ce succès, la société de pneumatique Michelin a invité l’équipe de DTU à participer à une autre compétition d’élite pour le développement de voitures respectueuses de l’environnement.

BE Danemark numéro 23 (28/07/2009) – Ambassade de France au Danemark / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/60145.htm

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Eco-marathon Shell 2009 : DTU double vainqueur"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
harold
Invité
Ce genre de compétition semble destinée à rivaliser avec les compétitions pour voitures électriques, qui sont, elles, écologiques. C’est honteux, car les pétroliers et les motoristes n’ont aucun besoin de ça pour convaincre. tout le monde roule au pétrole et ca fait 1 siècle qu’on travaille à améliorer les moteurs. C’est donc du pur marketing pour redorer l’image de ces combustibles. Plus les moteurs des voitures à essence ou diesel seront performants, plus les moteurs, les équipements embarqués seront importants, puissants et lourds, annulant le bilan global des économies de CO2 engrangées pour le véhicule, c’est une loi qu’on observe… Lire plus »
nahouhak
Invité
Le Shell éco marathon a plusieurs catégorie, l’IUT où j’étais préparais également une voiture solaire pour le Shell Eco Marathon, alors ne soyez pas mauvaise langue et renseignez vous au préalable avant de critiquer aussi vivement le gros méchant pétrolier . J’ai assisté récemment au solar event au Bourget du lac, toutes les voitures solaires présentes avaient le logo du shell eco marathon. D’autre part, ces concours font avancer les choses, les voitures sans pétroles ou autre carburant équilent ne sont pas encore prêtes de dominer le marché, alors d’ici là, autant qu’elle consomment le moins possible et qu’elles polluent… Lire plus »
nico04
Invité

Pas cons chez Michelin…

harold
Invité
    L’article qui m’a convaincu: “C’est à Georg Bush, qui n’a jamais rien compris aux enjeux énergétiques et qui n’a toujours fait qu’obéir à des groupes d’intérêts, que l’on doit  le mythe de l'”économie hydrogène”. C’est une filière vraiment absurde pour alimenter en énergie les voitures. Elle conduit à consommer 3 fois plus d’énergie qu’avec la filière électricité-batteries, ce qui conduit à tripler les impacts environnementaux.” Par ailleurs, je n’ai rien contre la recherche sur l’hydrogène,  -je n’ai rien contre la recherche tout court, il faut investir, c’est un impératif. Mais à titre personnel et d’après ce que j’ai… Lire plus »
nahouhak
Invité
En ce qui concerne les impacts environnementaux, parler de la consommation électrique pour le rechargement ne suffit pas. Le lithium (qui est à la base de la grande majorité des batteries actuelles) est un métal loin d’être inépuisable. J’ai repéré un écrit là dessus, résumé de l’exposé d’un chercheur du CNRS retraité. L’hydrogène pourrait être une meilleur solution non pas en raison de ses performances, mais en raison de sa disponibilité et de sa neutralité au niveau environnementale (sans compter le dispositif et l’énergie nécéssaire à produire l’hydrogène loin d’être neutre). C’est sûr qu’au niveau des progrès, le choix d’une… Lire plus »
Rorotropic
Invité
wpDiscuz