Ecosse : jusqu’à 5000 emplois dans l’énergie offshore

"Plus de 5 000 emplois verts en Ecosse pourraient être créés" selon l’annonce faite par le Premier Ministre écossais, Alex Salmond, grâce notamment au développement de trois pôles régionaux pour la fabrication d’équipements destinés aux énergies offshores, situés autour de zones portuaires clés.

Lors d’un discours prononcé à l’occasion d’un débat public organisé à Dornoch à l’initiative du gouvernement, le Premier Ministre a salué la phase 2 du “National Renewables Infrastructure Plan” (N-RIP, Plan National sur les Infrastructures pour les Energies Renouvelables), publiée le 3 août par Scottish Enterprise et Highlands & Islands Enterprise.

Ce plan définit les investissements requis pour permettre à l’Ecosse de réaliser son objectif de devenir une région de prédilection pour la fabrication et l’installation de turbines d’éoliennes et d’équipements pour la production d’énergie marine.

Le plan indique que des investissements publics et privés d’un montant total de 223 millions de livres contribueraient à l’implantation de 11 sites de fabrication pour l’éolien offshore répartis en trois pôles régionaux. Ensemble, ces sites pourraient créer jusqu’à 5180 emplois et générer chaque année jusqu’à 294,5 millions £. Il souligne également la nécessité pour le Trésor de débloquer l’impôt sur les carburants fossiles, d’un montant de 185 millions £, afin d’accélérer la promotion et le développement des énergies renouvelables en Ecosse.

Les sites de fabrication identifiés dans la Phase 1 du Plan N-RIP, publiée en février 2010, sont les suivants : Leith, Dundee, Nigg, Energy Park à Methil, Hunterston, Aberdeen, Arnish, Campbeltown/Machrihanish, Ardersier, Kishorn et Peterhead. Ce rapport recommande que ces sites soient développés au sein de trois pôles de fabrication régionaux qui soutiendraient la fabrication des composants des éoliennes et tireraient profit du savoir-faire en matière d’énergie marine existant déjà en Ecosse.

Ecosse : jusqu'à 5000 emplois dans l'énergie offshore

Le Premier Ministre Alex Salmond commente :

« On estime que les eaux écossaises renferment un quart du potentiel de production d’énergie éolienne offshore et marémotrice de l’Europe et un dixième de la capacité de production d’énergie houlomotrice ; et dans la conjoncture économique actuelle, nous devons capitaliser sur ces atouts naturels afin de saisir de nouvelles opportunités de soutenir la reprise et la croissance économiques. Exploiter le potentiel de ces sites nécessite un investissement initial des secteurs public et privé. Le plan fait la démonstration des gigantesques retombées économiques pouvant résulter de la consolidation de l’industrie des énergies marine et offshore, et marque une nouvelle étape positive vers la création d’une Ecosse durable et sobre en carbone », ajoute Alex Salmond

Andrew Jamieson, Directeur de Scottish Renewables, commente :

« En tant que co-président du groupe chargé de la mise en œuvre du “National Renewables Infrastructure Plan”, je sais que l’Ecosse est sur le point d’accomplir une percée majeure en devenant un acteur clé de la fabrication d’équipements pour la production d’énergies renouvelables offshores, pas uniquement pour répondre aux seuls besoins de l’Ecosse, mais également pour le marché à l’export. Ce plan crée une plate-forme d’action rapide. Le secteur privé sera le principal investisseur, mais avec l’engagement précoce du secteur public comme co-investisseur, l’Ecosse peut créer ces postes à haute valeur ajoutée, en s’appuyant sur ce qui a déjà été réalisé à Machrihanish avec Skykon et à Energy Park Fife avec BiFAB. »

Lena Wilson, PDG de Scottish Enterprise, déclare :

« L’Ecosse peut accueillir la fabrication d’équipements pour la production d’énergies renouvelables offshores de la même manière qu’elle s’est spécialisée dans l’étude d’ingénierie des fermes éoliennes offshore et des centrales marémotrices et houlomotrices. Toutes ces opportunités cumulées contribueront à faire de l’Ecosse le premier producteur d’énergies renouvelables en Europe. Cette dernière phase du “National Renewables Infrastructure Plan” a été conçue en collaboration avec l’industrie et permettra de fixer les priorités d’investissement pour l’avenir. Notre priorité actuelle consiste à collaborer avec les propriétaires de sites individuels et nos partenaires du secteur public pour déterminer comment nous pouvons joindre nos efforts pour attirer les investissements permettant de développer l’infrastructure et de répondre à la future demande du marché. »

 

La phase 2 du National Renewables Infrastructure Plan est consultable en ligne : >>>> ICI

** La création de 5180 emplois a été calculée sur la capacité, dans les pôles identifiés, à fabriquer et à installer 750 unités offshore par an. Les énergies renouvelables représentent au moins 3000 emplois en Ecosse, et pourraient créer au moins 16000 nouveaux emplois au cours de la prochaine décennie.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Ecosse : jusqu’à 5000 emplois dans l’énergie offshore"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Voilà qui devrait faire réfléchir nos industriels et politiques des secteurs connexes: la France avec le 2ème potentiel européen dans le domaine devrait s’activer à l’image de nos amis écossais…. Mr C.Estrosi voilà des inspirations à émuler ! Let’s get going ! Good Luck ! A+ Salutations Guydegif(91)

Losi
Invité

Hélas l’exploitation à haut niveau du potentiel éolien français ne risque pas d’arriver de sitôt vu le blocage imposé aux politiciens par le lobby nucléaire… Tant pis les emplois et les entreprises iront s’installer ailleurs.

wpDiscuz