Enerzine

ECOSTU’AIR couvre 70% des besoins énergétiques de TEREOS

Partagez l'article

La SEVEDE qui regroupe et transforme en énergie les déchets ménagers produits par les habitants de six collectivités de l’estuaire de la Seine a inauguré sur le site de Tereos le réseau de vapeur verte de 3km qui relie l’Unité de Valorisation Energétique ECOSTU’AIR à l’usine voisine TEREOS, 3ème groupe sucrier mondial.

Un an après que le SEVEDE ait choisi de renouveler son partenariat industriel avec SUEZ, pour l’exploitation de l’Unité de Valorisation Energétique ECOSTU’AIR à Lillebonne, près du Havre (76), de la vapeur est désormais produite pour alimenter en énergie renouvelable et de proximité un site industriel voisin du Groupe Tereos.

L’énergie renouvelable produite est composée d’électricité (27 500 MWh par an) mais aussi de vapeur (330 000 MWh par an) pour couvrir près de 70% des besoins énergétiques de l’usine du Groupe Tereos. L’investissement global du projet, proche de 18 millions d’euros dont 1,7 million d’euros pris en charge par l’ADEME, l’un des plus importants projets français de ce type, renforce la place de l’Estuaire de la Seine en tant que pionnier de l’écologie industrielle.

En substituant le gaz naturel par de la vapeur, le site Tereos de Lillebonne accélère sa transition énergétique et réduit significativement sa consommation en énergie fossile. "La proximité et la complémentarité de nos deux sites est un exemple concret d’économie circulaire à l’échelle d’un territoire. De plus, ce projet de valorisation entre pleinement dans le cadre de la politique environnementale du groupe tereos, qui permet d’une part de réduire nos émissions de gaz à effet de serre et, d’autre part, d’ accroître l’utilisation d’énergie renouvelable" a commenté Yves Belegaud, Directeur Europe de Tereos.

Florent Saint-Martin, Président du SEVEDE et Vice-Président de la Communauté de l’Agglomération Havraise, a ajouté : "Nous sommes dans un jeu gagnant-gagnant entre collectivités publiques et secteur privé. La production et la vente de vapeur à un industriel local poursuit l’objectif d’une économie circulaire, et est une démonstration supplémentaire qu’une exploitation intelligente des déchets contribue à la fois à préserver l’environnement, maîtriser les finances publiques et développer l’emploi local."

"Nous sommes  très heureux d’inaugurer ce réseau de vapeur verte entre ECOSTU’AIR et Tereos. Cette inauguration permet à notre Groupe de confirmer son rôle clé dans la transition écologique de ses clients et sa capacité à développer des solutions innovantes. Notre partenariat avec le SEDEVE et Tereos est un exemple réussi d’économie circulaire et de boucle locale de valorisation" a conclu Philippe Maillard, Directeur Général Adjoint des activités de Recyclage et Valorisation de SUEZ en Europe.

A Lillebonne, SUEZ est par ailleurs partenaire de Tereos pour le recyclage et la valorisation de ses déchets industriels de production, dont plus de 99% sont valorisés en nouvelles ressources matières (cartons, plastiques), organiques (compost) ou énergétiques (bois, déchets industriels banals).

* Syndicat d’Elimination et de Valorisation Energétique des Déchets de l’Estuaire


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "ECOSTU’AIR couvre 70% des besoins énergétiques de TEREOS"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Greenbof
    Invité

    Bruler des déchets et les considérer renouvelables c’est juste une entourloupe de l’Europe… Il y en a bien d’autres… Bruler du plastique c’est pas comme bruler du pétrole…?

    wpDiscuz