EDF commande à Areva la future chaudière nucléaire

Le Conseil d’Administration d’EDF, réuni le 23 janvier 2007, a autorisé la signature avec Areva du contrat de fourniture de la chaudière du futur EPR de Flamanville (Manche).

Il s’agit du dernier des grands contrats passés pour la construction du réacteur EPR «Flamanville 3 », après l’attribution, en août dernier, du génie civil principal à Bouygues et de la réalisation de la salle des machines à Alstom.

Ce chantier représente au total près de 150 contrats susceptibles d’être attribués à de grands groupes internationaux et à des entreprises régionales.

Le coût de l’investissement dans l’EPR est estimé à 3,3 milliards d’euros aux conditions économiques actuelles. Le chantier est d’ores et déjà lancé, depuis l’été 2006. L’obtention du Décret d’Autorisation de Création de l’installation nucléaire est la prochaine étape majeure. Les travaux de construction du réacteur devraient démarrer, comme prévu, à la fin de l’année 2007.

L’EPR, réacteur nucléaire de 3ème génération d’une capacité de 1 650 MW, s’inscrit dans la continuité technologique des réacteurs à eau pressurisée actuels, en agrégeant tous les progrès récents pour offrir une plus grande souplesse d’utilisation et la garantie d’une production d’électricité sûre, compétitive et sans émission de CO2. La chaudière, coeur du réacteur nucléaire, présente des performances améliorées puisqu’elle consommera 17 % de combustible en moins par rapport aux réacteurs en fonctionnement.

La construction de la tête de série EPR, qui contribue à pérenniser l’expertise et les compétences nucléaires d’EDF, s’inscrit également dans le programme de relance des investissements du Groupe, en particulier la mise en service en France de 5 000 MW de capacités de production supplémentaires d’ici 2012.

 
(src : CP – EDF)
Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz