EDF EN acquiert un projet éolien de 200 MW au Texas

EDF EN a annoncé hier la concrétisation d’un accord entre sa filiale américaine, EDF Renewable Energy et Renewable Energy Systems Americas**, pour acquérir le projet éolien en fin de développement de Longhorn, d’une capacité installée de 200 MW.

Dans le but d’obtenir un crédit d’impôt prévu pour les installations de ce type (Production Tax Credit), la construction du parc au Texas sera lancée d’ici la fin de l’année, a précisé la filiale d’EDF.

Etabli au nord de l’Etat du Texas, le projet de parc éolien de Longhorn bénéficiera des lignes de raccordement prévues pour relier la production d’énergie éolienne issue des « zones compétitives de production d’énergie renouvelable » aux zones à forte consommation d’électricité de l’Etat.

EDF Energies Renouvelables a obtenu un accord de couverture à prix fixe sur le long terme pour la production d’énergie attendue du projet.

La construction du projet sera assurée par RES Americas pour le compte d’EDF Renewable Energy.

Longhorn représente ainsi le cinquième projet éolien d’EDF EN au Texas, après les mises en service de Bobcat Bluff (150 MW) et de Spinning Spur (161 MW) en décembre 2012, puis les acquisitions des projets en développement de Spinning Spur II (161 MW), actuellement en construction, et de Hereford (200 MW), dont la construction sera lancée avant la fin de l’année.

** opérateur d’énergie renouvelable en Amérique du Nord

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "EDF EN acquiert un projet éolien de 200 MW au Texas"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

curieux de voir comment l’éolien sur terre peut être une filière digne d’investissement à l’étranger, et hérétique en France. Ou alors, EDF s’est fait à nouveau avoir aux US , ce serait pas la première fois (cf Constellation Energy)

Sicetaitsimple
Invité

C’est quand même génial: EDF En est une boîte qui comme son nom l’indique fait dans le renouvelable, donc a priori c’est “bien”. Mais si ils investissent en France, ils tuent la concurrence, magouillent, pompent deux fois de la CSPE ou que sais-je encore si on lit la plupart des commentaires sur Enerzine. Et s’ils ils investissent à l’étranger, ce sont des gros nuls qui gaspillent certainement leur argent ( et donc celui du consommateur francais au bout du compte). Pas simple pour eux! Ceci dit, ils ne lisent peut-être pas Enerzine.

Bachoubouzouc
Invité

de se limiter au nucléaire. Comme ça on pourrait la critiquer plus commodément.

wpDiscuz