EDF EN met en service 25 MW d’éolien supplémentaire en France

Toujours dans l’optique de poursuivre son développement en France, EDF Energies Nouvelles a annoncé mardi les mises en service des parcs éoliens de Plateau d’Andigny et de Trécon-Clamanges, pour une capacité installée cumulée de 25 MW.

Le parc éolien de Plateau d’Andigny est situé dans le département de l’Aisne, au carrefour des territoires de quatre communes picardes : Vaux-Andigny, Molain, ValléeMulâtre et Saint-Martin-Rivière.

Composée de sept turbines Siemens, l’installation éolienne codétenue par EDF Energies Nouvelles et Diamond Generating Europe présente une puissance installée de 21 MW.

Localisé en région Champagne-Ardenne dans le département de la Marne, sur les territoires des communes de Villeseneux et de Trécon, le parc éolien de TréconClamanges (4 MW) est équipé de deux éoliennes Vestas de 2 MW chacune.

La production totale de ces deux parcs éoliens est équivalente à la consommation électrique annuelle de plus de 22 000 habitants

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

28 Commentaires sur "EDF EN met en service 25 MW d’éolien supplémentaire en France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Tech
Invité

edf critique la CSPE et en profite via sa filiale EDF EN !!!

Dan1
Invité

A Tech Vous avez des éléments factuel suir les bénéfices engrangés par EDF-EN au titre de la CSPE ? Parce que pour l’instant c’est absolument zéro malgré les incantations : Personne n’est parvenu, à ce jour, à démontrer quoi que ce soit… serez-vous plus fort que lr83 (et d’autres) et le premier à montrer que EDF se gave de CSPE. En attendant votre démonstration, j’ai démontré maintes fois qu’EDF avait un retard de compensation de CSPE d’environ 5 milliards, rapport de la Cour des Comptes à l’appui.

Tech
Invité

vous niez une évidence, pas besoin de chiffres pour noyer le poisson! les contrats éolien d’EDF EN ne sont certainement pas plus bas que ceux des autres éoliens et encore supérieures au coût prétendu du nuke par EDF qui sert à déterminer le prix de vente et donc la CSPE. donc oui EDF EN ne faisant pas payer son éolien au prix le plus bas est subventionné pour son éolien et participe donc ausi à la hausse de la CSPE CQFD.

Dan1
Invité

Je ne nie pas une évidence… car il n’y a aucune évidence ! Si vous soutenez qu’EDF est largement bénéficaire de la CSPE, prouvez le en citant les installations qui lui rapporteraient de l’argent via les obligations d’achat. Le problème posé n’est pas lors de l’installation mais en cours d’exploitation. Donc qui est propriétaire des installations réalisées par EDF-EN et qui bénéficie du tarif d’achat pendant la durée d'”exploitation. Aucune évidence mais des arguments que vous ne possédez pas. Pour l’instant, vous êtes dans la droite ligne de vos prédécesseurs, vous affirmez sans savoir.

Tech
Invité

Dan1 je l’ai déjà dità plusieurs, il faut tout lire: propriétaire ou “détenue par” pour moi c’est du pareil au même! codétenue par EDF Energies Nouvelles et Diamond Generating Europe présente une puissance installée de 21 MW. si le “détenteur” n’exploite pas c’est bizarre! producteur à moitié, à moitié pardonné ;o)

Dan1
Invité
Pas très probant ce que vous avancez… et ça ne concerne que 21 MW, c’est à dire peanuts en CSPE éventuellement “bénéficaire” par rapport à la CSPE “charge” pesant sur EDF. La CSPE “charge” est d’abord énorme à cause du photovoltaïque (et demain l’éolien offshore) avec un rythme supérieur à 2 milliards par an. Or la CSPE “charge” représente” un retard de compensation de 5 milliards vers EDF. Alors si vous trouvez que par ailleurs EDF se gave de 5 milliards de CSPE “recette d’OA”, je voudrais bien considérer votre cause. Mais ça me paraît assez mal barré avec seulement… Lire plus »
Tech
Invité

vous en devenez pathétique à vouloir innocenter edf à tout prix! pour cet article c’est “seulement” 21 MW mais vous ne pouvez pas ignorer les autres MW eolien ou solaires d ED FEN. vous qui aimez les chiffres! je n’ai pas envie de faire un décompte au kWh près! vous faite tout bêtement preuve de mauvaise foi. de mon coté je n’ai jamais dit que toute la CSPE allait à EDF EN mais qu’ils acceptaient d’un coté ce que edf pleure de l’autre!

Dan1
Invité
Non non, je ne suis pas pathétique du tout et il ne suffit bien évidemment pas que vous l’affirmiez pour que cela devienne vrai. Vous n’êtes pas le gardien de la vérité, pas plus que le créateur de vérité qui devrait s’imlposer à tous. Tout au plus, pourriez-vous en être un humble serviteur… si vous en donniez la peine. Je ne sais pas si EDF ou EDF-EN est massivement bénéficaire de la CSPE via les obligations d’achat. J’affirme ne pas savoir et en même temps je doute que le bilan global soit positif pour EDF attendu qu’il existe déjà et… Lire plus »
Tech
Invité
oui certaines vérit”s dérangent, il ne m’a pas fallu 5 minute pour lire sur le site de EDF EN qu’il ya en viron 800 MW d’installé et 200 en cours (en France) je suppose que le PV est aussi subventionné dans beaucoup d’autres pays étranger, mais pas le temps de fiare le tour de la question. soit bientôt 1GW oui, ce n’est pas la totalité du PV en france, mais oui je le répète, EDF pleure d’un coté ce qui réjouit sa filiale EDF EN de l’autre! au moins pour pas loin du GW ce qui est bien plus (50… Lire plus »
Dan1
Invité
Sauf que nous ne parlons pas des marges bénéficiaires réalisées par EDF-EN sur les puissances installées en Photovoltaïque ou éolien, mais des bénéfices qui seraient réalisées via la CSPE pen,dant la période d’exploitation. Dans cette optique, il faut donc savoir qui exploite les installations réalisées par EDF-EN et donc qui encaisse la CSPE ? Donc une fois de plus, vous ne répondez pas à la question (comme vos prédécesseurs) car vous affirmez sans savoir. Je réitère donc la question déjà posée en décembre 2012 : Comment EDF-EN aurait pu accaparer la plus grosse part de la CSPE avec seulement 6%… Lire plus »
plouc73
Invité
EDF EN bénéficie comme tous les autres producteurs éoliens des tarifs d’achat garantis et compensés par la CSPE . Donc entre EDF EN et EDF SA, maison mère du groupe EDF, il y a neutralité. En effet EDF SA achète à EDF EN au prix fort une électricité dont elle n’a pas vraiment besoin sur le plan technique; Donc le surcoût de l’un est compensé par la subvention de l’autre. Mais ce mécanisme ne joue que sur des faibles quantités, EDF EN étant un acteur de moyenne importance dans un paysage d’acteurs éoliens très diversifiés. D’autre part Dan 1 a… Lire plus »
plouc73
Invité

le lien est

zoziau
Invité

Non non EDF EN n’est pas un “acteur moyen” de l’éolien en France mais le plus gros et celui qui a bien sur les plus gros moyens. Et le deuxième c’est GDF Suez, sous couvert d’une multitude de petites sociétés. Voilà pour le terrestre, et sur le offshore c’est encore plus simple il n’y a que ces deux là…. On les chouchoute nos grands groupes !

Sicetaitsimple
Invité
– les producteurs éoliens ( dont EDF En) vendent au(x) tarif d’achat à EDF. Ils ne sont pas “compensés” – c’est EDF qui est compensé via la CSPE, mais par construction c’est une compensation qui se veut neutre (ni perte ni gain pour EDF). -EDF bénéficie dpuis début 2013 d’une “reconnaissance de dette” pour les compensations non effectuées dans le passé par défaut de recouvrement ( l’état n’a pas augmenté la CSPE autant qu’il aurait dû le faire), avec un objectif d’apurement de cette dette vers 2018, donc la CSPE n’a pas fini d’augmenter independamment du développement des renouvelables car… Lire plus »
Dan1
Invité
Bon, considérons seulement l’éolien et la part d’EDF-EN de 750 MW / 8 200 MW soit 9 % du parc. Question : Est-ce que EDF-EN bénéficie à plein de la CSPE ? Combien de millions d’€ par an ? Pour l’offshore, ce sera évidemment très lourd… mais pour l’instant on a rien payé. Là, pour EDF, c’était le premier plateau de la balance, sachant que dans l’autre plateau, il y a les 5 milliards de défaut de compensation de CSPE qui pèse sur les comptes d’EDF. Evidemment, normalement la balance sera rééquilibrée à terme si on en croît la Cour… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

dans tout ça, c’est que si on écoute certains quand n’importe qui ( sauf EDF) développe du renouvelable sur la base des mêmes tarifs que tous les autres, c’est bien, mais que quand c’est EDF (via EDF EN), c’est pas bien! Cherchez l’erreur. EDF est condamné pour l’éternité à ne faire que du nucléaire, là au moins c’est pas bien, c’est sûr.

Tech
Invité
à Plouc, merci de vous inquiéter pour mes neurones, ils vont encore bien, je ne suis certes pas humoriste, et je ne vous permet pas de parler de mes “connaissances ou de mes compétences, mais j’ajoute que je préfère parler de choses sérieuses sans me prendre au sérieux! je suis donc allé lire les documents de la CRE (le lien que vous fournissez ne fonctionne toujours pas mes mes neuroens m’ont quand même permis de trouver l’article! qui par ailleurs averti que les chiffres annoncés ne sont que des prévisions ! cela ne contredit pas du tout ce que je… Lire plus »
plouc73
Invité
@ MM. Dan1 et Sicetaitsimple Pour le compensation du surcoût de l’obligation d’achat des kWh éolien produits par EDF EN : , j’avais fait une ellipse, mais le résultat était là :avantage théorique pour le groupe EDF via la CSPE qui rembourse à EDF SA le surcoût engendré par l’achat à EDF EN. Le problème étant que EDF Groupe n’a pas vraiment besoin d’énergie éolienne aléatoire, et donc qu’en faisant de l’éolien EDF Groupe poursuit un triple objectif a) Communiquer sur les énergies renouvelables et faire un peu de “green washing” b) prendre une part du gâteau bien savoureux des… Lire plus »
zoziau
Invité

Monsieur Plouc. Les contrats d’achat pour l’éolien terrestre ne portent pas sur 20 ans comme vous l’écrivez mais sur 15 ans, au montant de 8,2 centimes/kWh les 10 premières années puis entre 2,8 et 8,2 centimes/kWh. Vous admettrez j’espère, que cette précision (lien estampillé EDF) n’est ni haineuse, ni primaire ni viscérale mais juste nécessaire. Et que MM Dan1 et Sicetaitsimple pourront la valider et fournir moultes “arguments solides sur le plan technique” pour confirmer que vous avez encore dit des bêtises.

Dan1
Invité

Exprimé en termes réels sonnant et trébuchant, l’éolien terrestre (pour l’instant) ne ne nous coûte pas 82 €/MWh et l’éolien nous coûtera encore moins 82 € à l’avenir à cause de l’essor prochain de l’éolien au-delà du rivage :

Dan1
Invité
Je laisse bien sûr les lecteurs d’Enerzine (Sagaces comme il se doit) décider de qui dit des bétises. Et un petit rappel sur le coût historique réel de l’éolien : L’histoire vue par la CRE nous dit ceci : 2003 = 77,6 €/MWh 2004 = 79,7 €/MWh (+ 2,7 %) 2005 = 84,9 €/MWh (+ 6,5 %) 2006 = 84,5 €/MWh (- 0,47 %) 2007 = 83,6 €/MWh (- 1 %) 2008 = 84,0 €/MWh (+ 0,48 %) 2009 = 84,7 €/MWh (+ 0,83 %) 2010 = 84,1 €/MWh (- 0,12 %) 2011 = 85,3 €/MWh (+ 1,4 %) 2012… Lire plus »
Reivilo
Invité
Voilà la formule de révision des tarifs d’achats pour l’éolien terrestre. (article 6 de l’arrêté du 17 juin 2014) En révisant un peu nos notions de calcul on voit que 40% de l’indice K de révision est gelé ce qui est un grand classique dans ce genre de formule. Cela qui signifie en gros que l’augmentation annuelle du tarif d’achat est décoréllée d’autant de l’augmentation des indices de la production et du travail et donc inférieure à l’inflation. Pour dire simplement ça baisse d’année en année en valeur réelle. On peut aussi le vérifier en introduisant les données Danesques ici,… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Si vous connaissez un parc qui a vu son tarif baisser après 10 ans, faites le savoir.Ca releverait pour son exploitant de la faute professionnelle! Vous pensez bien que celui-ci va s’arranger ( si nécessaire par de la maintenance correctement programmée) pour ne surtout pas excéder le niveau de production qui entrainerait une diminution du tarif d’achat unitaire. Un dialogue précédent sur le sujet:

Sicetaitsimple
Invité

Ne pas confondre “mise à jour” (article 3) et “révision” (article 6). Vous parlez de la révision, donc de ce qui s’applique tous les ans à un contrat existant . Mais un nouveau contrat bénéficie d’une “mise à jour” par rapport à la valeur de 82€/MWh valable en 2007.

Reivilo
Invité
Le tarif d’achat est bien 82 Euros “indexé au 1er janvier de la demande de l’indice (0,98)n X K.” selon ce qui est indiqué dans le décret. Et si je lis bien à chaque année il y a double minoration : le “gel” de 40% par rapport au taux d’inflation et le 0,98. Pour illustrer si en 2008 l’indice K donne 1,009 (inflation 1,5%) le tarif d’achat passe de 82 Euros à 82 x 0,98 x 1,009 = 81,08 C’est d’ailleurs sans doute pourquoi dans ces projets, la demande de contrat d’achat est faite au plus tôt par les exploitants…… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

à chaque année il y a une mise à jour pour les projets à venir puis une révision pour les projets réalisés.

Sicetaitsimple
Invité

Pas dramatique pour l’éolien onshore, l’augmentation en € courants telle que constatée par la CRE ( cf. chiffres rappelés par Dan1) n’est pas extraordinaire, proche de l’inflation, simplement ça pemet de constater que les gains de productivité sont quasiment nuls dans cette filère ou, s’il y en a, qu’ils sont accaparés par le développeurs. Bref, pas grand chose à attendre, un ordre de grandeur de 90€/MWh en € constants semble une bonne référence pour les années à venir. Le prix de marché c’est en 2015 environ 40€/MWh.

plouc73
Invité
Certes les contrats éoliens sont faits pour 15 ans. Je vous accorde ce point. Mais je vous rappelle que vous -mêmes et les thuriféraires de ce type d’installations à la production aléatoire affirmez que les surcoûts payés par les consommateurs ont baissé. Et depuis 10 ans ils ne font qu’augmenter comme l’a relevé justement M. Dan1 et Sicetaitsimple. Donc quelle que soit la durée des contrats, la réalité objective est bien celle que j’évoquais. Quant aux finasseries sur l’indexation, je vous fait remarquer que la charge pour le consommateur (via la CSPE) est à rapporter à l’inflation des prix à… Lire plus »
wpDiscuz