EDF proche de l’accord avec Enel pour l’EPR

L’opérateur italien Enel pourrait prendre demain une participation de 12,5% dans le réacteur EPR de Flamanville.

Un accord longtemps attendu, après 2 ans et demi de négociations, pourrait être signé vendredi 28 novembre à Nice, à l’occasion d’un sommet franco-italien.

Si tel est le cas, Enel s’engagera à participer à l’effort de construction, d’exploitation, de déconstruction des installations, ainsi qu’à la gestion à long terme des déchets nucléaires.

Le démarrage de l’EPR est prévu à l’horizon 2012.

Enel envisagerait également d’investir dans la suite du projet, à savoir la réalisation de 5 tranches supplémentaires.

Par ailleurs, l »opérateur italien pourrait entrer au capital de centrales à gaz qu’EDF projette de construire en France.

Les négociations pour l’entrée d’Enel au capital de l’EPR de Flamanville ont été longues et difficiles. D’une part à cause des menaces d’OPA de l’italien sur Suez en 2006, d’autre part du fait de la volonté d’EDF de garantir ses intérêts en Italie, en contrepartie de la pénétration d’Enel sur le marché français.

 
 (src : Les Echos, La Tribune, Boursorama)
Partagez l'article

 



            

Articles connexes

avatar
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
geocari
Invité
geocari

Je trouve la situation d’ENEL particulièrement surprenante. L’Italie a renoncé au nucléaire suite au référendum de 1987; ses réacteurs ont été démontés etc. Maintenant ce 1er électricien italien revient au nucléaire, à l’étranger… Participations et investissements dans les nouveaux Etats membres, en Espagne et maintenant en France. Si le nucléaire est sûr, comme je le crois, il me semble impératif que l’Italie ait le courage de ses opinions sinon cette politique d’externalisation des investissements sera comprise comme une politique d’externalisation des risques. Pour cette raison la ‘subsidiarité’ atteint sa limite. Les Etats membres de l’UE doivent au plus vite s’accorder… Lire plus »

Christophe
Invité
Christophe

L’Italie utilise tous les jours de l’électricité nucléaire pour les pointes: c’est l’électricité des lacs d’altitude suisses remplis par pompage la nuit avec le courant des centrales nucléaires EDF. Ce pays, comme beaucoup d’autres fabriquera, à plus ou moins long terme, SON énergie nucléaire, ne serait-ce que pour des raisons économiques.

MICA
Invité
MICA

Ne soyons pas dupes toute cette masquarade ne fait que cacher le future ensemble EDF ENEL . Comment peut il en être autrement, aprés la pseudo prise de controle d’Enel sur Suez, voici le grand méchant loup changé en ami de longue date. Pourquoi Edf et Enel se préparent à se marier ? Tout simplement parce qu’EDF cherche à se renforcer dans le sud de l’Europe et ENEL dans le nord. De plus quand on connait les possibilités financiéres d’EDF, alors qu’il n’a même pas levé le petit doigt pour le rachat d’Endesa tout cela porte à rire. Donc à… Lire plus »