Enerzine

EDF reste mesuré sur la réversibilité des tarifs

Partagez l'article

EDF a perdu 20 pourcents du marché de l’électricité pour les entreprises et les professionnels éligibles depuis son ouverture à la concurrence en juin 2000.

Devant la Commission des Affaires économique de l’Assemblée nationale, hier, le PDG d’Electricité de France, Pierre Gadonneix, a indiqué : « il y a environ un millier de PMI (petites et moyennes industries) qui sont concernées et qui représentent un peu moins de 10% du volume de la consommation nationale ».

Il s’est montré ouvert mais prudent sur la question d’un "tarif de retour" pour les entreprises ayant choisi le système des prix libres et qui subissent de plein fouet la hausse des cours de l’électricité sur les marchés.

Pour Pierre Gadonneix, une éventuelle réversibilité des tarifs, c’est d’une part, s’attirer les foudres de Bruxelles pour non respect des règles européennes en matière de la concurrence et d’autre part, c’est le risque de voir disparaître progressivement les opérateurs alternatifs présents sur le marché comme Poweo ou Direct-énergie.

Concernant la fusion entre Suez et Gaz de France, il a estimé que cette union allait former "un concurrent majeur" pour son groupe. "Nous nous attendons à avoir des concurrents majeurs. Nous nous attendons à perdre des parts de marché", a-t-il évoqué.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz