EDF se lance dans les ombrières photovoltaïques made in France

La filiale solaire d’EDF EN, spécialisée dans le solaire photovoltaïque en toitures en France, a annoncé hier le lancement des ombrières de parking photovoltaïques chez des professionnels désireux de les valoriser tout en produisant de l’énergie renouvelable.

Isolés, peu valorisés et exposés aux intempéries, les parkings extérieurs ne sont pas les zones les plus attractives des entreprises et des grands magasins. Il s’agit pourtant selon EDF ENR Solaire d’un lieu incontournable qui marque l’accueil et le départ des usagers et clients.

EDF ENR Solaire pense ainsi répondre à ce besoin en proposant une ombrière photovoltaïque nouvelle génération de fabrication française, qui allie "esthétisme", "confort", "innovation et efficacité énergétique."

Classiquement, cette ombrière permet d’optimiser "le confort" de stationnement de ses usagers en protégeant leur véhicule de la pluie, grêle et neige, ou encore en évitant les fortes chaleurs à l’intérieur de ceux-ci pendant l’été. De plus, cette ombrière est compatible avec les véhicules électriques puisqu’il devient possible d’y installer des bornes de recharges électriques.

L’ombrière photovoltaïque en question est composée d’une charpente métallique ou bois. Elle couvre une surface d’environ 230m² et peut accueillir de 12 à 20 places couvertes. Le projet peut aller jusqu’à 3 ombrières ce qui permet de couvrir jusqu’à 60 places. Équipé de panneaux photovoltaïques d’une puissance installée allant de 32 à 99 kWc, cet investissement est censé s’autofinancer grâce aux recettes annuelles issues de la production d’une énergie renouvelable qui pourra être revendue ou autoconsommée.

D’après les données d’EDF ENR, le propriétaire d’une ombrière photovoltaïque pourra rentabiliser son projet en 10 à 14 ans selon la région.

EDF se lance dans les ombrières photovoltaïques made in France

Par ailleurs, des espaces publicitaires pourront être mis en place afin d’optimiser la communication tout en créant une source de revenus supplémentaires a indiqué la filiale de l’opérateur historique. L’offre propose également un système de monitoring permettant de surveiller régulièrement sa production.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

14 Commentaires sur "EDF se lance dans les ombrières photovoltaïques made in France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
trimtab
Invité
Voilà une réponse à ceux qui critique des ‘centrales au sol’, qui peuvent faire appele à des terres qui pourraient avoir d’autres usages. Car ce type d’approche n’est ni plus ni moins que des ‘centrales au sol’ utilisant une espace déjà ‘parasité’ pour une autres usage (stationnement), qui de surcroit préparent l’avenir de la ‘mobilité élecrtogène’ inevitable, avec bornes de recharge. Le beurre et l’argent du beurre ? Dans une démarche de synergie d’usages ? Après des grandes ‘toitures orphelines’ du solaire que j’ai souvent évoqué dans mes interventions, voilà des ‘parkings orephelins’, qui pourraient se faire une nouvelle jeunesse,… Lire plus »
Guede
Invité

quand Edf dispose d’un monopole d’état (83%) en production et en distribution, se met a concurencer les entrprises privées, a noyer la concurence en industrialisation, en installation, en innovation, par des retards d’instruction de dossiers, par des retards ou le refus de connexion au réseau (solaire et petit éolien), en accaparant de force les projets, par du lobbing pronant 30% d’augmentation des tarifs qu’elle a elle mème provoquée. quand EDF détruit les entreprises, l’emploi, l’innovation pour conserver ses monopoles.

Stephsea
Invité
Il est clair que cette initiative EDF n’est pas dénuée d’arrières pensées. Faire des parking electrogène, que demander de plus. Ce sera bientôt obligatoire (barril à 200 ou 300$) et la consommation sur site sera évidement privilégiée. Par contre il est évident que la stratégie d’EDF est l’étouffement concurrentiel par tous moyens. En tant que producteur quasi monopolistique, et décideur de fait de qui à le droit ou pas de produire, EDF s’expose à un grave procès d’intention, voire à une réelle délinquance industrielle. Cela reste à prouver au cas par cas. On peut déjà constater que ces grandes entreprises… Lire plus »
b api
Invité
Quelle est la différence entre une ombrière et un abri ? Un abri peut être une ombrière mais une ombrière peut ne pas être un abri. Car le but d’une ombrière, comme son nom l’indique, est de protéger que du soleil. Pas de la pluie ! Un abri, c’est une ombrière qui en plus est étanche. EDF ici, comme beaucoup d’autres, confond les deux. Dans le sud ensoleillé, on connait pourtant bien les cannisses. On voit que le concepteur vit dans le nord… Qu’est ce que les voitures sur un parking ont à faire d’être à l’abri de la pluie… Lire plus »
zelectron
Invité

je rejoins Guede et Stephsea : nous nageons en plein EDF über Alles !

Steph
Invité

Le comportement de EDF EN et de sa maison mere est tout simplement honteux : etouffement de la concurrence par des baisse de tarif sauvage orchestrees par la maison-mere puis rachat des PTF des installateurs independants ayant mis la cle sous la porte ou abandonne le projet, voila la realite du PV, de l’autre cote du miroir. Quant a faire des ombrieres made in france a 21 c€/ kWh, meme dans le sud de la France, c’est impossible. La panneaux sont chinois avec un faux-ne francais, pareil pour les onduleurs, et les installateurs polonais, point.

Guydegif(91)
Invité

”L’ombrière photovoltaïque…composée d’une charpente métallique ou bois….d’environ 230m², de 12 à 20 places couvertes, 3 ombrières ou plus…en fonction des besoins!

Pastilleverte
Invité
évidemment, comme c’est le “gros”, c’est le “méchant”… ah là là, jamais contents les pro enr ! Mais positivez les gars, on a pas dit que EDF (EN) avait le monopole de l’installation des “ombrières” (ou abris ?) PV pour toute la France. Ils proposent une solution, on est d’accord que ce n’est pas sans arrière-pensée, and so ? Que font les PME/PMI locales (ou pas), “porteuses d’avenir” ? Les gros bras d’EDF (EN) sont-ils venus les menacer si jamais ils avaient l’idéee de faire dans les ombrières PV elles aussi ? Sarkozy a t il donné l’ordre à Proglio… Lire plus »
cezorb
Invité

A moins qu’EDF, et donc l’Etat (…), considère qu’une ombrière est un “bâtiment”… Cette information “EDF se lance” etc. mérite-t-elle un article ? Ca fait des années que des ombrières solaires sont installées en France.

Guydegif(91)
Invité

Pour faire suite à mon post de 17:59:51 ce jour, quelles seront les conditions de tarifs donc de travail pour la filière PV après le 6 mai 2012 ? Que nous disent les candidats-Présidents à ce propos?…refonte pour l’un? et nouvelle donne pour le 2ème? Quelqu’un parmi nos contributeurs avisés d’Enerzine le sait-il? J’aimerais savoir ! A+ Salutations Guydegif(91)

Sicetaitsimple
Invité
a souligner ( cf. communiqué CRE de ce jour) que le développement du PV pour les installations de moins de 100kW ( donc hors appel d’offre) reste stable avec environ 100MW/timestre d’entrée en file d’attente au premier trimestre. On peut bien sûr estimer que c’est ridicule, mais c’est bien sur ce créneau que le plus d’emplois (francais) sont pérennisés et par ailleurs ce n’est pas complètement incompatible avec les objectifs du Grenelle et la feuille de route tracés à ce moment là. Ca ne répond pas à la question de GuydeGif, on attendra un peu que le candidat élu se… Lire plus »
ellesse
Invité

Si mes calculs sont bons, rentabiliser en 10 ans une installation à 10,79 ct d’euros / kWh revient à payer selon la région et la puissance une telle installation à entre 1€ et 1.5 € / Wc !!! avec des modules français ???? en prenant en compte le coût du raccordement au réseau ??? Merci de me corriger si j’ai zappé quelquechose…

Sicetaitsimple
Invité

Statistiques ERDF pour le 1er trim. 2012 sorties ce jour: 350MW de PV installés durant le trimestre..Certes, c’est ridicule par rapport à notre voisin de droite (sur la carte), mais je crois que ça n’a jamais été autant! Bon, on va attendre qu’Enerplan pleure….

Biniou
Invité
Les ombrières PV, à partir du moment où elles respectent les critères d’intégration simplifiée au bâti (annexe 2 de l’arrêté du 4 mars 2011), sont éligibles aux tarifs de l’intégration simplifiée (> à celui des centrales au sol). D’où une rentabilité possible avec le matériel français Marchegay qu’ils semblent utiliser. A noter, en revanche, Marchegay fabrique le système d’intégration, mais pas les modules. Leur système Helios B semble compatible avec toute une gamme de modules dont des français (Photowatt) et des chinois (Yingli), donc EDF a le choix. Si EDF s’arrêté à 99 kWc, c’est simplement parce que la limite… Lire plus »
wpDiscuz