EDF va recevoir 30.000 tonnes d’uranium naturel sur 21 ans

Les deux géants français de l’énergie, Areva et EDF ont annoncé lundi la signature de deux contrats portant sur la sécurisation de l’appro- visionnement à long terme en uranium naturel du parc nucléaire d’EDF.

Ainsi, aux termes de ces accords, Areva va fournir plus de 30.000 tonnes d’uranium naturel à EDF sur la période 2014-2035, représentant l’une des plus importantes livraisons d’uranium réalisée par Areva.

D’un côté, Areva conforte sa position comme partenaire de référence du premier électricien nucléaire mondial et de l’autre EDF est assuré d’obtenir une visibilité à très long terme sur son approvisionnement en uranium naturel.

« Ces contrats confirment la confiance que place EDF, notre premier client et partenaire, dans notre offre de solutions compétitives et de long terme lui permettant de sécuriser ses approvisionnements » a déclaré Luc Oursel, Président du Directoire d’Areva.

Pour Henri Proglio, Président Directeur Général d’EDF : « Ces accords sont la mise en application du partenariat stratégique conclu avec Areva en début d’année. Ils représentent une contribution essentielle à la sécurité d’approvisionnement du Groupe EDF et témoignent de la cohésion de la filière française. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

11 Commentaires sur "EDF va recevoir 30.000 tonnes d’uranium naturel sur 21 ans"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ambiel
Invité

Plein de beaux déchets radioactifs à gérer pour les générations et les générations à venir, on est super contents de l’arrivée de ces 30 000T d’uranium sur 21ans ! merci à EDF !

einstein30
Invité

salut ambiet ; en fait ,l’uranium naturel contient 0,7 % d’uranium 235 , c’est ce combustible qui est utilise dans les reacteurs ;donc 30 000 t / 0,7 % = 210 t /21 ans = 10 tonnes par an de combustible fissile ;ce n’est pas “la mer a boire” ; quant au reste de l’uranium appauvri , U238, il est melange avec du plutonium 239 pour faire du combustible “mox” utilise egalement dans les reacteurs des centrales ; donc, faut pas s’emouvoir avec le chiffre de ” 30 000 t ” d’uranium , il faut rester realiste .

Bachoubouzouc
Invité
Si on calcule très grossièrement : 30000T d’uranium naturel = 150T d’U235 = 3750T de combustible = 62 recharges complètes de réacteur = 187 année.réacteur de fonctionnement = 1314TWh d’électricité Soit en gros 10,5 million de tonnes de CO2 si cette électricité est produite par du nucléaire (~8gCO2/kWh). Ou bien 525 million de tonnes de CO2 si elle est produite par un CCG (~400gCO2/kWh), ou encore 1,2 milliard de tonnes de CO2 si elle est produite par du charbon (~900gCO2/kWh). Par ailleurs, ces 3750T de combustible vont donner de l’ordre de 131T de déchet HAVL (35kg par tonne, ). Donc… Lire plus »
Ambiel
Invité
Cool alors ! Et on les met sous votre oreiller ces tonnes de déchets? On s’assure comment qu’aucun terroriste n’y aura accès pendant les 100 prochaines années? Imaginez. On les fait avec de l’éolien + stockage hydrogène. Ok ça nous coute 4 ou 5 fois plus cher, mais si on s’y lance vraiement, on peut réussir à faire baisser ce gap de cout de manière importante et ça nous évite derrière la gestion de ces tonnes sur des centaines d’anées, pour un cout annuel faible mais colossal si on le cumule. le problème c’est qu’ici il faut investir beaucoup aujourd’hui,… Lire plus »
Bach
Invité
“Et on les met sous votre oreiller ces tonnes de déchets?” Stockage profond déjà discuté ici il y a un mois. “On s’assure comment qu’aucun terroriste n’y aura accès pendant les 100 prochaines années?” On scelle. Et comme on en a déjà parlé un peu plus loin dans la même discussion : “2) Guerre/acte de terrorisme : il y a une infinité de moyens plus efficaces pour causer la désolation que de se faire chier à aller chercher des déchets 400m sous terre. Machettes+population extrémisée, fusils, produits chimiques, etc. Comme d’habitude, des millions de gens sont tués chaque jour de… Lire plus »
Dan1
Invité
Ambiel nous écrit dans un autre article : “@dan1 Ey il n’y a pas de visceral chez moi, juste du concret, du quotidien…” : Et dans cet article ça redémarre en fanfare : “Super ! plein de déchets ! Plein de beaux déchets radioactifs à gérer pour les générations et les générations à venir, on est super contents” Non ce n’est pas viscéral c’est compulsif, c’est concret et quotidien. Imaginez qu’il démarre aussi vite pour les milliards de tonne de déchets des centrales thermiques qui parsème encore l’Europe. Car comme certains, je considère que c’est une très bonne nouvelle que… Lire plus »
Can1
Invité

Le choix politique du nucléaire en France dans les années 70 n’a absolument pas eu pour origine le CO2. Aujourd’hui, c’est un critère qui est pris en compte. Pas de révisionnisme donc sur les centrales du parc historique. Ca s’avère un avantage aujourd’hui, mais votre raisonnement rétroactif est très biaisé. Normal, vous faites du lobbying, plus c’est gros, plus on vous paye.

Dan1
Invité

Vous êtes un peu EPO (Enfonceur de Porte Ouverte). Je n’ai jamais dit que nous nous étions lancé dans le programme nucléaire pour des raisons de CO2. Sauf que c’est des résultats obtenus et comme vous le dites, maintenant ça compte. Pour ce qui est du paiement, je sais que c’est dommage (pour moi), mais je suis un incorrigible bénévole. C’est très difficile de concevoir que quelqu’un qui n’est pas payé puisse passer beaucoup de temps à écrire ce que j’écris. Et vous, vous êtes payé ? Si oui combien ? Quel intérêt avez-vous à écrire sur Enerzine ?

Papoumontchat
Invité

A tous, Pourrait-on donner à titre de comparaison l’irradiation subie par les populations qui habitent depuis toujours sur les zones de roches type granitiques (Arc hercynien: Bretagne, massif central, Ardennes) en accumulant toute leur vie de la radioactivité naturelle. Sans connaître les chiffres, ça doit être bien supérieur à ce que pourrait dégager à long terme un site d’enfouissement artificiel où il n’y a personne à la ronde…

einstein30
Invité

pour information , l’eau de vichy en bouteille contient 20 µg/l d’uranium ; ceci est la norme sanitaire francaise ; mais cette quantite d’U de 20 µg/l est-elle vraiment respectee ?

Dan1
Invité

Pour Papoumontchat. Pour une première estimation, le site de l’IRSN est pas mal : Evidemment, il ne fait pas bon habiter au sommet de l’aiguille du midi…. pour ceux qui ont peur des becquerels et des nanoSieverts !

wpDiscuz