Efficacité énergétique: des milliards à économiser à l’échelle européenne

Une directive** sur l’efficacité énergétique approuvée mardi par le parlement européen, va rendre obligatoire des mesures contraignantes d’économie d’énergie, notamment la rénovation de bâtiments publics, des programmes d’économie d’énergie pour les services publics, et des audits énergétiques pour toutes les grandes entreprises.

Ainsi, en réduisant la consommation d’énergie de 20 %, l’UE pourrait économiser 50 milliards d’euros par an. La directive entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l’UE et les États membres disposeront d’un délai de 18 mois pour la transposer en droit national.

"Cette législation essentielle est non seulement cruciale pour atteindre les objectifs de sécurité énergétique et ceux liés au climat, mais elle favorisera réellement l’économie et créera des emplois. Elle réduira, de manière décisive, les coûts non négligeables et croissants de notre dépendance aux importations d’énergie, à savoir 488 milliards d’euros en 2011 ou 3,9 % du PIB, qui est particulièrement marquée dans les pays touchés par la crise", a déclaré le rapporteur, Claude Turmes (Verts/ALE, LU).

Rénovation des bâtiments publics

Selon la directive, les États membres devront rénover 3 % de la surface au sol "chauffée et/ou refroidie totale des bâtiments appartenant à l’administration centrale et occupés par celle-ci" (départements administratifs dont les responsabilités couvrent l’ensemble du territoire d’un État membre).

Ce critère s’appliquera aux bâtiments "ayant une surface au sol utile totale" supérieure à 500 m2 et, à partir de juillet 2015, à ceux dont cette surface dépasse 250 m2. Toutefois, les États membres pourront également utiliser d’autres solutions pour atteindre des économies d’énergie équivalentes.

Des plans d’économie d’énergie pour les services énergétiques

Les compagnies d’énergie couvertes par la directive devront atteindre "des économies d’énergie cumulées au stade final" d’ici 2020. En vue de réaliser de nouvelles économies chaque année, cet objectif devra correspondre à au moins 1,5 %, en volume, de leurs ventes annuelles d’énergie, de 2014 à 2020, et être calculé sur la base des trois dernières années avant que la directive entre en vigueur.

La vente d’énergie pour le transport pourrait être exclue et d’autres moyens en vue d’atteindre des économies d’énergie équivalentes seront permis, à condition que l’équivalence soit maintenue.

Audits énergétiques

Toutes les grandes entreprises devront faire l’objet d’un audit énergétique. Ces audits devront débuter dans un délai de trois ans après l’entrée en vigueur de la directive et être effectués tous les quatre ans par des experts qualifiés et agréés. Les petites et moyennes entreprises (PME) ne devront pas répondre à cette exigence.

Mécanismes de financement

Des dispositions spéciales en vue de mettre en place des mécanismes de financement pour les mesures d’efficacité énergétique seront incluses dans la directive. Les États membres seront tenus de faciliter la mise en place de ces mécanismes ou d’utiliser les mécanismes existants.


** La directive a été adoptée par 632 voix pour, 25 voix contre et 19 abstentions.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Efficacité énergétique: des milliards à économiser à l’échelle européenne"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
climax1891
Invité

Dans le résidentiel et le tertiaire, l’éclairage, le chauffage et la réfrigération ont représenté 877 TWh d’électricité en 2007. Soit éclairage 284 TWh Le chauffage (avec eau l’eau chaude) 369 TWh La réfrigération 224 TWh Soit 56% de la consommation d’électricité dans le résidentiel et le tertiaire (au total 1560 TWh). L’Europe pourrait économiser 570 TWh (170 TWh sur l’éclairage, 300 TWh sur le chauffage et 100 TWh sur la réfrigération) dans le résidentiel et le tertiaire avec des technologies déjà disponibles. Source : Tendances de la consommation finale d’électricité dans l’UE des 27 (source: Eurostat)

Pastilleverte
Invité

ou comment réinventer l’eau tiède. Mais de qui se moque t on ? A t on besoin de payer des fonctionnaires européens pour découvrir que la rénovation énergétique est et sera encore plus la première source d’économies d’énergie ??? Merci pour le scoop enerzine !

Dan1
Invité

Quand on a l’ambition de faire des économies d’énergie, il ne faut pas se focaliser uniquement sur l’électricité. Dans l’Europe à 27, il faut regarder l’ensemble du mix énergétique et traiter ce qui est le plus prioritaire. Certes, il y a beaucoup à faire dans le logements (et surtout en matière d’isolation), mais l’énergie pétrole et l’usage transport impacte lourdement nos économies. Evidemment c’est moins facile.

Dan1
Invité

“En Europe, cette situation est doublement fragile. 90 % du pétrole, 65 % du gaz et même 45 % du charbon sont importés, pour la bagatelle de 600 milliards de dollars en 2011. Or, l’approvisionnement européen en pétrole est déjà en déclin (- 10 % depuis 2005), celui en gaz aussi (- 9 % depuis 2005) et ces tendances vont se poursuivre, nous faisant osciller entre chocs énergétiques et récessions, tant que nous voudrons continuer « comme avant ».”

wpDiscuz