Electricité : dualité entre les tarifs libres et régulés

D’après l’étude annuelle de l’observatoire International des coûts énergétiques publiée par N.U.S Consulting, ce dernier montre que le prix du kilowatt s’est accru de 48% entre avril 2005 et avril 2006. La France se classe au 5ème rang des pays les plus chers, derrière le Danemark, l’Italie, le Royaume Uni et les Pays-Bas. Au 1er avril 2006, le coût du kilowatt sur le marché libre était de 0,087 euro contre 0,0522 euro pour le tarif régulé.

La capacité de produire de l’électricité "moins chère" grâce à son parc nucléaire, reste l’apanage de la France, dès lors que l’on demeure dans un modèle économique où les prix sont fixés par l’état. Dans le modèle du libre, c’est la loi de l’offre et de la demande qui prédomine. Les tarifs ont alors une facheuse tendance à suivre les cours du pétrole et ne sont pas à l’abri d’un spéculation.

Depuis le 1er juillet 2004, tous les professionnels, entreprises et collectivités locales sont libres de choisir leur fournisseur d’électricité autre que l’opérateur historique EDF. Mais, selon la Commission de Régulation de l’énergie (CRE), la coexistence de ces deux tarifs parallèles reste un obstacle majeur au développement d’un marché concurrentiel en France.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Electricité : dualité entre les tarifs libres et régulés"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
nainain
Invité

La preuve que le système du marché déréglementé n’est tout simplement pas viable car il n’arrive pas à fournir de tarifs aussi compétitifs que le marché régulé. Quand nos décideurs comprendront-ils que l’électricité ne se vend pas comme des pommes de terre?

PN
Invité

Qui à dit que la libéralisation ferait baisser les tarifs ? Effectivement “la coexistence de ces deux tarifs parallèles reste un obstacle majeur… qui empeche les compagnies d’augmenter (très) brusquement leurs tarifs pour tout le monde” Messieurs dames faites donc dès à présent de conséquentes économies afin de pouvoir payer vos futures factures d’électricité!

Claude
Invité

Alors qu’en Allemagne le prix TTC au compteur est de 19 cts , au Japon 25 cts , en France c’est 11 cts . Mais 11 cts ne reflète pas le prix exact : l’état prenant à sa charge une partie de la facture . Il faut bien payer la différence par nos impôts . Au final nous payons tout .

arnaud
Invité

Le financement de l’électricité par nos impôts n’est pas une solution viable sur le long terme. Dois je rappeller que nous sommes dans l’europe? Si en plus de l’electricité, nous devons payer des amendes de Bruxelle… Qui payera les investissements nécessaire dans un marché public? nous. Il serait peut etre temps de se tourner vers nos voisins européens, et augmenter nos les interconnexions avec l’europe afin d’avoir un vrai marché!!

wpDiscuz