Electricité par pyrolyse : contrat de 215 ME pour FINAXO

FINAXO, spécialiste des hautes technologies de l’environnement, a annoncé que sa filiale canadienne avait signé le 9 janvier dernier avec Hydro-Québec un contrat d’approvisionnement en électricité de 9,5 MW.

Hydro-Québec Distribution, une division d’Hydro Québec, principal producteur d’électricité au Canada et un des plus grands producteurs au monde d’hydroélectricité, a retenu Finaxo Canada et sa technologie Pyrobio dans le cadre de son programme d’achat d’électricité produite par cogénération à partir de biomasse forestière résiduelle.

Ce contrat d’une durée de 25 ans prévoit la construction et l’exploitation d’une centrale de cogénération à Bedford, province de Québec, qui doit être mise en service au plus tard le 29 décembre 2017. La valeur totale de ce contrat s’élève à 215 millions d’euros et représente un investissement de 28 millions d’euros.

La matière entrante dans les pyrobios sera constituée de biomasse forestière résiduelle (bois de traverses de chemin de fer, poteaux électriques et autres bois de rebuts déchiquetés) à hauteur de 75 % et d’autres produits divers à hauteur de 25%.

Cette centrale composée de 6 pyrobios de 2 réacteurs de 500 kg/h chacun, d’un système d’épuration des gaz produits et de 4 moteurs à combustion interne de 2 450 KWe produira 74 898 MWh par an et 47 300 tonnes de vapeur par an. Cette centrale respectera les normes environnementales québécoises.

"Ce contrat est le plus important signé dans l’histoire de FINAXO Environnement. Cela valide la reconnaissance internationale de la technologie de FINAXO Environnement et le modèle économique du Pyrobio. Le partenariat avec Hydro-Québec Distribution est un soutien du plus haut niveau possible pour le développement de FINAXO Environnement et cela marquera une étape essentielle dans le déploiement de la technologie Pyrobio dans le monde" a déclaré Pascal Colignon, PDG de FINAXO.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Electricité par pyrolyse : contrat de 215 ME pour FINAXO"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Gofast
Invité

bsr dis donc j’espère que les traverses et les poteaux ont pas subi le même traitement qu’en France ! Sinon chuis pas sur du label bio pour l’incinérateur ! Rassurez nous !! stop Nuke !

pierreerne
Invité
Exaspérante manie d’utiliser à tort et à travers des mots comme “hautes technologies” pour faire bien dans le décor : en réalité, la “haute” technologie de Finaxo (25 personnes) consiste à utiliser des boules d’acier préchauffées pour pyrolyser c’est à dire “cuire” des résidus. Ce n’est pas tout à fait du niveau de l’industrie spatiale ou du coeur artificiel… Il y a aussi une disproportion assez inquiétante entre le montant du contrat (215 millions sur 25 ans, soit presque 9 millions par an), le CA actuel de Finaxo (entre 1 et 2 millions d’Euros par an) et celui d’Hydro-Quebec (13… Lire plus »
energiestr
Invité

Exaspérante manie de certains secteurs de s’arroger le monopole de la “haute technologie”. Brûler proprement de la biomasse et des déchets me semble aussi difficile que d’envoyer une fusée dans l’espace, voire plus ! Dans les années 60, on développait le nucléaire civil en nous disant qu’on trouverait une solution pour les déchets, et 50 ans plus tard les génies du nucléaire n’ont pas trouvé d’autre solution que de les enterrer sous le tapis.

wpDiscuz