Electricité : “une partie de la solution au défi du changement climatique”

Le Partenariat mondial pour l’électricité durable (GSEP), dont les membres constituent 11 des plus grandes sociétés d’électricité au monde, a annoncé qu’il prépare actuellement un rapport présentant l’approche systémique de l’industrie et sa vision précise sur le rôle potentiel de ces technologies pour réduire les émissions de CO2 à l’échelle mondiale.

Ce rapport, dont l’élaboration est menée par le membre du GSEP Électricité de France (EDF), apportera une contribution majeure de l’industrie de l’électricité au débat des négociations sur le climat, qui se tiendra l’an prochain à Paris.

"En tant que plus grandes sociétés de services d’électricité au monde, les membres du GSEP jouissent de la légitimité requise pour fournir un avis expert fondé sur les preuves concernant les technologies et comment l’électricité peut faire partie de la solution au défi du changement climatique", a déclaré Claude Nahon, Directrice Développement Durable chez EDF. "Notre objectif consiste à fournir aux négociateurs gouvernementaux, lors des discussions sur le changement climatique, des recommandations de politiques de haut niveau qui tiennent compte d’une approche systémique des technologies dans le secteur de l’électricité, afin d’assurer que les bonnes conditions sont en place pour mener à bien la décarbonisation de l’économie mondiale".

La 20e Conférence des Parties de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (COP20) à Lima appelle les gouvernements, les entreprises et la société civile à agir en vue d’un nouvel accord sur le changement climatique, afin de permettre au GSEP de disposer de la plate-forme adéquate pour partager la feuille de route concernant la préparation du rapport.

Démarrant ce mois-ci à Beijing en Chine, le GSEP mènera une série de réunions avec les parties prenantes dans 5 régions différentes du monde. L’objectif de ces réunions consiste à partager les principales conclusions du rapport avec des experts de haut niveau sélectionnés et à enrichir le travail avec autant d’éléments locaux et spécifiques que possible, pour assurer que le rapport reflète une contribution participative aux négociations avec des solutions concrètes.

"Il s’agit d’une initiative ambitieuse de la part du secteur pour apporter une contribution majeure aux négociations sur le changement climatique" a indiqué Martine Provost, Directrice Générale du GSEP. "Nous reconnaissons que l’électricité fait partie de la solution et, avec ce rapport, ensemble, nous offrons notre expertise avec des perspectives locales provenant d’autres experts du monde entier pour fournir l’approche la plus complète et la plus systémique sur la manière dont le secteur de l’électricité peut contribuer à la solution au changement climatique".

EDF présentera le rapport au gouvernement français à Paris avant les négociations sur le climat en 2015.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Electricité : “une partie de la solution au défi du changement climatique”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Sonate
Invité

Nul doute que ce rapport défendra les intérêts des signataires avant tout autre considération.

Dan1
Invité

Ben, évidemment si c’est EDF c’est foncièrement mauvais, pas besoin d’argumenter ! Je rappellerai juste que l’électricité (notamment en France) c’est pas “LE PROBLEME” mais une partie de la solution :

wpDiscuz