Emballages ménagers : un centre de tri dernier cri pour Séché Environnement

Le nouveau Centre de Tri des emballages ménagers, maillon essentiel d’une boucle locale de valorisation des ressources a été inauguré le 5 février par Joël Séché, entouré de nombreux représentants du monde politique, de la société civile, et des salariés du site de Changé.

Illustration concrète de l’économie circulaire, ce Centre de Tri, en intégrant les dernières technologies disponibles, permettra d’optimiser la récupération des matières valorisables contenues dans les gisements d’emballages issus des ménages.

Pour Séché Environnement ce centre est "un maillon essentiel qui accompagne la démarche volontariste des collectivités locales en matière de prévention et de valorisation des déchets, ainsi qu’une réponse technique participant à l’atteinte des objectifs de valorisation des emballages fixés au niveau national (75 % à horizon 2020)."

Opérationnel depuis décembre 2015, il associe tris mécaniques et optiques, qui assurent une séparation optimisée des différentes matières. Une griffe, équipement innovant, permet également de récupérer tous les films plastiques. En fin de process un contrôle, réalisé par des opérateurs, permet de garantir leur qualité avant transfert vers les filières de recyclage.

Il rend possible l’optimisation du tri d’aujourd’hui et permettra de s’adapter au tri de demain.

Conçu pour pouvoir évoluer, il intègre dès à présent les futures consignes de tri  avec la reconnaissance optique des matériaux. Grâce à ces technologies, les collectivités du territoire pourront s’engager dans l’extension des consignes de tri à tous les emballages plastiques, tels que  les barquettes alimentaires, les films ou les pots de yaourts.

15 millions d’Euros ont été investis dans ce nouvel équipement, pour une capacité annuelle de 30 000 tonnes d’emballages en mélange.

"Nous travaillons, tous les jours, pour mettre en oeuvre une véritable politique industrielle et développer des filières innovantes  dans les métiers de recyclage et de l’énergie,  afin de réduire les flux de déchets stockés ou incinérés. Notre manière d’exercer nos métiers, notre gouvernance nous permettent de prendre nos responsabilités vis à vis de nos parties prenantes et d’inscrire notre croissance dans un cercle vertueux d’écologie territoriale" a déclaré Joël Séché.

( Src – CP – Séché Environnement )

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz