Empreinte carbone : EDF divise par 2 ses émissions de CO2 en France

Dans sa lutte contre le changement climatique, le groupe EDF a annoncé lundi avoir franchi une étape majeure dans la maîtrise de son empreinte carbone, en divisant par 2 ses émissions de CO2 en France à horizon 2016.

Au total, une réduction de 12 millions de tonnes de CO2 a été constatée sur la période entre 1990 et 2016, alors même que la production d’électricité a augmenté de 26% : production annuelle de 469 TWh contre 371 TWh en 1990.

Concrètement, les émissions spécifiques d’EDF en France continentale, c’est-à-dire la quantité de CO2 émise pour un kWh produit, ont été réduites de manière significative, passant de 67 g/kWh en 1990 à 35 g/kWh en 2013.

Selon EDF, cette tendance à la baisse se confirme année après année, et ce malgré une variabilité (de l’ordre de 25%) inhérente au climat et à l’hydraulicité par exemple, grâce à la stratégie industrielle déployée :

► L’intégration du critère carbone dans les arbitrages industriels du Groupe entre les différents moyens de production, à la fois pour leur exploitation et les investissements à long terme.

► La modernisation du parc thermique à flamme. D’ici 2016, EDF aura fermé et remplacé des centrales charbon peu performantes (2 850 MW) par des cycles combinés gaz et des turbines à combustion (3 000 MW), technologies au rendement et aux performances environnementales nettement supérieures. Au total, sur la période 2012-2016, ces actions permettront de diminuer de plus d’un tiers les émissions de CO2 par kWh produit en France, pour le parc thermique.

► L’exploitation du parc nucléaire, non-émetteur de gaz à effet de serre. C’est l’enjeu du programme de maintenance et de grands travaux engagé par EDF, vision industrielle à 10 ans, qui vise à améliorer la sûreté et la performance du parc nucléaire français.

► L’optimisation de la production hydraulique, en modernisant les moyens de production.

► Le développement des autres énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque). Le Groupe investit fortement dans ce domaine, il figure en 2013 au 5ème rang européen de ces énergies (hors hydraulique) et au 1er rang européen pour le développement de parcs photovoltaïques.

Dans les systèmes insulaires (Corse et Outre-mer), territoires isolés, les émissions de CO2 enregistrent également une amélioration significative par le biais de la promotion de l’efficacité énergétique (13,5 TWh CUMAC de Certificats d’Economies d’Energie depuis 2006 pour la Corse et l’Outre-mer), du développement de nouveaux moyens de production ou encore de l’installation de moteurs diesel nouvelle génération.

** En France, EDF produit une électricité à 96% sans émission de CO2, il émet 10 fois moins par kWh que la moyenne européenne

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

42 Commentaires sur "Empreinte carbone : EDF divise par 2 ses émissions de CO2 en France"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pastilleverte
Invité

le bon élève de la classe, grâce au nucléaire… encore merci et vive la France.

Luis
Invité

¤ … une réduction … a été constatée sur la période entre 1990 et 2016 … EDF connaît aussi la production d’électricité de l’année 2016 … Peut-on savoir aussi qui sera le vaiqueur du tour de France cycliste de 2016 ? En France, la production d’électricité se fait tout de même avec 9% de fossile en moyenne (mais 55% des fossiles EDF n’émettent pas de CO2 ! ) Maintenant, est-ce EDF en France ou le groupe EDF, France et autres pays ?

Bachoubouzouc
Invité

“EDF connaît aussi la production d’électricité de l’année 2016 …” A partir du moment où on sait que les tranches au charbon seront quasiment toutes fermées d’ici 2016, calculer un ordre de grandeur pour les émissions de 2016 n’est pas sorcier. Là c’est vraiment critiquer pour le principe de critiquer EDF. “Maintenant, est-ce EDF en France ou le groupe EDF, France et autres pays ?” C’est écrit dans l’article : EDF en France continentale.

Dan1
Invité
Comme à son habitude, EDF ne tient aucun compte des problématiques de communication politique des “écologistes”. En fermant de façon inconséquente ses centrales charbon et en divisant par deux ses émissions de CO2, EDF interdit de facto à ses opposants de gloser sur le contenu en CO2 du chauffage électrique qui va encore dramatiquement chuter. Il restera évidemment les providentielles importations d’Allemagne, mais là aussi c’est compromis car avec 70 GW de PV + éolien on se dit que même en hiver des électrons verts doivent amsivement franchir les frontières. Du temps de la note ADEME-RTE (2005 et 2007) tout… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“on se dit que même en hiver des électrons verts doivent amsivement franchir les frontières. Ah maintenant les electrons franchissent les frontières? Dois-je vous rappeler des remarques passées! PS: en plus , sur les 3000MW, il y en a 1200 qui ne seront pas EDF….Si ceux-là, par exemple, ne contribuaient pas au chauffage? car vous savez bien que par contre, trier les electrons en fonction de leur usage est très à la mode ( les MWh verts qui n’alimentent que des milliers de foyers “hors chauffage” par exemple…)

Dan1
Invité

“les MWh verts qui n’alimentent que des milliers de foyers “hors chauffage”” Moi je veux bien que les MWh verts n’alimentent que les usages hors chauffage… mais à condition qu’ils empruntent des lignes à haute tension vertes !

Jfk
Invité

J’étais persuadé que pour certains d’entre vous le CO2 ne posait pas de problème, à l’image d’un Claude Allègre qui fustige les réchauffistes et fini par proposer la captation carbone de ces amis industriels comme solution. Un peu de cohérence.

Solarhome
Invité

Heureusement il reste encore en France une poignée de journalistes qui ne sont pas au service des annonceurs qui les financent. A y regarder de plus près le bilan CO2 d’EDF n’est pas si reluisant qu’ils veulent nous le faire croire.

Lapin de jade
Invité

Dans le monde, c’est autre chose. je tombe sur les émissions directes de CO2 émises par le groupe dans le monde : 116,3 grammes par kWh. C’est plus de trois fois plus le chiffre hexagonal. Total du charbon consommé en 2013 : 25 millions de tonnes (pardon, 25 314 Kt, comme indiqué dans un petit tableau de la p. 59), soit plus que l’année précédente (24 millions) et qu’en 2011 (21 millions). En réalité, le groupe EDF consomme de plus en plus de charbon dans le monde.

Bachoubouzouc
Invité

EDF peut vendre des technologies bas carbone, elle peut en faire la promotion, mais au final les choix de mix énergétique sont faits par les Etat-nations. EDF peut éventuellement vanter les résultats du mix français, histoire d’inciter les autres Etats à l’imiter ou de décourager le gouvernement français de le déteriorer, mais au final ce sont les Etats qui décident. Et EDF fournit, quels que soient les choix de technologies.

sunny
Invité

EDF a dû mal à essaimer le modèle français. Il doit bien avoir une raison! Le modèle du mix renouvelable bas carbone a davantage la côte. Ce n’est pas EDF EN qui dira le contraire C’est par exemple 5735 MW d’éolien dont …. 774 MW en France, 646 MW de PV dont 207 en France.

Bachoubouzouc
Invité

“Le modèle du mix renouvelable bas carbone a davantage la côte.” Non, c’est surtout le modèle du mix charbon haut carbone que tout le monde semble suivre. Avec un peu d’ENR pour faire joli.

sunny
Invité

Dans l’UE à 28, les ENR ont pris près de 10 point depuis 2004, de 14,3 à 23,5 % en 2012. En énergie finale on est passé de 8,3 à 14,1 %. Le fossile a perdu quelques points ….. Et tous ça en quelques années. Comme quoi!

Bachoubouzouc
Invité

Oui, en Europe on a acheté quelques pots de fleurs pour enjoliver la maison. Pendant ce temps là, en Chine (comme pratiquement partout ailleurs dans le monde non occidental): élec_Chine.jpg/350px-Prod_nette_élec_Chine.jpg

sunny
Invité

Pour la Chine, l’hydro a pas mal marché en 2013 (+12,3 %) malgrè un facteur charge en baisse. Le nuke (+16,2 %) aussi mais il reste marginal dans le pays. L’éolien est à +24,5 % avec un facteur charge en hausse. Le thermique augmente moins vite (+5,5 %). Vu que croissance de la production d’électricité totale reste très importante +7,5 %, la part du charbon diminue un peu dans le mix chinois. C’est déjà ça!

Bachoubouzouc
Invité

Et au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, les achats de pots de fleur en Europe sont sur le déclin, vu qu’on n’a plus le pognon pour ça :

Sicetaitsimple
Invité
j’avoue ne pas comprendre vraiment votre point. OK, c’est de la com. Mais au moins le communiqué est totalement explicite, on parle bien de la France et même de la France continentale ( ça augmenterait avec les DOM/Corse). Il n’ y a pas d’embrouille sur ce point et je ne vois pas pourquoi EDF ne le ferait pas savoir notamment en ce moment où tellement d’anneries sont proférées dans le cadre du projet de loi de transition energetique.. Maintenant, vous dites 116,3g/kWh au plan mondial. C’est certainement proprement scandaleux, du moins c’est ce que vous laissez supposez, or vous n’êtes… Lire plus »
sunny
Invité

Evidemment mes chiffres sont de 2013 et de source officielle. Garder le lien en mémoire, il pourra vous resservir. Les chinois essaient de limiter au maximum le recours au charbon. Ils vont finir par y arriver même si cela risque de prendre encore quelques années.

Sicetaitsimple
Invité

des pourcentages! Vous pouvez nous donner plutôt des chiffres de production ( en MWh ou TWh) plutôt que des pourcentages de progression de puissance installée? Vous allez voir, c’est très différent!

Dan1
Invité

Disserter sur l’augmentation des émissions de CO2 du groupe EDF et pire de EDF France, c’est traiter d’un non sujet alors qu’ailleurs ça fume noir. 25,3 millions de charbon en 2013 pour 653,9 TWh produits… on prend peur : l’EDF bashing trouve quand même ses limites. En revanche, vous pouvez parler de RWE ?

Sicetaitsimple
Invité

Vous noyez le poisson? Des chiffres de production SVP, vous qui avez des sources officielles!

Dan1
Invité

A sunny “L’électricité charbon, qui a très fortement augmenté, n’augmente plus aussi vite depuis 2011” Vous l’avez mesuré avec quel “radar” la diminution de la vitesse d’augmentation de la production d’électricité en Chine depuis 2011 ? Quelles sont vos sources ?

Sicetaitsimple
Invité

Comme Sunny a des petits problemes avec les pourcentages, la puissance installée et la production, j’essayais de retrouver un scénario que vous nous aviez proposé pour l’Allemagne, qui si mes souvenirs sont bons devait taper vers 750GW installés (si j’ai faux, je m’en excuse par avance). Bon, je n’y arrive pas, mais vous l’avez certainement sous la main…..

Dan1
Invité

C’est là les 750 GW :

Sicetaitsimple
Invité

Ca va, l’Alzheimer n’est pas encore trop profond….

Sicetaitsimple
Invité

Je sais bien que “plus je pédale moins vite moins je vais plus vite”, mais si vous pouviez éviter les trucs du style “l’augmentation qui n’augmente plus aussi vite”, ça serait bien….

sunny
Invité

Petit graphique qui montre les efforts de la Chine en matière ENR.

sunny
Invité
La Chine, comme l’a fait l’Europe avant elle, investit de plus en plus dans les ENR. En terme de puissance, pour la première fois, les ENR ont surpassé le thermique. La production d’électricité suivra. “In 2013, in line with these conclusions , new renewable energy capacity additions surpassed thermal installations for the first time.” “In 2012, new generation from coal slowed to a near standstill” 56 000 MW de permis éolien supplémentaires ont déjà été accordés, de quoi élargir la bande dans les prochaine années. Le pays devrait également installer 14 000 MW de PV uniquement en 2014. Evidemment que… Lire plus »
Bachoubouzouc
Invité

Je ne vois pas bien pourquoi vous me contredisiez, votre graphique prouve exactement ce que je dis : Le monde s’oriente vers un mix électrique avec beaucoup de charbon et un peu d’ENR pour faire joli.

Dan1
Invité

Et retour à la case départ : En 2040, le mix électrique chinois ressemblera plus ou moins à ça : Mais il faut remarquer le formidable potentiel de développement des nouvelles EnR : peut 2 000 TWh… ou un peu moins.

Sicetaitsimple
Invité
Je suis déçu que vous qui sembliez être en connexon directe avec la Chine “Evidemment mes chiffres sont de 2013 et de source officielle. Garder le lien en mémoire, il pourra vous resservir. “, vous ne semblez pas capable de nous fournir la même courbe que ci-dessus pour la production , et non la capacité. Aligner des progressions énormes de capacité est certes plutôt un signe de bonne santé pour une filière (encore que…ca dépend, faire du volume sans faire de marge c’est pas terrible), mais au bout ce qui compte c’est la production. J’ai lu récemment que le RU… Lire plus »
sunny
Invité
Mouaip, il y a effectivement une croissance moindre qu’attendue (de ma part) pour l’hydro (décallage par rapport à la puissance), certainement due à l’hydraulicité. Cela devrait se voir davantage en 2014. Faut attendre les consolidations (elles sont parfois sévères), la Chine est un grand pays. Total électricité 2013 : +7,5 % à 5398 TWh Thermique +7,0 % à 4236 TWh Hydro:+5,6 % à 911,6 TWh Nuke: +13,6 % à 110,6 TWh L’éolien devrait dépasser largement le nuke, en production et en croissance, mais les chiffres officiels ne sont pas dispo. Pour le solaire, il faut encore être patient mais cela… Lire plus »
sunny
Invité

Les chiffres 2012 +0,6 % pour l’électricité charbon +23,2 % pour l’électricité hydro En tendance la part du charbon recule. C’est juste ce que je voulais signaler à Bachoubouzouc.

Bachoubouzouc
Invité
“En tendance la part du charbon recule. C’est juste ce que je voulais signaler à Bachoubouzouc.” Le graphique de Dan1 est plutôt explicite : Fossile+hydraulique+nucléaire sont et resteront pour aussi longtemps qu’on sache l’essentiel du mix électrique chinois. Parlez de taux de croissance, de vitesse de la dérivée de la tangente ou de n’importe quelle notion mathématique qui pourrait faire croire que vous avez raison, la vérité est aussi simple que ça : Le PV et l’éolien ne sont que des énergies d’appoint, du fait de leur intermittence. Le mix électrique à base de pv et d’éolien à l’échelle d’un… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

“en tendance la part du charbon recule” Bien entendu en tendance la part ( le pourcentage de la production) recule, puisque vous introduisez d’autres sources d’énergies (eolien, PV, nucléaire, gaz)..dans un total globalement en croissance N’émpèche qu’en 2013 +7% de fossile ça fait plus de 250TWh soit une augmentation en valeur absolue de l’ordre de la moitié de la consommation francaise…… Ca ne durera certainement pas éternellement, mais d’autres prennent le relais.

Dan1
Invité

A sunny Je n’ai pas trouvé les chiffres 2013 de production d’électricité en Chine dans les liens que vous avez donné. Où sont-ils ?

sunny
Invité

Vérifiez. Ils y sont. Seuls sont dispo le thermique, l’hydro et le nuke.

Dan1
Invité

OK merci, j’ai trouvé, j’étais passé un peu vite. Donc avec 5 400 TWh en 2013, il me semble que les Chinois sont en avance sur le graphe de l’EIA. On notera d’ailleurs qu’ils ont maintenant très largement dépassé les Etat-Unis en matière de production d’électricité. Mais les américains sont gentils en mettant le charbon en bleu. Ceci dit les codes couleurs de l’EIA sont bizarres.

Sicetaitsimple
Invité

qui nous transmet un lien vers un document Greenpeace tout ce qu’il y a de plus rassurant sur le charbon en Chine. Par contre, en Europe, c’est l’horreur ( par les mêmes).

jmdesp
Invité

Certes la Chine est décidée à agir efficacement contre le charbon. En lançant le plus grand programme de déploiement de centrales nucléaire au monde.

Dan1
Invité

Le document de Greenpeace laisse un goût bizarre. Bon c’est sûr il n’ont pas le même contentieux que la France avec l’organisation… mais quand même. Est-ce que Greenpeace a vraiment besoin de faire de la publicité pour la Chine ? les Chinois payent le pizzo ?

Sicetaitsimple
Invité

imaginer! Pour la cohérence de GreenPeace, faut juste attendre la sortie de “Silent Killers II”….

wpDiscuz