En difficulté, Q-Cells supprime 500 emplois

Après des années de croissance, le fabricant allemand de cellules solaires Q-Cells fait face à de profondes difficultés. La société annonce 500 suppressions d’emplois.

Entre janvier et juin, les pertes du groupe s’élèvent à près de 700 millions d’euros. L’année précédente, sur la même période, un bénéfice de 82,1 millions d’euros était enregistré.

Alors que la production est restée à niveau constant, à 272,2 MWc pour le premier semestre, les difficultés proviennent de la hausse des coûts de production et de la réduction du volume de clients.

"Ces résultats nous montrent à quelle vitesse et avec quelle force les marchés ont changé pour nous", explique Anton Milner, PDG de Q-Cells. Le groupe prendra donc des contre-mesures "qui adapteront Q-Cells aux nouvelles conditions du marché qui ont structurellement changé. L’objectif est d’accroître la profitabilité pour retrouver un taux durable à moyen terme", ajoute-t-il.

Ainsi le groupe fermera ses plus anciennes lignes de production, ce qui entrainera la suppression de 500 emplois, sur un effectif total de 2600. Q-Cells attend de ces mesures une réduction de 25% des coûts de production.

Du point de vue technologique, le groupe se concentrera sur le renforcement de l’efficacité de ses technologies, visant 20% de rendement pour les cellulles monocristallines à la fin 2011. Les cellules à couches minces seront privilégiées, via les sociétés Solibro et Calyxo.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "En difficulté, Q-Cells supprime 500 emplois"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité
On comprend beaucoup mieux (anglais) l’origine des problèmes de Q-Cell en lisant ce document. C’est un ensemble de facteurs dont le coût des structures de production (supérieur à ce qui se fait chez les concurrents qui sont partis plus tard avec des unités plus importantes et plus modernes, voire en Asie), des contrats d’approvisionnement passés au prix fort (quand on peut s’approvisionner moins cher en ce moment, la pénurie antérieure se résorbant) et la crise mondiale du crédit dont on savait qu’elle aurait des conséquences dépressives sur les contrats passés en 2009. Ce n’est pas la fin du solaire, juste… Lire plus »
Chtoubi
Invité

C’est principalement lié à la surestimation des capacités installées en 2009… Notamment depuis que l’Espagne a changé sa politique de feed in tariffs… Ici, un article intéressant…

alain843
Invité

nombreuses et il semble encore difficile de penser que certaines sociétés d’une filière (même prometteuse) n’y laissent pas quelques plumes,surtout les pionnières dont les lignes de production doivent être modernisées ou arrêtées.

Lijian
Invité

700 M€ de pertes pour des tarifs électriques supérieurs à 10 fois celui de la base et 20% des emplois détruits. En extrapolant cette tendance, combien de pertes et de chomeurs devrait annoncer AREVA ?

lion
Invité

Silpro en France ne se fera pas. Q-Cells suppriment 500 emplois et ne sera pas le seul. Où vont se trouver les emplois verts de JL Borloo?

wpDiscuz