En route vers des autos électriques sûres en Europe

La Commission européenne a proposé mardi de garantir que les voitures électriques mises sur le marché européen soient sûres et que les consommateurs soient protégés contre les contacts directs avec des parties sous tension de la voiture.

Ces mesures sont censées accélérer l’introduction sur les routes européennes des voitures électriques sûres… La Commission a également proposé de réduire radicalement la législation européenne sur la réception par type en mettant fin à la dualité entre les directives de la CE et les règlements de la CEE-ONU.

« Les véhicules électriques sont l’une des technologies les plus prometteuses pour un transport plus écologique. Du fait qu’elles seront mises à disposition des consommateurs dans un avenir très proche, nous devons nous assurer que leur utilisation est sûre. C’est l’objectif des présentes propositions. Je me réjouis donc qu’elles réduisent les formalités administratives en éliminant ce qui est en réalité pour l’industrie une double charge en matière de réception des voitures. » a déclaré le vice-président de la Commission Antonio Tajani, commissaire à l’industrie et à l’entrepreneuriat.

Rendre (plus) sûres les voitures électriques

Les chaînes de traction électriques fonctionnent à haute tension (500 volts). La proposition de la Commission européenne publiée mardi vise à faire en sorte que tous les véhicules électriques mis sur le marché en Europe soient fabriqués conformément à une norme de sécurité commune, de manière à protéger les utilisateurs de tout contact avec les parties de ces véhicules qui sont à haute tension.

La présente proposition intègre au droit européen le règlement n° 100 de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies ((CEE-ONU)) sur la réception des véhicules électriques à batterie, leur construction et les prescriptions en matière de sécurité. Elle sera maintenant transmise aux États membres.

Les exigences harmonisées relatives aux essais simplifieront la réception des véhicules électriques en se substituant aux pratiques divergentes de certains États membres en la matière et réduiront donc la charge administrative pour les constructeurs automobiles. De plus, la nouvelle proposition aidera les constructeurs automobiles européens à vendre leurs voitures électriques dans les pays tiers qui sont parties contractantes à l’accord CEE-ONU de 1958 (comme le Japon).

Proposition de réduction de la double législation relative au secteur automobile
La proposition de la Commission européenne de simplifier et réduire radicalement la législation européenne intégrera directement au droit européen 61 règlements différents de la Commission économique pour l’Europe des Nations unies (CEE-ONU) relatifs à la réception des véhicules. Elle mettra fin à la dualité entre les directives de la CE et les règlements de la CEE-ONU. Elle sera maintenant transmise aux États membres pour approbation.

La réception délivrée conformément aux règlements de la CEE-ONU sera considérée comme une réception CE par type.
Les doubles emplois seront donc évités en ce qui concerne non seulement les exigences techniques mais aussi la certification et les procédures administratives, à l’avantage tant de l’industrie que des autorités nationales.

En outre, la proposition améliorera aussi l’accès au marché pour les constructeurs automobiles européens dans les pays tiers qui sont parties contractantes à l’accord CEE-ONU de 1958 et elle stimulera ainsi la compétitivité de l’industrie européenne.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "En route vers des autos électriques sûres en Europe"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
indianagrenoble
Invité

On nous prend vraiment pour des stroumphs ! Comme si on allait laisser les utilisateurs mettres les mains dans les fils sous tension !!! Franchement ! C’est comme si on laisser les consommateurs mettre leurs doigts sur le transformateur très haute tension qu’il y avait dans leur vieille télévision à tube cathodique (définitivement obsolète)…. A part le coup de pub de l’état et la montée en force du buzz autour de la voiture électrique – je ne vois pas trop à quoi sert cet article complètement débile !

Pastilleverte
Invité

on va avoir des véhicules électriques sûrs. Au fait comment traduit-on “mettre les mains dans le cambouis” en électro-mobilité ?

marcob12
Invité
Planifier le kilométrage à faire, le nombre de pauses (recharges) et leur durée sur un trajet de 800 km avec un EV pur… Sinon on peut supposer que le but de ces mesures est de garantir qu’en cas d’accident, des fils arrachés et partiellement dénudés ne vont pas électrocuter les passagers (par ex) ou les incendier via des étincelles générés par ces fils sur un écoulement d’hydrocarbures venant du véhicule impacté, ce genre de choses… Ils devraient aussi se soucier de l’environnement électromagnétique (proximitié des batteries, du moteur électrique) dans lequel le grand public va baigner, leur seul soucis semblant… Lire plus »
wpDiscuz