Encore plus de puissance pour une cellule solaire !

Hier, nous avons évoqué plusieurs records dans les technologies solaires comme le DSC ou le CIGS. Aujourd’hui c’est au tour du silicium polycristallin de s’exprimer.

La Startup 1336 Technologies a annoncé mardi avoir bouclé un premier tour de table de 12,4 millions de dollars, afin de commercialiser une cellule solaire en silicium polycristallin d’une efficacité redoutable.

Elle prétend avoir amélioré le rendement
– en mesurant l’électricité produite à partir d’une certaine quantité de lumière – des cellules solaires en silicium polycristallin pour les porter aux seuils des 19% / 20 %. La société qui revendique à la fois un haut niveau d’efficacité et un faible coût de fabrication se base sur les résultats provenant de petites cellules solaires (environ deux centimètres de longueur), réalisés dans le laboratoire d’Ely Sachs, professeur de génie mécanique au MIT (et l’un des fondateurs de l’entreprise).

L’atteinte d’un taux de rendement (amélioré de +27%) pour des cellules en silicium polycristallin permet de concurrencer les cellules en silicium monocristallin (environ 19,5%) à un moindre coût.

Encore plus de puissance pour une cellule solaire (Ely Sachs) Ely Sachs affirme qu’aujourd’hui, les cellules solaires coûtent environ 2,10 dollars par watt généré. Quand les premières cellules incorporant sa nouvelle technologie seront fabriquées à grande échelle, elles coûteront 1,65 dollars par watt. Des améliorations prévues devraient ramener ce coût à environ 1,30 dollars par watt.

Pour rivaliser avec le charbon, le coût de fabrication devra approcher 1 dollar par watt, une prouesse réalisable en 5 ans d’après le professeur, grâce à de nouvelles améliorations dans le revêtement anti-réflexion.

Le premier prototype compte trois innovations majeures dans l’amélioration du rendement.

Tout d’abord, l’ajout de texture à la surface des cellules en silicium permet de piéger plus de lumière. Plus la lumière reste dans le silicium, plus il est probable qu’elle sera absorbée et convertie en électricité.

La seconde innovation
implique les fils charger de conduire le courant électrique généré par le silicium. Le professeur Sachs a mis au point une méthode pour concevoir des fils qui correspondent à 1/5ème de la largeur des fils généralement utilisés, tout en améliorant leur conductivité.

La dernière amélioration
consiste à graver des facettes sur la surface des fils conducteurs afin de pouvoir rediriger la lumière vers les cellules solaires plutôt que de la perdre. (voir ci dessous)

1336 Technologies

La processus de capture.

En temps normal, les fils conducteurs posés sur la surface des cellules solaires sont utilisés pour transporter le courant électrique.

1366 TechnologiesCes bandes plus ou moins larges empêchent d’autant plus la lumière d’atteindre la matière active de la cellule, ce qui en réduit l’efficacité. Une nouvelle architecture permet d’absorber beaucoup plus de lumière.

Dans la photo ci-contre, les rayons rouges du laser sont redirigés du fil vers la surface active de la cellule où la lumière peut être absorbée. Cette nouvelle approche permet d’améliorer de façon spectaculaire les performances des cellules solaires sans en augmenter les coûts.

 Traduction Enerzine

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Encore plus de puissance pour une cellule solaire !"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Guydegif(91)
Invité

Hier DCS et CIGS…Voilà une autre des pistes du”bouquet” de solutions…27% rendement, innovation, amélioration, moins de 1 euro / Wc en vue…., autant de termes d’actualité. Bravo au Prof. Ely Sachs ! Une saine émulation entre labos, équipes et pistes font que le Solaire progresse ! Persévérance et Courage à ces pionniers ! Keep going ! A+ Salutations Guydegif(91)

Pcsi
Invité
27% de rendement…le chiffre était trop élevé pour y croire même hallucinant. Comment une cellule solaire en silicium multicristallin dont les rendements se situent autour de 15-17% pouvait passer d’un seul coup à 27% comme ça sans crier gare? Vérification sur le site de 1366 technologies: l’utilisation des contacts à facettes redirigeant la lumiere vers la cellule permet en effet une augmentation substantielle du rendement…de 27% par rapport au rendement “standard” ce qui nous amène donc à des rendements de 19-20%, malheureusement on est loin du 27% mis en gras dans l’article, mais quand même belle performance, le Si multicristallin… Lire plus »
Enerzine
Invité

Après re-vérification de notre part, il apparaît également qu’il s’agit de 27% par rapport au rendement standard. Il s’agit malheureusement d’une erreur de traduction de notre part…. Le rendement multicristallin s’approche donc de celui du monocristallinMerci à Pcsi d’avoir signaler cette anomalieLa rédaction

Dim12
Invité

Incroyable… Petite question que je me pose sur les chiffres indiqués sur les couts des W. Tel que c’est ecrit ici il semble que cela soit le W genere ce qui est incalculable car fonction du lieu ou l’on est(radiation) N’est ce pas plus tot le prix du w installé? Si c’est le cas, les chiffres ne valent pas grand chose car il y a encore le fait qu’une centrale à charbon fonctionne 90% du temps alors que des panneaux PV focntionne 40% du temps à prendre en compte… Ca merite des precisions..

Dan
Invité
Quand on parle de production de capteur, on parle de prix du Watt crête vendu (cellules) du fabricant vers l’assembleur des panneaux (qui assemble des modules). Ce Wc est indépendant du lieu et les tests sont réalisés avec une irradiation de 1000 W/m2 (ce qui correspond à peu près au spectre solaire pour un ensoleilement max). Plus le capteur est performant et plus ce Wc occupe une petite surface. A titre indicatif, on peut obtenir couramment entre 120 et 170 Wc au m2. Cela veut que l’on obtient en laboratoire 120 à 170 W pour une irradiation de 1000 W.… Lire plus »
Predouane
Invité

salut est ce que la troisieme innovation ,cad la texture utilisé est le vo2

wpDiscuz