« Encre de silicium » pour cellules solaires liquides

Ils l’ont baptisée "encre de silicium" : une recette nano- technologique développée par Innovalight pour produire des cellules solaires … liquides.

L’intérêt principal de cette invention réside dans son prix de fabrication : "jusqu’à 10 fois moins cher" que les procédés actuels, affirme la compagnie sur son site internet.

Sur le procédé de conception, les créateurs restent discrets : "Nous nous considérons comme les détenteurs de la recette du Coca-Cola", rien de moins.

Le processus impliquerait des nanoparticules de silicium mélangées à un solvant avant d’être versées sur un substrat. Le solvant est ensuite extrait, et l’on se retrouve avec une cellule solaire dont la forme dépend de la façon dont elle a été versée.

Pour le moment, si leur coût est faible, c’est l’efficacité des cellules qui laisse à désirer : l’objectif d’Innovalight est de parvenir à un taux à deux chiffres, quand le standard de l’industrie se situe autour de 15%.

La société, basée à Santa Clara, dans la Silicon Valley, projette néanmoins de commercialiser ses premières cellules en 2009.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des