Enel : premier parc éolien offshore en méditerranéen

La société nationale italienne d’électricité, Enel, a déposé un projet de construction du premier parc éolien offshore en mer Méditerranée.

Cette demande a été transmise au ministère de l’Environnement et à la Région de Sicile, pour une évaluation d’impact environnemental (EIE).

Ce premier parc éolien marin prévoit l’installation de 115 aérogénérateurs d’une puissance comprise entre 3 et 5 mégawatts unitaires, dans les eaux du golfe de Gela, en Sicile, à 3 milles marins, entre les villes de Licata (dans la province d’Agrigente), Butera et Gela (dans la province de Caltanissetta).

Le projet, développé par une joint-venture entre Enel (57%) et Costruzioni Moncada (43%), aura une capacité totale installée comprise entre 345 et 575 MW. L’investissement prévu s’élève à environ 500 millions d’euros et devrait être mise en service en 2012. Une fois pleinement opérationnelle, l’usine produira 1 150 millions de kWh d’électricité, assez pour répondre aux besoins de 390 000 ménages et évitera de rejeter 815 000 tonnes de CO2 par an dans l’atmosphère.

Les mâts à plus de 100 mètres de hauteur, équipés de turbines d’un diamètre d’environ 110 mètres, seront ancrés dans la mer jusqu’à une profondeur de 30 mètres. Des études sont également menées pour développer des systèmes intégrant le parc éolien dans les zones maritimes où il sera construit afin d’assurer la protection des écosystèmes locaux.

À la fin de l’année 2007, la capacité éolienne installée du groupe ENEL en Italie a augmenté à 325 MW. L’objectif fixé par le nouveau plan d’affaires 2008-2012 est de multiplier ce chiffre par cinq, pour atteindre environ 1500 MW d’énergie éolienne installée.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Enel : premier parc éolien offshore en méditerranéen"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Italiano
Invité

Enel est déjà avant gardiste en matière d’électricité (par géothermie en Toscane notamment).Le fait q’elle s’intéresse aussi à éolien souligne pour ma part un souci de bien faire.Suggestion puisque nous sommes en Sicile, n’y a-t-il pas moyen de maitriser toute l’énergie perdue des volcans?

wpDiscuz