Enel, Sharp, STMicro s’allient dans le photovoltaïque

Enel Green Power, Sharp et STMicroelectronics annonçent la signature d’un accord portant sur la fabrication de panneaux photovoltaïques à triple jonction à couches minces en Italie.

L’usine, située à Catane au sein du site industriel « M6 » existant qui sera apporté par STMicroelectronics, devrait avoir une capacité de production initiale de 160 MW par an.

L’objectif est d’augmenter progressivement la capacité de l’usine à 480 MW par an au cours des années à venir. Dès le début, cette usine représentera le site de production le plus important dédié aux panneaux solaires en Italie.

Le démarrage de la fabrication des panneaux photovoltaïques dans l’usine de Catane est attendu au début de l’année 2011.

Le projet de 160 MW demandera un investissement total de 320 millions d’euros et sera financé par une combinaison de capitaux propres et de subventions d’état.

Parallèlement Enel Green Power et Sharp ont signé un accord supplémentaire portant sur la création d’une co-entreprise à parts égales dans le but de développer des centrales solaires. L’objectif est d’installer une capacité cumulée à un niveau de 500 MW d’ici la fin 2016, en utilisant des panneaux photovoltaïques fabriqués dans l’usine de Catane.

Les panneaux photovoltaïques à triple jonction à couches minces
conviennent tout particulièrement à la génération d’énergie photovoltaïque à moyenne et grande échelle. Par rapport aux panneaux solaires ordinaires en silicium, les modules photovoltaïques à triple jonction à couches minces peuvent maintenir un niveau d’efficacité très élevé lors de la conversion d’énergie, même sous des climats très chauds. Grâce à leur plus faible teneur en silicium, ces modules sont également moins exposés à la volatilité du prix du silicium brut.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Enel, Sharp, STMicro s’allient dans le photovoltaïque"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
michel123
Invité

manque de précision , on ne sait ni la composition chimique de la jonction , ni l’épaisseur de la couche qui est supposée être mince, ni les quntités de métaux employés par m2, ni son rendement , ni le prix de revient au Wc . Bref un article presque vide !

wpDiscuz