Energie : Bruxelles épingle 16 Etats membres

Afin d’introduire plus de concurrence sur le marché de l’énergie, la Commission Européenne a lancé mardi un "avis motivé" à l’encontre de seize états membres. Cet avis correspond à la dernière étape avant une éventuelle saisine de la Cour européenne de Justice.

Les Etats concernés sont la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Pologne, le Royaume-Uni, l’Irlande, la Suède, l’Autriche, la Belgique, la Grèce, la République tchèque, les pays baltes et la Slovaquie.

Les problèmes récurrents sont et demeurent :

  • la persistance de prix réglementés,
  • la préférence accordée aux anciens monopoles au détriment des nouveaux entrants
  • une indépendance insuffisante entre les réseaux de transport et la fourniture ou la distribution.

La Commission a prévu de proposer en janvier de nouvelles mesures afin de réduire la dépendance énergétique de l’UE et d’assurer une véritable ouverture des marchés du gaz et de l’électricité.

Elle a aussi réaffirmé qu’elle jugeait nécessaire d’octroyer plus de pouvoirs aux régulateurs nationaux, afin qu’ils "assurent la mise en place de marchés ouverts qui fonctionnent de manière efficace et non discriminatoire".

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "Energie : Bruxelles épingle 16 Etats membres"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
ain_nain
Invité

Ils exagèrent : heureusement que les particuliers ont encore un tarif régulé juska présent !

wpDiscuz