Enerzine

Energie éolienne en Suisse : une production 2011 record !

Partagez l'article

Les éoliennes suisses n’avaient encore jamais autant produit d’électricité qu’en 2011, et cela alors que les vents ont été relativement faibles l’année dernière !

D’après l’association suisse pour la promotion de l’énergie éolienne, la part de l’éolien dans la consommation globale devient significative dans les cantons du Jura et d’Uri et même si la réalisation de nouvelles installations marque momentanément le pas, cela ne devrait pas durer.

L’augmentation notable de la production en 2011 est due à une forte croissance du nombre d’installations l’année précédente. Cette production représente 70 millions de kWh d’électricité verte, soit le double de 2010, et ce malgré des vents relativement faibles.

La Suisse compte désormais 30 grandes éoliennes : "c’est peu en comparaison internationale, mais dans deux cantons, la part de l’éolien dans la consommation globale atteint voire dépasse désormais 1%. C’est le cas en Uri, mais surtout dans le Jura, où l’éolien a couvert 4% des besoins. Dans les cantons de Berne et du Valais, 0,5% de l’électricité consommée était d’origine éolienne" précise Suisse Eole.

Après le développement record de 2010, la construction a marqué le pas l’année dernière. Seules deux grandes éoliennes ont été mises en service. Celle qui domine le lac de Gries (VS) est la plus haute d’Europe. D’une puissance de 2,3 MW, elle est située à 2.465 métres d’altitude. L’autre grande éolienne inaugurée en 2011, d’une puissance de 0,95 MW, a été montée en novembre à Rengg bei Entlebuch (LU), à proximité d’une autre installation en service depuis six ans.

Le ralentissement dans la construction témoigne des obstacles que l’énergie éolienne doit encore surmonter en Suisse. En outre, les sites favorables ne manquent pas. La nouvelle politique énergétique de la Confédération attribue par ailleurs un rôle important à l’énergie éolienne. Malgré cela, "les procédures traînent en longueur et des projets peuvent toujours être bloqués par des cascades de recours".

Suisse Eole demande en conséquence que l’intérêt public de l’éolien soit mieux pris en compte par les politiques et soit inscrit dans la législation.

La commission compétente du Conseil national, la CEATE, a récemment fait un pas vers davantage de souplesse dans le choix des sites, car elle voudrait permettre l’implantation d’éoliennes en forêt sous certaines conditions et avec l’accord du Conseil des Etats. Aussi, la réglementation relative au déboisement devrait être assouplie au bénéfice des énergies renouvelables. En principe, seuls des sites proches de voies d’accès et de lignes électriques devraient être pris en considération. Et ils seraient en outre soumis aux mêmes études d’impact que les autres projets.

Energie éolienne en Suisse : une production 2011 record !

Le potentiel éolien de la Suisse

Les estimations sont issues du "Concept d’énergie éolienne pour la Suisse" de 2004. Elles se fondent sur les conditions de vent (vitesse >= 4,5 m/s en moyenne annuelle) et le nombre d’éoliennes que chaque site peut accueillir. Ces estimations ont été reprises et confirmées par les études de l’Institut Paul-Scherrer (PSI) et l’Académie suisse des sciences techniques (SATW):

Horizon 2035 : 1500 GWh par an

Quelque 375 éoliennes de 2 MW chacune produisent annuellement 1500 GWh d’électricité : de quoi alimenter 2,5 % des besoins actuels de la Suisse (estimation prudente).

Horizon 2050: 4000 GWh par an

Quelque 800 éoliennes de 2,5 MW chacune produisent annuellement 4000 GWh d’électricité. Cela correspond à la consommation de plus de 1 million de ménages ou à 6,8 % de la consommation nationale d’électricité en 2008. Si la consommation diminue grâce à une amélioration de l’efficacité énergétique et à des mesures d’économie, la part de l’éolien pourrait monter à 8 voire 10 %.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    12 Commentaires sur "Energie éolienne en Suisse : une production 2011 record !"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    gaga42
    Invité

    Waouh! ça c’est de l’info, nos voisins suisses ont construit 2 éoliennes! Ceci étant dit, ils sont déjà à plus de 50% de renouvelable: l’hydroélectricité, alors si ils se croient obligés de faire de l’éolien (ya pas beaucoup de vent en Suisse…), les danois vont finir par se croire obligés de faire de l’hydroélectrique. C’est pénible la géographie!

    Steph
    Invité

    Les Suisses ont parfaitement la capacite a atteindre 100% de renouvelable, d’autant qu’on y paie le vrais cout de l’electricite nucleaire dont les couts de demantellement ne pas caches.

    Reivilo
    Invité

    Ces deux énergies sont tout à fait complémentaires. Intéressant de voir comment ce petit pays peut tirer le maximum de potentiel de ses ressources énergétiques propres. En regardant la carto qu’ils ont réalisé on voit qu’effectivement, les secteurs possibles sont très réduits et souvent situés en altitude. L’éolien dans ces zones pose des problèmes techniques notamment de givrage, l’expérience suisse est donc intéressante à suivre.

    Nature
    Invité

    Toutes ces machines pour des % de production ridicules, au prix de ce qui fait le charme de ces paysages. On croyait les Suisses plus attachés à leur identité alpine . C’est à croire que le « Voyageur devant une mer de nuages  » de Caspar David Friedrich contemple une rangée d’éoliennnes.

    Pastilleverte
    Invité
    4% dans UN canton, et 1% dans un autre, et c’est le titre n’importe quoi qui est démasqué : « Energie éolienne EN SUISSE :une production 2011 record » pour rappel, la Suisse est un état fédéral de plusieurs cantons (20 je crois), le record est forcèment battu si vous rajoutez des éoliennes (même seulement 2 « grandes »), et comme dit plus haut les ENR, ils connaissent déjà grâce à l’hydroélectricité, merci les montagnes. En revanche, je m’inscris en faux : oui il y a du vent dans la vallée du Rhône (cantons de Vaud et du Valais entre autres, et il fpût… Lire plus »
    Nono31z
    Invité

    Quand on annonce 70 millions de kWh (70 GWh) produit il faut pouvoir comparer avec les chiffres de la production global, soit : En GWh 2010 Centrales hydrauliques 37’450 Centrales nucléaires 25’205 Centrales themiques classiques 3’131 Renouvelables divers1 466 Production brute 66’252 Moins le pompage d’accumulation 2’494 Production nette 63’758 donc 0,1% de la production.

    Dan1
    Invité

    On en a déjà parlé, l’éolien ça va décoiffé d’ici à 2050 : Je vous redonne l’adresse de la prospective 2050 : Avec 800 éoliennes et 4 TWh, l’hydraulique et le nucléaire n’ont qu’à bien se tenir. Qui va arrêter les Suisses !

    Ouvreloeil
    Invité

    http://www.appcr.ch et vous comprendrez pourquoi on en veut pas de ces éoliennes industrielles. A voir l’expérience éolien chez nos voisins, la Suisse peut encore éviter le pire et garder ses belles régions calmes et ensoleillées pour accueillir nos voisins européens pour y venir se détendre et profiter de la nature.

    Sicetaitsimple
    Invité

    4TWh en 2050, alors que la consommation actuelle est d’environ 60. Ce n’est certainement pas en effet la meilleure solution pour la Suisse, peut-être que le solaire a beaucoup plus d’avenir au moins à cet horizon.

    Ouvreloeil
    Invité
    oui, fermer nos centrales nucléaires pour importer depuis chez nos voisins. Et faire quelques éoliennes pour ce faire bonne conscience. « Concept d’énergie éolienne pour la Suisse » est sorti en 2004 pour aiguiller les cantons dans leur propre concept, bref du n’importe quoi car chacun fait ce qu’il veut comme il veut. En Valais, ils ont même réussi à faire passer des éoliennes tests avant de parler de l’ensemble du parc d’où l’art de cacher la m.. au chat pourvu que personne ne mette les bâtons dans les roues de ces messieurs. En 2010, la confédération a du revoir son doc… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité
    L’exemple de la Suisse est interessant. Voilà un pays qui produit et consomme environ 60TWh/an, mais qui dans le même temps fait transiter environ la même quantité d’électricité en imports-exports sur son réseau. Autrement dit, toutes les centrales Suisses tomberaient en panne demain qu’en moyenne sur l’année la Suisse serait toujours approvisionnée..(en annulant ses exports bien sûr). Etre une batterie (avec la Norvège) de l’Europe est certes une situation privilégiée, mais on ne peut pas vivre eternellement là-dessus. La Suissse a décidé suite à Fukushima de sortir (très progressivement) du nucléaire, il va falloir qu’elle trouve de nouveaux moyens de… Lire plus »
    Ali
    Invité
    à ouvreloeil L’exemple de la Suisse est interessant. Voilà un pays qui produit et consomme environ 60TWh/an, mais qui dans le même temps fait transiter environ la même quantité d’électricité en imports-exports sur son réseau. Autrement dit, toutes les centrales Suisses tomberaient en panne demain qu’en moyenne sur l’année la Suisse serait toujours approvisionnée..(en annulant ses exports bien sûr). Etre une batterie (avec la Norvège) de l’Europe est certes une situation privilégiée, mais on ne peut pas vivre eternellement là-dessus. La Suissse a décidé suite à Fukushima de sortir (très progressivement) du nucléaire, il va falloir qu’elle trouve de nouveaux… Lire plus »
    wpDiscuz