Energie éolienne : L’Europe a franchi le cap des 100 GW

L’Europe vient de franchir le cap des 100 gigawatts de capacité installée d’énergie éolienne, soit l’équivalent de la production annuelle de 52 centrales à gaz ou la consommation en électricité de 57 millions de foyers européens.

"Il faudrait brûler 72 millions de tonnes de charbon, chaque année, pour atteindre une telle production en énergie éolienne" a indiqué Christian Kjaer, président de l’EWEA (European wind energy association). "Chargé à bord d’un train, ce charbon nécessiterait 750.000 wagons d’une longueur totale de 11.500 km, soit la distance entre Bruxelles et Buenos Aires, en Argentine."

"Malgré l’utilisation d’une infime partie des vastes ressources européennes en vent, ce type d’énergie a déjà un impact considérable sur la sécurité énergétique de l’Europe et sur l’environnement, avec d’autres avantages comme la création d’emplois verts et l’exportation de technologies", a t-il ajouté.

Sur les 10 plus gros parcs éoliens terrestres en Europe, 5 se trouvent au Royaume-uni, 2 au Portugal, 1 en Roumanie, 1 en Autriche et 1 en Espagne. (voir graphique ci-dessous)

Energie éolienne : L'Europe a franchi le cap des 100 GW

[ Cliquez sur l’image pour zoomer ]

Une fois achevés, ces 10 parcs éoliens devraient produire 6,8 TWh d’énergie durant une année ‘normale’ de vent.

Partagez l'article

 



            

Articles connexes

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Energie éolienne : L’Europe a franchi le cap des 100 GW"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
fredo
Invité

n’en déplaise aux anti éoliens, c’est autant de charbon brûlé en moins. je découvre au passage que le plus gros parc éolien actuel est en Roumanie, ce qui doit être très bénéfique à leur niveau d’émission de CO2.

De passage
Invité

car le beau discours ci-dessus ne fait que montrer le bazar sous son meilleur angle: la Puissance de 100GW, en réalité: * Jamais atteinte: au mieux le pic constaté ne dépasse pas 65GW, * et en plus seulement pendant 1 jour oud eux par an. * la moyenne est aux environs de 15GW et très fluctuant. Quand au CO² économisé, regardez plutôt les constattions réalistes de la Hollande qui du coup a décidé de stopper l’éolien pour cause… trop de CO² indirectement produit dans les centrales de secours toujours en fonctionnement mi-régime car le vieillard éolien a une démarche aléatoire.

De passage
Invité

car le beau discours ci-dessus ne fait que montrer le bazar sous son meilleur angle: la Puissance de 100GW, en réalité: * Jamais atteinte: au mieux le pic constaté ne dépasse pas 65GW, * et en plus seulement pendant 1 jour oud eux par an. * la moyenne est aux environs de 15GW et très fluctuant. Quand au CO² économisé, regardez plutôt les constattions réalistes de la Hollande qui du coup a décidé de stopper l’éolien pour cause… trop de CO² indirectement produit dans les centrales de secours toujours en fonctionnement mi-régime car le vieillard éolien a une démarche aléatoire.

Loulou
Invité

Y a pas de quoi pavoiser quand on sait que puissance installée ne veut pas dire puissance produite/ Une éolienne demande en moyenne une puissance installée triple pour une même énergie électrique produite sur une année car elle ne fonctionne pas souvent à puissance nominale. Autrement dit 100GW installés correspondent à 33GW produits… bof…

Loulou re
Invité

Y a pas de quoi pavoiser quand on sait que la puissance installée ne veut pas dire puissance produite Une éolienne demande en moyenne une puissance installée triple pour une même énergie électrique produite sur une année car elle ne fonctionne pas souvent à puissance nominale. Autrement dit: 100GW installés correspondent à peine à 33GW produits…

Tech
Invité
vous vous dites anti-eolien et fier de l’être ! au seul argument que les éoliennes ne produisent pas à leur puissance max? mais est-ce que les centrales nucléaires produisent au max tout le temps? est-ce que les thermiques produisent au max tout le temps? est-ce que les barrages produisent au max tout le temps? etc, etc, et heureusement c’ est un mix de toutes les énergies qu’il faut pour bénéficier du disponible au meillleur moment vous ne devriez pas être fier d’arguments qui ne tiennent pas la route ! et vous oubliez totalement le stockage qui permet de lisser la… Lire plus »
Luis
Invité
Le taux de charge moyen sur plusieurs années du nucléaire est de 75% en France (58 réacteurs) et 82% pour le monde entier (435 réacteurs fin 2011, comme à fin 2000). Par ailleurs, la production d’électricité ajoutée chaque année dans le monde par les éoliennes ou les systèmes solaires commence à prendre de l’ampleur. Pour l’éolien et depuis 2006, c’est plus que ce qui est ajouté par le nucléaire (nouveaux réacteurs avant déduction des 13 réacteurs mis à la casse en 2011 pour 11,4 GW de capacité). En 2011, l’ajout du solaire est même un peu supérieur à celui du… Lire plus »
Dan1
Invité

Malgré les progrès de l’éolien et son formidable essor, cette source d’énergie reste fatale et aléatoire contrairement aux grosses centrales thermiques (à flamme ou nucléaire) qui sont commandables et permettent d’assurer une garantie de service sur le réseau européen.

Sicetaitsimple
Invité

vous limitez vous à solaire, éolien et nucléaire dans votre comparaison? Il serait interessant d’y trouver également les chifres mondiaux de capacités et de production ajoutée du charbon et du gaz.

Pastilleverte
Invité

souflfe où il veut et quand il veut. dans ses périodes d’assoupissement, il est suppléé, encore et pour longtemps par des centrales thermiques, à flamme ou nuke. Eole “sous-produit” donc en permanence, soit du CO2 (mais c’est pas grave), soit des déchéts nucléaires, ce qui est plus problèmatique, sauf en volume que cela représente. Cela dit, merci Eole pour les quelques % qui sont injectés dans le réseau en répondant aux besoins du moment, là c’est effectivement quelques tonnes de charbon ou quelques grammes de (kilos ?) de déchéts nuke économisés.

Ambiel
Invité

Incroyable de lire encore et toujours les mêmes bêtises L’éolien arrive sur une situation existante, au cas ou vous ne l’auriez pas remarqué. Une situation ou l’on produit avec quelque chose. Or ce quelque chose en Europe c’est souvent du charbon ou du gaz. Et donc quand l’éolien produit on coupe ces moyens existants. Et donc on économise du carburant fossile. Et donc moins d’émissions de GES. Dire que l’éolien produit du CO2, c’est soit une incompréhension maladive, soit un beau mensonge d’anti-ENR.

Nature
Invité

Consommation des ménages ? Avec ou sans le chauffage électrique ? En tenant compte des consommations extérieures au logement :transports, usage des services etc ?

wpDiscuz