Energie : l’Algérie souffre de sa situation de monopole

M. Nourredine Bouterfa, PDG de Sonelgaz a confirmé dimanche à la presse que l’Algérie ne possède pas un marché compétitif et libre dans le secteur de l’électricité à défaut de multi producteurs (hormis le canadien SNC-Lavalin).

«Le problème réside dans l’offre»

Bien que la plupart des conditions pour avoir un marché compétitif et libre en matière d’électricité soient disponibles, l’absence de multi producteurs éloigne tout caractère concurrentiel vu que la distribution de l’électricité relève d’une société unique.

L’absence de concurrents sur le marché de l’électricité en Algérie exigera forcement l’augmentation des prix par Sonelgaz. M. Nourredine Bouterfa a expliqué que la forte croissance de la demande en électricité, impose le lancement de plusieurs projets d’investissements. D’où une augmentation des tarifs de l’électricité (de 10 % à 15 %) demandée par Sonelgaz à la commission de régulation de l’électricité l’autorisation.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz