Energie marine : Les USA prennent place en Chine

L’Américain Verdant Power et l’agence chinoise de conservation de l’énergie et de protection de l’environnement unissent leurs efforts pour développer des projets d’énergie marine en Chine.

La signature d’un protocole d’accord entre les deux parties, le premier du genre entre la Chine et les Etats-Unis, va permettre aux américains de prendre pied sur le marché chinois des technologies associées aux énergies renouvelables marines, un secteur encore balbutiant.

"L’énergie des vagues est une source d’énergie qui demeure grandement sous-exploitée – mais qui doit jouer un rôle plus important à l’avenir, à condition que la production « d’énergie hydraulique durable » soit atteinte", a déclaré Ronald Smith, le PDG de Verdant Power. "Cette signature historique est une première étape importante pour les deux pays dans le développement de ce type d’énergie renouvelable."

Selon le Département américain de l’énergie, le potentiel hydroélectrique inexploité aux États-Unis est estimé à plus de 250.000 mégawatts (MW). De son côté, la Chine a un potentiel non développé de plus de 475.000 MW.

"Comparée aux centrales thermiques à combustibles fossiles, l’énergie hydraulique est "propre" et le "combustible est gratuit", précise Trey Taylor, le Président de Verdant Power. "Lorsque les gens entendent le nom d’hydroélectricité, ils pensent immédiatement aux grands barrages et aux énormes réservoirs d’eau. L’hydraulique "durable" ou l’énergie hydrocinétique marine (MHK) est basée sur des technologies nouvelles disponibles qui ne nécessitent pas de barrages."

Verdant Power est en train de développer des projets d’énergie marémotrice aux États-Unis et au Canada. À New York par exemple, l’East River va accueillir un projet marémoteur sur l’îsle Roosevelt (RITE) qui sera le premier projet du genre raccordé au réseau. Il offrira ainsi à New York et à sa région métropolitaine jusqu’à 500 mégawatts (MW) de puissance à partir de turbines MHK.

La compagnie utilisera son système hydraulique cinétique, des turbines à axe horizontal munies d’une à trois pales. La turbine est installée entièrement sous l’eau, protégée du regard, et (elle) ne modifie aucunement l’écoulement naturel de l’eau.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Energie marine : Les USA prennent place en Chine"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Samivel51
Invité

De quelles potentiel energétique bénéficie la mer de Chine? Y a-t-il des marées ou des courants significatifs? Ou meme des vagues? J’ai plutot l’image d’une mer plate et immobile la plupart du temps.

stan1504
Invité

la chine est vraiment immense alors je vous garanti que vous pouvez tout y trouver

wpDiscuz