Energie solaire : les 12 “travaux d’hercule” d’Enerplan

Après le Syndicat des Energies Renouvelables et son livre blanc, c’est au tour de l’association professionnelle de l’énergie solaire (Enerplan), de présenter aux candidats à la présidentielle, 12 propositions concrètes pour redonner à l’énergie solaire sa place en tant qu’acteur de croissance.

Ce secteur regroupe, en effet, plusieurs domaines clés pour l’économie française : des PME, de l’industrie (PMI et ETI), des capacités à l’export, des laboratoires de recherche & développement. Ce qui en fait un acteur stratégique du développement durable.

Selon Enerplan, si la France se dote d’une politique solaire volontariste sur la base des mesures proposées, le secteur de l’énergie solaire (thermique et photovoltaïque) sera en mesure de créer 100 000 à 130 000 emplois d’ici à 2020, dont 20 à 25 000 emplois industriels. Elle estime par ailleurs que pour développer massivement l’emploi dans la filière solaire française, il faut engager définitivement la France dans une véritable transition énergétique à l’horizon 2020, dans laquelle l’énergie solaire doit avoir un rôle de premier plan. Dix des propositions d’Enerplan concernent cette politique sur cinq ans, basée sur la décentralisation énergétique et la dynamique territoriale qui accéléreront le développement du solaire.

Mais avant tout, il faut sauver l’exercice 2012 !

"Il y a en effet urgence à maintenir l’emploi existant" rappelle l’association professionnelle. "Pour cela il faut donner un fort signal de reprise à la filière avant l’été. Deux de nos propositions traitent de la nécessité absolue de réanimer la filière solaire française en train de se déliter. Elles ciblent le marché du résidentiel et celui du petit bâtiment collectif public et privé, pour redonner du travail aux PME et PMI du secteur à brève échéance. Nous aurons besoin de ces entreprises pour faire de l’énergie solaire un levier de croissance pour la France dans les prochaines années et leur survie se joue maintenant."

Doter le secteur photovoltaïque des cadres légal et tarifaire stables

1. Une politique générale qui allie ambition, stabilité réglementaire et régulation : Afin de donner de la visibilité à la filière, Enerplan propose de relever à 20 GW l’objectif photovoltaïque 2020, d’instaurer un mécanisme unique de soutien au marché avec des tarifs d’achat qui baisseront de façon prévisible et progressive vers la parité réseau et d’intégrer un mécanisme de bonification de l’autoconsommation.

2. Une politique de soutien à l’offre industrielle française : Enerplan propose de s’appuyer sur des exigences qualitatives et de mettre en oeuvre un dispositif de déclaration d’origine des composants et équipements, assortie d’une garantie OSEO pour les projets réalisés avec des systèmes fabriqués en France et mis en oeuvre par des installateurs agréés.

3. Deux mesures d’urgence : stabiliser les tarifs d’achat et substituer le système d’appel d’offres : Dans l’attente de la mise en place d’un cadre réglementaire stable pour cinq ans d’ici à la fin 2012, Enerplan propose de geler ces tarifs d’achat au niveau du 1er avril 2012 pour les installations de moins de 100 kW et de revenir dès maintenant à des tarifs d’achat appropriés pour les projets de plus de 100 kWc et de moins d’1 MW, qui sont aujourd’hui soumis à un système d’appels d’offres.

4. Des simplifications et des clarifications règlementaires, y compris pour l’accès au réseau
: Enerplan propose ici de réduire les contraintes administratives et de faciliter l’accès au réseau électrique.

Réinscrire le solaire thermique dans les priorités des énergies renouvelables


5. Dynamiser la demande par une communication continue et de grande ampleur
: Enerplan préconise une sensibilisation du public aux avantages de cette énergie propre.

6. Une collaboration renforcée entre l’industrie et la recherche
: Enerplan propose de créer une plateforme d’échanges et de recherche technologique qui permettra de poursuivre les efforts d’innovation indispensables.

7. Valoriser l’énergie solaire produite à la place de subventionner l’équipement : Il s’agit pour Enerplan de remplacer le système actuel de subvention à l’installation par un dispositif de valorisation de la chaleur solaire produite.

 

S’appuyer sur les territoires pour développer l’énergie solaire en France

8. Répondre au défi de la décentralisation énergétique
: Pour Enerplan, l’Etat doit travailler en synergie avec les régions, afin de les soutenir dans la mise en oeuvre de leur SRCAE.

9. Valoriser les retours d’expérience territoriale les plus volontaires
: Enerplan préconise de promouvoir les expériences territoriales les plus volontaires en matière de développement de l’énergie solaire.

10. Régionaliser l’aide au développement de l’énergie solaire : Cette régionalisation permettra de ne pas concentrer le marché dans une seule partie de la France, ni de générer d’effet d’aubaine en fonction des conditions climatiques des territoires.

 

Inciter les particuliers à relancer l’économie solaire locale et nationale

11. Rendre éligible le photovoltaïque à l’éco-PTZ : Cette mesure permettra aux Français qui le souhaitent d’installer un micro-générateur photovoltaïque sur leur toiture à l’occasion de sa réfection et de son isolation.

12. Promouvoir les équipements solaires chez les particuliers
: Enerplan propose une campagne nationale de sensibilisation afin de convaincre les particuliers de l’intérêt écologique et économique de disposer d’équipements solaires au sein de leur logement.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "Energie solaire : les 12 “travaux d’hercule” d’Enerplan"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Zenattitude
Invité
C’est l’époque des elections …les promesses fleurissent …pour des emplois .. De la part d’une Association de professionnels ….rien d’étonnant . On croirait écouter Areva et le Nucleaire …. Que l’on commence pas payer la dette du soutien au Solaire déja engagés…et pour longtemps …. Qu’on nous disent qui va payer et combien ….pour ces propositions ….. on verra que l’éolien est beaucoup moins cher !! et les emplois générés sont en Europes …. Toute ces études mono culturelles n’ont que peu d’interet ….sinon de faire croire…et de faire fausse route ….et de couter tres cher au Francais … De… Lire plus »
Dan1
Invité

Pour ce qui concerne le photovoltaïque, je pense qu’un graphique de la CRE est assez parlant : Je propose donc de le transmettre à notre économiste cathodique François Lenglet qui se fera un plaisir de le préenter aux candidats pour recueillir leurs commentaires éclairés.

Sicetaitsimple
Invité
Ce qui est bizarre, c’est que: – en 2011 il s’est construit plus de 100MW/mois de solaire en France y compris au dernier trimestre et que les entrées en file d’attente sont environ au niveau des sorties, y compris là aussi au dernier trimestre. – que les allemands, qui ont quand même (en moyenne) moins de soleil que nous envisagent encore des baisses de tarifs drastiques (après -15% au 1/01/2012, quand même),cf: – que d’aucuns (Wilfried) nous disent il y a quelques jours que ca y est, la “grid parity” est atteinte en Allemagne”! C’est à n’y plus rien comprendre,… Lire plus »
Sicetaitsimple
Invité

Ah non, vous avez mal lu, Enerplan ne prend plus du tout exemple sur le solaire allemand!

Catalan
Invité

qui se laisse balloter au gré des vents et marées. car comment prétendre défendre la profession en demandant la même chose que ce qui l’a coulé fin 2010. je ne vois rien de nouveau dans les propositions, rien que du vieux ! et des pleureuses qui cveulent un bout de gras !

Tg
Invité

orphée est debile sais vrai lol!!!!

wpDiscuz