Enerzine

Energies marines renouvelables : la Basse-Normandie fait valoir ses atouts

Partagez l'article

Une délégation d’élus et d’acteurs bas-normands participe depuis le 25 novembre à la 7ème édition de l’International Tidal Energy Summit à Londres, conférence internationale des acteurs de l’hydrolien, avec notamment une session dédiée à la Basse-Normandie et à son potentiel pour développer cette nouvelle filière industrielle.

"Cette conférence nous offre une nouvelle occasion de démontrer, devant un panel d’acteurs de la filière à l’échelle internationale, que non seulement le territoire bas-normand dispose d’atouts naturels, structurels, portuaires, scientifiques et humains propices au développement des EMR, mais également que les acteurs locaux de la recherche, de la formation et de l’industrie sont dès aujourd’hui mobilisés pour accueillir de premiers projets concrets, notamment dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt sur les fermes pilotes hydroliennes" a indiqué François Piquet, Directeur Général de Ouest Normandie Energies Marines.

A l’heure où le secteur de l’hydrolien se structure en France, sous l’impulsion de l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) en cours pour quatre fermes pilotes, de 4 à 10 hydroliennes, dans le Raz Blanchard (Basse-Normandie) et au Fromveur (Bretagne), ces opportunités de prises de parole à l’international permettent de présenter les atouts de la Basse-Normandie.

Ce territoire arrive en effet à réunir 3 éléments stratégiques et fondamentaux pour le développement d’une filière industrielle de l’hydrolien :

► Le potentiel naturel, avec le Raz Blanchard, 1er potentiel hydrolien en Europe, qui offre, au large des côtes de Cherbourg, une capacité de production d’électricité supérieure à un EPR ;

► Les infrastructures, avec 100 hectares disponibles dans le port de Cherbourg pour accueillir les activités de construction, d’assemblage et de maintenance des hydroliennes, ainsi que des spécificités portuaires répondant aux enjeux techniques de l’hydrolien (rade protégée, eaux profondes, quai supportant plus de 15 tonnes au mètre carré, …) ;

► Le réseau, avec un Réseau de transmission d’électricité (RTE) de grande capacité, mobilisable pour distribuer l’énergie produite, et situé à moins de 5 kilomètres du gisement hydrolien.

Cette intervention s’inscrit dans une série d’actions à l’international, coordonnées par Ouest Normandie Energies Marines, pour promouvoir la Basse-Normandie dans les projets européens et mondiaux de développement des Energies Marines Renouvelables.

Parmi ces initiatives, le déplacement d’une délégation bas-normande en Ecosse fin octobre a permis de signer un accord de coopération internationale sur la recherche, la formation et la supply-chain avec Scottish Development International, l’agence de développement économique écossaise.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    Soyez le premier à commenter !

    Me notifier des
    avatar
    wpDiscuz