Energies renouvelables : Eric Besson répond à Martine Aubry

En réponse à Martine Aubry affirmant que le Gouvernement a arrêté le développement des énergies renouvelables, Eric Besson a invité la Présidente du Parti Socialiste à "prendre connaissance de l’action sans précédent du Gouvernement en matière de développement des énergies renouvelables leur a au contraire accordé un soutien sans précédent."

« Ce Gouvernement est celui qui aura le plus, et de loin, développé les énergies renouvelables. Depuis 2007, nous avons multiplié par 4 la puissance éolienne installée, et par 100 la puissance solaire photovoltaïque. Je rendrai public cette semaine le cahier des charges du second appel d’offres pour le solaire photovoltaïque. Cette publication, en sus des appels d’offres déjà en cours, témoignent de la poursuite de l’action volontariste du Gouvernement » a déclaré le Ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique.

Voici les arguments avançés par le gouvernement :

Depuis 2007, la puissance éolienne installée en France a été multipliée par 4, et la puissance solaire photovoltaïque par 100.

Ensuite, le Gouvernement a publié en juillet le cahier des charges du premier appel d’offres pour la construction de 3000 MW d’éoliennes en mer. Cet appel d’offres représente un investissement de 10 milliards d’euros, et la création de plus de 10.000 emplois. Les candidats seront présélectionnés en avril 2012.

Concernant le solaire photovoltaïque, il a engagé cet été deux appels d’offres pour le solaire photovoltaïque. Un premier cahier des charges a été publié en août, le second le sera d’ici au 15 septembre.

Enfin, d’autres énergies renouvelables sont aussi impactés comme la biomasse où les résultats de l’appel d’offres pour des installations de production d’électricité à partir de biomasse seront annoncés prochainement. Par ailleurs, il sera publié dans quelques semaines un arrêté relatif à la production de gaz renouvelable (la biométhanisation).

Les investissements d’avenir sont également à prendre en compte :

– 1 milliard d’euros mobilisés pour la création des Instituts d’excellence en énergie dé-carbonées (IEED) – deux ont déjà été sélectionnés ;
– 1,35 milliards d’euros pour des démonstrateurs en énergie renouvelable et chimie verte ;
– 250 millions d’euros pour des projets de réseaux intelligents.

Pour conclure, la politique énergétique du Gouvernement français s’appuie sur "le développement des énergies renouvelables", "la maîtrise de la demande d’énergie" et "le recours à l’énergie nucléaire."

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

15 Commentaires sur "Energies renouvelables : Eric Besson répond à Martine Aubry"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
renewable
Invité

Qu’un politique (Aubry en l’occurence) y connait quelque chose et ne se laisse pas abuser par la propagande d’un Besson, ça fait plaisir. Mais sans doute Besson croit lui-même à ses mensonges.

Offredemploi
Invité

Les “arguments avancés” sont des appels d’offre, c’est-à-dire des perspectives, et en aucun cas des réalités (je serai curieux de voir en particulier le premier début de traduction en la moindre réalité de l’éolien offshore en France). Indépendemment de ça, il se trouve que les ENRs se sont développés malgré les innombrables croche-patte et l’incompétence et la mauvaise foi absolue du gouvernement.

meltem
Invité
Tout le monde sait qu’Eric Besson est une girouette, pas étonnant qu’il s’impose comme un pro de l’éolien et des EnR… Plus sérieusement : qu’a donc fait ce gouvernement? 1/ surfé sur le développement initié bien avant lui. Il faut être honnête, les projets qui ont vu le jour en éolien depuis 2007 ont été développés sous l’impulsion des années 2001-2005, et le solaire grâce aux tarifs établis en…2006! 2/ Arrêté les mécanismes qui fonctionnaient : Le solaire va trop vite et risque de coûter trop cher? On attend trop longtemps pour décider et on finit par supprimer tout cadre… Lire plus »
Rice
Invité
. Judas ne manque pas d’air ! Après avoir trahi les siens pour un maroquin, il se fait aujourd’hui le porte parole du Fouquet’s … Tout ce qu’il évoque a été taillé sur mesure pour les grands groupes “proches de qui vous savez”… Pourtant : – Nos PME savent installer de grandes éoliennes… sur terre ! Mais seuls quelques grands groupes issus du nucléaire (tiens quelles coïncidence) ont les moyens d’aller en mer. – Nos PME savent poser de grandes centrales photovoltaïques mais n’ont pas les moyens d’attendre janvier 2012 le résultat des appels d’offres, puis 6 mois pour les… Lire plus »
Eole 7
Invité

Il est quand même difficile de croire ces paroles, en voyant M. Besson attribué à ce gouvernement la multiplpication de la puissance éolienne alors que tous ces projets qui ont aboutis étaient l’effort d’un travail débuté plus de 5 ans auparavant.

gaga42
Invité

Faudrait ptet pas oublier que les EnR ne sont pas une fin en soi, que leur utilité est de remplacer les énergies carbonées, et que la réduction de ces dernières doit rester le principal objectif. Or il y a toujours autant ce camions sur les routes, de projets d’autotoutes ou d’aéroports etc…

Catalan
Invité

moi qui travaillais pour le photovoltaique, le gouvernement avec son moratoire m’a obligé à déposer le bilan ! avec 3 licenciements à la clé! Besson dit avoir multiplié par 100 le PV, oui 100 fois rien, ça fait toujour un beau pourcentage ! Dites moi pourquoi EDf achète plus cher la même electricité produite par une centrale PV de 3kw si elle est dite intégré à la toiture ! pourquoi subventionner l’aspect esthétique, pourquoi ne pas imputer cette charge sur un autre budget ?

Bibou64
Invité

J’ai lu les commentaire de nos experts du site Enerzine: oui, vous êtes des expert du domaine. Et bien il n’y a pas un commentaire en faveur de ce gouvernement. J’espère que ce gouvernement soit renouvelable et renouvellé en 2012 . ps : Arretez de tirer sur M.Besson, c’est pas gentil, un homme si serviable. Fred

Rice
Invité
. Entièrement d’accord avec Catalan : à quoi peut donc bien servir l’intégration au bâti ? – c’est une aberration technique : ainsi “intégrée” l’installation ventile moins bien, chauffe plus et donc… produit moins, – une aberration économique : il faut déposer la toiture, installer une quincaillerie (qui facilite les problèmes de fuite), et facturer le tout plus cher au consommateur final ? – une aberration juridique qui oblige à “intégrer” du photovoltaïque mais autorise à poser à coté, telle une verrue, des panneaux solaires thermique en “sur-imposition”. Et tout cela au bénéfice de qui ? “On” nous avait parlé… Lire plus »
Ra
Invité

intégration au bâti = protectionnisme

Rice
Invité

. J’avais bien compris que nos technocrates pensaient à cela en instaurant cette hérésie, sauf que (en dehors d’eux bien sûr), tout le monde savait que les systèmes de montages sont en grand majorité fabriqués à l’étranger !!!! et que les rares systèmes français sont encore, sauf exception, TRES confidentiels… (souvent inadaptés, trop onéreux, pas fiables, …). (

Parnaud
Invité

je ne ferai pas de commentaire supplémentaire, je suis heureux de voir que nombreux sont ceux qui voient clair. Je préciserai juste qu’il existe des systèmes d’intégration au bâti beaucoup plus simple que la quincaillerie nécessaire à un panneau cadré. J’ai acheté un système MegaSlate, 4 éléments + les vis suffisent à poser ces tuiles photovoltaïques françaises. La production est excellente plus de 1500 kWh en 5 mois dans l’Orne. ()

Feidole
Invité

Rappelons aussi que ce cher Besson s’est “cassé” de l’émission Capital car…car… l’émission ne faisait pas la propagande du nucléaire…. Et rappelons aussi qu’aujourd’hui, encore une PME a fait faillite parce que ce cher mouton qu’est Besson a tué la filière de PME photovoltaïques en baissant les tarifs et les conditions légales tous les trimestres !!!!!

Socrateiii
Invité
Pour résumer : Au mieux Une bande d’autistes, au pire une élite condescendante. Une bande de gangsters prêts à sacrifier l’emploi pour défendre le champion national. Des menteurs qui connaissent le sens de l’histoire mais camouflent aux français la stratégie du monopole EDF. Écrans de fumée et marketing politique pour cacher la réalité des rapports sur la baisse de la part des EnR dans le mixte énergétique, le potentiel d’emplois durables et non délocalisable (et la non utilisation de sous-traitants étrangers – cf chantiers en cours), le coût réel du modèle économique développé depuis 60 ans et qui induira des… Lire plus »
Rice
Invité

. Pourquoi croyez vous donc que la loi NOME a prolongé le TARTAM sinon pour faire coïncider ce tarif “transitoire” avec les augmentations successives qu’EDF va nous appliquer d’ici là… (rappelez vous que l’on parle de 30 à 40 % d’augementation pour les 5 prochaines années).

wpDiscuz