Energies renouvelables et environnement : Kompass dresse un état des lieux

D’après les données Kompass, le secteur des énergies renouvelables et de l’environnement poursuit son développement au sein des régions et des entreprises françaises

Alors que le projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte est actuellement débattu au Sénat, Kompass dresse un panorama des « éco-activités » en France. Basé sur l’analyse des données structurées par la Classification Kompass, cet état des lieux permet de mettre en avant les régions, les entreprises et les activités les plus avancées dans le secteur des énergies renouvelables et de l’environnement.

Des territoires leaders pour leurs éco-activités en France

Plusieurs régions françaises hors Île-de-France se détachent pour la solidité de leurs éco-activités en termes de capitaux, d’effectifs et de chiffre d’affaires. Sur la base de la combinaison de ces trois critères apparaissent en tête du classement les régions Rhône-Alpes, Nord-Pas-de-Calais, Provence-Alpes-Côte-D’azur et dans une moindre mesure Lorraine et Basse-Normandie. La position de Rhône-Alpes s’explique en partie par le fait qu’elle est la région d’origine de plusieurs opérateurs historiques de services publics locaux mais qu’elle dispose aussi de 3 pôles de compétitivité liés à l’environnement. Elle n’en représente pas moins seulement 80% de l’effectif, 31% du chiffre d’affaires et 17% du capital affichés par les entreprises du secteur en Île-de-France.

Energies renouvelables et environnement : Kompass dresse un état des lieux

Des entreprises françaises à fort potentiel

Le leadership de Cofely Services (filiale de GDF Suez Energie Services) montre à quel point le marché de l’énergie est désormais le terrain clé du secteur des énergies renouvelables et de l’environnement.

La collecte, la valorisation et le recyclage des déchets n’en reste pas moins la première spécialité du secteur avec des acteurs tels que Veolia, Guy Dauphin (filiale du Groupe Encore), COVED (via le Groupe Saur, filiale de BNP Parisbas, Groupe BPCE et Royal Bank of Scotland), SEPUR, Derichebourg ou une entreprise d’initiative publique comme Eco-emballages.

Une spécialité suivie de près par la gestion des ressources en eau dans laquelle on retrouve encore les majors français, champions mondiaux des marchés de délégation (par exemple Degrémont filiale aussi de GDF Suez).

Energies renouvelables et environnement : Kompass dresse un état des lieux

Un secteur de plus en plus tertiaire

Energies renouvelables, déchets sensibles, qualité de l’air, dépollution des sols, réduction des nuisances sonores, biodiversité, paysage… Le renforcement de nombreuses problématiques environnementales a conduit le secteur des énergies renouvelables et de l’environnement à accroître fortement ses activités de R&D, d’audit et de conseil. Des activités à haute valeur ajoutée portées par des entreprises qui ont désormais un poids important en capital mais de plus en plus aussi en effectifs et chiffre d’affaires.

Energies renouvelables et environnement : Kompass dresse un état des lieux

Energies renouvelables et environnement : Kompass dresse un état des lieux

 

 

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz