Enerzine

ENGIE (ex GDF Suez) prend le contrôle de Solairedirect

Partagez l'article

Dans un communiqué, ENGIE a annoncé hier avoir fait l’acquisition de la société Solairedirect spécialisée dans la production d’énergie solaire à hauteur d’une prise de participation de 95% du capital, lui conférant ainsi 100% des droits de vote.

Ce rapprochement entre les deux sociétés va permettre à ENGIE (Ex. GDF Suez) de renforcer sa position dans le solaire dans l’hexagone avec une capacité installée totale brute de 383 MW. Par ailleurs, la société Solairedirect développe des projets dans 15 pays, où le groupe ENGIE est également présent.

Leader en France et en Belgique dans l’éolien, leader en Europe dans la biomasse et numéro 2 en hydroélectricité en France, le groupe ENGIE devient désormais le premier acteur du solaire en France.

"Nous sommes très fiers d’annoncer aujourd’hui cette coopération avec Solairedirect, une entreprise française au rayonnement international. Il s’agit d’une étape très importante dans la mise en œuvre de notre stratégie dans le solaire. ENGIE est engagé dans les énergies renouvelables depuis de nombreuses années. Déjà leader de l’éolien en France, nous devenons aujourd’hui le numéro un du solaire. Et nous souhaitons encore renforcer ces positions dans le monde. En combinant le savoirfaire des équipes de Solairedirect et d’ENGIE, nous sommes en mesure d’accélérer notre développement dans les énergies renouvelables, conformément à notre stratégie d’être leader de la transition énergétique en Europe et l’énergéticien de référence dans les marchés à forte croissance." a déclaré à cette occasion Gérard Mestrallet, PDG d’ENGIE.

De son côté, Thierry Lepercq, PDG de Solairedirect, a commenté cette annonce : "Nous sommes très heureux de ce projet de rapprochement avec ENGIE qui constitue un saut stratégique majeur, plaçant l’électricité solaire compétitive au cœur d’un projet de leadership global dans l’énergie. Ce rapprochement va donner à Solairedirect à la fois les moyens financiers et la taille critique pour accélérer son développement. Fort de nos implantations complémentaires partout dans le monde, de notre dynamique entrepreneuriale et de notre recherche permanente de l’innovation, nous disposons d’une opportunité unique pour bâtir ensemble un leader mondial du solaire compétitif".

Depuis sa création en 2006, Solairedirect est un pionnier français du solaire assurant le développement, la construction, l’exploitation, la maintenance et le financement de parcs solaires de grande taille sur quatre continents. Son modèle repose sur une approche industrielle de la production d’énergie solaire associée à une démarche de réduction des coûts.

Solairedirect a développé dans le passé 57 parcs solaires, soit un total de 486 MW. Il exploite aujourd’hui une capacité brute de 224 MW en France, avec l’ambition de développer 125 MW par an.

En France, ENGIE exploite 22 centrales photovoltaïques au sol pour une puissance totale de 158,5 MW installés fin juin 2015. Il exploite notamment la centrale de Curbans, dotée de
105.000 panneaux photovoltaïques, implantés à 1.000 mètres d’altitude dans les Alpes-de-Haute Provence et permettant de produire l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 10 500 foyers.

Solairedirect a très tôt mis en œuvre une stratégie de développement international sélective qui privilégie les pays réunissant des conditions favorables à l’émergence d’une énergie solaire compétitive par rapport aux autres sources d’énergie : Afrique du Sud, Inde, Chili, Etats-Unis, Mexique, Thaïlande. La société compte un portefeuille de projets en développement en phase de pré-construction de plus de 4,5 GW dans les régions ciblées, dont 434 MW devant être construits dans les 6 à 18 mois à venir.

Dans le monde, ENGIE détient une capacité solaire installée de 201 MW. Il conduit en outre le projet de centrale solaire thermique à concentration de 100 MW de Kathu en Afrique du Sud et des projets au Chili à différentes phases de développement représentant plus de 600 MW.

ENGIE dispose de positions de premier plan dans les ENR avec 19 GW de capacités installées, soit 17 % de sa capacité installée totale, et 27 GW en construction ou en développement à l’international. En Europe, le Groupe prévoit également de doubler ses capacités ENR électriques entre 2015 et 2025 pour atteindre 16 GW.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    6 Commentaires sur "ENGIE (ex GDF Suez) prend le contrôle de Solairedirect"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    wangfa
    Invité

    Après avoir dépouillé La Compagnie du Vent, GDF Suez, d’étenue par l’état français, continue à préampter les outils de transition énergétique développés par des entrepreneurs. Au final, dans notre beau pays communiste, peu se gavent et les autres n’ont que leurs yeux pour pleurer. La croissance économique est en berne sauf pour les EPIC et autres entreprises d’état. QUelle gabegie depuis 50 ans.

    Verdarie
    Invité

    Sous couvert de technologie, une bonne page de pub.

    samivel51
    Invité
    La competence des exploitants de centrales solaires, c’est surtout la capacite a lever des fonds et a obtenir les permis. SolaireDirect ne detient pas de brevets ou de savoir faire de haute technologie. Donc si l’objectif de GDF Suez dans cette acquisition est de couler solaire direct pour ralentir la transition energetique, c’est vraiment un raisonnement idiot et de l’argent jete par les fenetres, puisqu’il est tres facile de re-creer des « solaire direct ». Moi je crois surtout qu’ils veulent utiliser le savoir faire de solaire direct (qui en a quand meme) avec leur capacite de financement pour en faire une… Lire plus »
    De passage
    Invité

    @ samivel 51 La compétence des exploitants de centrales solaires, c’est surtout la capacité à lever des fonds et obtenir des permis. SolaireDirect ne détient pas de brevets ou de savoir faire de haute technologie. Dites-vous? Je partage totalement votre avis. Des chercheurs porteurs de projets innovants sont superbement ignorés au profit des gens, qui n’ont ni savoir ni savoir faire. Avant, on disait que l’habit ne fait pas le moine. Mais de nos jours, ce n’est plus le cas.

    Enpassant
    Invité

    Ce que monsieur Lepercq nous présente comme « une étape importante dans la stratégie de cette entreprise de renommée mondiale » (rien que ça), est plutot le constat d’un echec et l’incapacité des marchés à trouver un intéret à cette entreprise.Il y a 2 ans deja Solaire Direct avait souhaité intersséer des investisseurs institutionnels à son projet ; sans succés. Là après un sondage peu flatteur de l’attrait de la Bourse, il solde à GDFSUEZENGIE… et il appelle cela un succes ?

    Lionel-fr
    Invité
    Pour ceux que le gros business solaire intéresse, Total y va aussi de son annonce fracassante : Les renouvelables vont croître (10 – 15% en 2030) dans le portefeuille de Total-DG 15% semble un chiffre moyen mais c’est quand même de Total qu’on parle. Mon opinion est que ces vagues de rachat sont décidées suite à un obscur rapport à 1 million$ sur les perspectives dans l’énergie. Rapport dont on n’entendra jamais parler (on n’a que les rapports gratuits) mais qui recèle des études de marché autrement plus précises que nos infos. C’est suite à un rapport de ce genre… Lire plus »
    wpDiscuz