ENGIE investit dans l’installation de stations de Gaz Naturel Comprimé

Le groupe énergétique ENGIE a annoncé son intention d’investir près de 100 millions d’euros d’ici 2020 dans l’installation de stations de Gaz Naturel Comprimé (GNC) et de Gaz Naturel Liquéfié (GNL) destinées à alimenter les parcs de camions en gaz naturel et en biogaz.

Le succès du développement de ces infrastructures de distribution de GNL et de GNC à l’échelle européenne reposera notamment sur le soutien actif d’ENGIE envers ses clients qui s’engagent à se tourner vers des carburants alternatifs, qu’il s’agisse des constructeurs de camions ou des autorités nationales et européennes. L’investissement portera sur la construction de 30 stations GNC en France et jusqu’à 70 stations GNL dans divers pays européens.

ENGIE accélère ainsi en Europe le développement de la mobilité par le gaz et s’appuie pour cela sur des compétences et des références reconnues, au travers notamment de ses 15 années d’exploitation de 140 stations GNC, principalement en France, et de la mise en service des 4 premières stations GNL en France et aux Pays-Bas. L’offre d’ENGIE en GNL carburant s’étend également au transport maritime et fluvial pour contribuer à sa transformation. Le Groupe met ainsi au point, avec ses partenaires NYK et Mitsubishi Corporation, un navire d’avitaillement en GNL qui entrera en service à la fin de l’année 2016 dans le port de Zeebrugge, en Belgique. De plus, le Groupe fournit déjà en GNL des barges circulant sur le Rhin, via des camions citernes cryogéniques, et il va construire dans le port d’Anvers, en Belgique, une station de GNL fixe permettant d’alimenter à la fois des navires et des camions.

Le gaz est un outil majeur de la transition énergétique vers une mobilité plus verte : "le GNC et le GNL représentent des solutions éprouvées et rentables qui permettent de réduire les émissions de polluants et les nuisances sonores dans le cadre d’une utilisation adaptée au transport de personnes et de biens sur des courtes, moyennes et longues distances." En Europe, le nombre actuel de stations-service GNC (3 000) et GNL (75) est appelé à augmenter. ENGIE est convaincu que la mobilité gaz représente d’ores et déjà la solution idéale pour les véhicules utilitaires lourds, afin de tendre vers une mobilité plus verte.

Cet investissement représente un pas de plus dans la stratégie de conquête des marchés de la mobilité verte pour ENGIE, dont l’ambition est de devenir un leader de la fourniture de solutions de mobilité verte. Pour y parvenir, le Groupe propose une large gamme de solutions pour les industries, les villes et les utilisateurs finaux visant à réduire les embouteillages, la pollution, les émissions de CO2 et le bruit : des services de conseils en planification urbaine pour les villes, des solutions de stationnement et de transport intelligents, des infrastructures et des systèmes de gestion pour le développement des transports publics, des solutions innovantes comme le «smart parking», le covoiturage, ou encore des solutions logistiques dites du «dernier kilomètre».

Pour devenir un leader mondial de la transition énergétique, ENGIE accélère le déploiement de solutions innovantes éprouvées pour ses clients internationaux par le biais d’investissements dans les nouvelles technologies et des partenariats mondiaux intersectoriels. ENGIE considère en effet que la mobilité verte est essentielle à la transition énergétique car les transports – qui dépendent aujourd’hui à 95 % du pétrole – représentent 22% des émissions mondiales de CO2 et plus de 30% en Europe.

( src – CP – Engie )

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "ENGIE investit dans l’installation de stations de Gaz Naturel Comprimé"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
enerc77
Invité
Dans ma commune, ils ont voulu installer une station GNC. Mobilisation, rencontre avec le maire, puis vue l’ampleur du mécontentement le projet a été retiré. La mairie remettra l’espace de jeux qu’elle avait déjà démonté en vue des travaux. Si ils avaient proposé une borne de recharge rapide pour camions poubelle/véhicules d’intervention, etc, l’emprise au sol aurait été beaucoup plus faible (pas de cuve de stockage) et ils auraient pu mettre les bornes en limite de troitoir et maintenir l’espace de jeux. Le projet se serait probablement fait. Il y a une réelle opposition aux stations GNC/GNL: craintes justifiées ou… Lire plus »
hilva
Invité

@enerc77 Le gaz naturel n’est pas comme le pétrole pour la simple raison que sa combustion diminue au bas mot de 90% les émission de NOx et de particules fines qui sont des polluants bien plus redoutables puisqu’ils tuent réellement des dizaines milliers de personnes chaque année en Europe. Tout ce qui concourt à leur élimination est donc bon à prendre tant ces polluants constituent une catastrophe sanitaire immédiate (contrairement au réchauffement climiatnatique certes imminent) et matérielle (contrairement au risque nucléaire et aux fantasmes dont il est l’objet)

enerc77
Invité

Je suis d’accord. D’ailleurs je n’ai meme pas protesté contre cette station GNC. Je rapporte juste ce qui c’est passé. Même si gagner 4dB avec le gaz naturel vs le diesel c’est bien, les gens sont excédés par le bruit. Mais gaz ou diesel, cela reste des moteurs terriblement bruyants à l’accélération. Et dans ce cas précis, condamner une aire de jeu pour les enfants, ce n’était vraiment pas la bonne idée.

wpDiscuz