EnOcean utilise la chaleur comme source d’énergie

Les modules radio sans pile vont désormais pouvoir utiliser la chaleur comme source d’énergie, car la compagnie allemande, EnOcean, a indiqué avoir perfectionné sa technologie de récolte d’énergie grâce au nouveau convertisseur continu/continu ECT 310.

La chaleur dégagée par exemple par des pièces de machine, de radiateurs ou même le corps humain, est convertie en énergie électrique. Outre le mouvement et la lumière, elle est ainsi la troisième source d’énergie utilisée par EnOcean pour ses modules radio sans-entretien. L’ECT 310 sert d’interface entre les convertisseurs thermoélectriques et les modules EnOcean : le capteur bidirectionnel universel STM 300 et le module plug&play STM 312.

L’utilisation de la chaleur comme source d’énergie ouvre un grand nombre de nouvelles possibilités d’application pour la technologie radio sans pile, dans l’automatisation des bâtiments, dans l’automatisation industrielle, mais aussi en médecine. Par exemple, les répartiteurs de coûts de chauffage, les capteurs de température, les commandes, ou encore les capteurs servant au diagnostic préventif peuvent être utilisés sans fil partout où de la chaleur est disponible.

Interface sous tension

L’ECT 310 est ce que l’on appelle un convertisseur continu/continu ultra-basse tension, qui convertit une tension d’entrée faible, à partir de 20 mV (millivolts), en tension de sortie de 3 à 4 volts utilisable en électronique conventionnelle. L’énergie produite peut alimenter les modules radio EnOcean en électricité. Pour obtenir le meilleur rendement possible du système, la tension de sortie de l’ECT 310 n’est réglée qu’approximativement. Combiné à un convertisseur thermoélectrique et aux modules radio de récolte énergétique STM 300 ou STM 312 (capacité plug&play), l’ECT 310 permet de réaliser sans difficulté des capteurs ou des actionneurs sans pile fonctionnant uniquement à la chaleur.

Le capteur radio STM 312 possède déjà deux accumulateurs d’énergie intégrés, une antenne préinstallée et un connecteur pour le raccordement d’un capteur. Les fabricants d’appareils peuvent donc souder l’ECT 310 et le thermoélément directement sur le capteur STM 312, ce qui permet de réaliser un ensemble extrêmement compact pour un travail de développement minime. Cette combinaison convient donc très bien pour les capteurs installés à des endroits sombres, comme par exemple les sondes d’applique dans les plafonds suspendus ou dans les caves. Les deux modules STM sont disponibles en 868 MHz et en 315 MHz et peuvent donc être utilisés dans le monde entier.

L’évolution passe par la chaleur

L’ECT 310 proposé aux développeurs fait partie du kit de développement EDK 312 d’EnOcean, une extension de l’EDK 300.

Les fabricants de solutions destinées à l’automatisation de bâtiments, l’automatisation industrielle et à d’autres domaines peuvent rapidement mettre au point leurs propres applications sans pile fonctionnant à la chaleur, explique EnOcean dans un communiqué.

«On observe des différences de températures dans de nombreux environnements : dans la production et la fabrication, dans les bâtiments chauffés ou climatisés, là où il y a du soleil, sur les moteurs ou sur l’homme lui-même. La chaleur est donc la source d’énergie complémentaire idéale pour nos modules radio sans pile », précise Armin Anders, directeur gestion produits et cofondateur d’EnOcean. « Avec l’ECT 310, nos solutions radio sans pile peuvent être mises en œuvre partout où il y a une différence de température d’au moins 2 degrés Celsius, tout au moins par périodes. Nous attendons une évolution encore plus importante dans le domaine de l’automatisation efficace en énergie et de la technologie de capteurs radio sans pile. »

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

1 Commentaire sur "EnOcean utilise la chaleur comme source d’énergie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Mamouth
Invité

On aimerait juste quelques chiffres (prix, rendement).

wpDiscuz