Enr UE : 62% de la nouvelle capacité de production 2009

Le rapport «Renewable Energy Snapshots» publié mercredi par le Centre commun de recherche (CCR) de la Commission européenne révèle que 62 % (17 GW) de la capacité de production d’électricité nouvellement installée dans l’UE à 27 en 2009 reposait sur des sources renouvelables.

La part des énergies renouvelables a progressé depuis 2008, où elle était de 57 %. Pour la deuxième année consécutive, c’est l’énergie éolienne qui représente la plus grande partie de la capacité nouvelle installée, avec 10,2 GW sur 27,5 GW, soit 38 % du total. En valeur absolue, les énergies renouvelables ont représenté l’an dernier 19,9 % de la consommation européenne d’électricité.

Un optimisme prudent

En 2009, en valeur absolue, quelque 19,9 % (608 TWh) de la quantité totale d’électricité consommée en Europe (3042 TWh) provenaient de sources d’énergie renouvelables. C’est l’énergie hydroélectrique qui réalise la plus grosse contribution (11,6 %), suivie de l’éolien (4,2 %), de la biomasse (3,5 %) et de l’énergie solaire (0,4 %).

Pour ce qui est de la nouvelle capacité installée cette même année (27,5 GW), la ventilation entre les sources d’énergie renouvelables s’établit comme suit: 37,1 % pour l’énergie éolienne, 21 % pour le photovoltaïque (PV), 2,1 % pour la biomasse, 1,4 % pour l’hydroélectrique et 0,4 % pour l’énergie solaire concentrée; le reste se répartit entre les centrales électriques au gaz (24 %), les centrales électriques au charbon (8,7 %), le fioul (2,1 %), l’incinération des déchets (1,6 %) et le nucléaire (1,6 %) [voir la figure 1].

Comme les technologies installées ne fonctionnent pas toutes vingt-quatre heures sur vingt-quatre, la figure 2 présente les chiffres de l’extrant énergétique annuel (en TWh) attendu de la nouvelle capacité. Les nouvelles centrales électriques au gaz produiront annuellement 28 TWh; quant aux unités éoliennes et photovoltaïques, elles produiront respectivement 20 TWh et 5,6 TWh.

Si le rythme actuel de croissance se maintient, le rapport conclut qu’à l’horizon 2020, la production d’électricité issue de sources renouvelables pourrait atteindre 1 400 TWh. Ce résultat, qui pourrait représenter entre 35 et 40 % de la consommation totale d’électricité de l’Union européenne, en fonction de l’impact des politiques de l’Union en matière d’efficacité énergétique, contribuerait significativement à la réalisation de l’objectif des 20 % fixé pour la production d’énergie issue de sources renouvelables.

Le rapport avertit cependant qu’il y a lieu de régler certains problèmes si l’on veut pouvoir atteindre les objectifs. Il s’agit en particulier d’assurer un accès équitable aux réseaux de distribution et un soutien public substantiel en faveur de la recherche et du développement, ainsi que d’adapter les systèmes électriques actuels pour leur permettre d’absorber l’électricité de source renouvelable. L’étude souligne que la réduction des coûts et l’accélération de la mise en œuvre ne sont pas une question de délais mais dépendent des volumes de production.

Résumé des conclusions du rapport 2010

Énergie éolienne: avec une capacité totale installée supérieure à 74 GW en 2009, l’éolien a déjà dépassé de plus de 80 % l’objectif des 40 GW fixé pour 2010 par le livre blanc. Le nouvel objectif fixé par la European Wind Association est d’atteindre à l’horizon 2020 une capacité installée de 230 GW (dont 40 GW en mer), qui permettrait de couvrir environ 20 % de la demande européenne d’électricité.

Biomasse: au rythme de croissance actuel, la production d’électricité à partir de la biomasse pourrait doubler entre 2008 et 2010 (passant de TWh à 200 TWh). Cette ressource fait cependant l’objet d’une demande concurrente de la part d’autres secteurs énergétiques (chauffage et transport), ce qui pourrait freiner le développement de la bioélectricité. Du fait qu’elle est entreposable en vue d’une utilisation à la demande, la biomasse est une ressource particulièrement intéressante pour la production d’électricité.

Énergie solaire concentrée (ESC)
: la capacité installée reste modeste en Europe, avec 0,430 GW comptabilisé en mai 2010 (soit environ 0,5 % du total), mais elle est en progression constante. Si la «European Solar Industry Initiative» (ESII) se concrétise, on estime que la capacité installée pourrait atteindre 30 GW d’ici à 2020. La plupart des chantiers en cours dans le domaine de l’énergie solaire concentrée se situent en Espagne.

Solaire photovoltaïque
: on enregistre chaque année depuis 2003 un doublement de la capacité totale installée. En 2009, elle a atteint 16 GW, ce qui représente 2 % de la capacité totale. La croissance va se poursuivre, étant donné qu’on prévoit pour 2010 la construction d’installations d’une capacité allant jusqu’à 10 GW. Le solaire photovoltaïque a lui aussi dépassé les prévisions de capacité énoncées dans le livre blanc de l’Union européenne sur les sources d’énergie renouvelables.

Autres sources d’énergie : les technologies utilisant notamment l’énergie géothermique, marémotrice ou houlomotrice en sont encore au stade de la recherche et du développement; c’est pourquoi elles n’ont pas encore été incluses dans les rapports Renewable Energy Snapshots. Il est toutefois probable qu’elles entreront sur le marché dans le courant de la prochaine décennie. S’agissant de l’énergie hydroélectrique, aucune augmentation sensible n’est à espérer du fait que la plupart des ressources sont déjà utilisées. Les systèmes d’accumulation par pompage des centrales hydroélectriques sont en revanche appelés à jouer un rôle de plus en plus important dans la fourniture d’une capacité de stockage au profit des autres sources d’énergie renouvelable.

 

TELECHARGER LE RAPPORT : ICI >>>>

Partagez l'article

 



         

Articles connexes

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Enr UE : 62% de la nouvelle capacité de production 2009"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
marcob12
Invité

S’il est exact que les nouvelles capacités de production électrique sont majoritairement issues de la filière “renouvelables” (62%) un calcul simple montre que le reste des nouvelles capacités de production produit encore quasiment les 3/4 des nouveaux “kwh”. Le point de basculement n’est donc pas encore arrivé et il y a du chemin à parcourir. Cela va évoluer avec l’essor du solaire et surtout de l’éolien off-shore (3 fois plus de Wh/Watt installé que le solaire par ex). Il reste un gros potentiel inexploité du côté du biogaz en europe.

Ghennai larbi
Invité

——————————————————————————– ghennai larbi 41 rue brikat mohamed cite ben dakiche. barika 05400 algerie fax 213(0) 33 89 34 69/ 774 27 45 30 ayant des invention brevetees et une inventions qui vous interesse ce qui concerne l’energie renouvelable son dossier en cours pour le brevete la machine est en cours de progression en l’achevent si ca vous interesse encore contactes moi est merci

wpDiscuz