Enrichissement d’uranium : une priorité pour la Russie

Le ministère russe du Développement économique a indiqué vouloir construire prioritairement des centres d’enrichissement d’uranium sur son territoire.

Un réseau de centres d’enrichissement d’uranium est appelé à assurer "un accès non discriminatoire des pays non nucléaires au combustible faiblement enrichi pour centrales nucléaires, à condition de respecter les règles de non prolifération".

Le projet russe baptisé "Conception-2020" décrit un certain nombre de mesures à prendre en faveur du développement social et économique de la Russie à long terme.

Ainsi selon l’Agence Russe d’Information, on apprend que :

  • la Russie deviendra un "acteur global" dans le domaine nucléaire, dès que la puissance accumulée de ses réacteurs aura atteint 28-36 GW en 2012-2015 et 50-53 GW.
  • à partir de 2020, la Russie passera progressivement aux réacteurs à neutrons rapides et à cycle fermé, et créera des centrales nucléaires de petite et moyenne puissance pour les zones énergétiques isolées sur son territoire et les pays étrangers en développement.
  • d’ici à 2020, la part de l’électricité produite par les centrales nucléaires devra être portée à 22%
  • en 2020, le volume des exportations russes d’électricité atteindra 8 à 14 milliards de dollars (prix 2006).
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

4 Commentaires sur "Enrichissement d’uranium : une priorité pour la Russie"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Momo
Invité

Eh ben , en voila un projet  ” Gosplan ” qui va faire plaisir a  Greenpeace ,  Sortir du Nuc  et consorts ….. Bientot exportateurs  d’electricite nucleaire ( et pas peanuts , mazette !  Va falloir en poser des mega-lignes THT  ! Vers l’Allemagne egalement ?  …)   en + du gaz naturel de Gazprom !…. Et  tout ça ds. 12 ans !!!…..Encore + rapides que la Norvege et ses eoliennes offshores ….. Waouh , sacres Popovs !  il est vrai que depuis quelque temps ils en engrangent des dollars et des euros ….  ils ont les moyens …. Wait and see !

Dan1
Invité

A mon avis Greenpeace ne va pas laisser faire ça, des actions d’ampleur sont sûrement déjà planifiées.Wait and see !

g.lecoq
Invité
Bonjour,Les réactions internationales ne devraint pas tarder à affluer pour condamner vertement cette annonce de l’Agence Russe, tout comme cela est le cas pour l’Iran et son programme d’enrichissement.A moins, bien sûr, qu’il n’y est là aucune crainte à avoir, cette “grande démocratie” qu’est la Russie et son dirigeant Poutine sont, et de loin, bien plus fréquentable que M. Mahmoud AHMADINEJAD et son Pays. Pourtant, il me semblait que cet uranium enrichi, qu’il soit russe ou iranien, pouvait servir à la fabrication d’armes autant desrtucitives, de quelques pays qu’il provienne.Mais peut-être que GW Bush et ses alliés n’ont pas la… Lire plus »
pasnaif
Invité
..pour le climat, loin des pays où l’arrogance verte anti-N fait du bruit et apeure les politicards électoralistes à cause de la complicité des médias, polarisés uniquement sur le tir contre le gouvernement tant que celui-ci n’est pas socialo. Greenpeace et autres agitateurs ne se sont donnés d’autre mission que de maintenir leur moto d’origine (ayant choisi le nucléaire comme bouc émissaire afin de garder “l’esprit mai68” bien vieillissant et rejeté par la jeunesse). Oui Tchernobyl était russe, alors communiste sans respect pour la vie de leurs concitoyens. Mais ils ont changé – seuls les super imbéciles ne changent jamais… Lire plus »
wpDiscuz