Envisat, un oeil sur la planète

Lancé en 2002, Envisat est le plus grand satellite d’observation de la Terre jamais construit.

Evoluant à 800 km d’altitude, il transporte 10 radars et instruments d’optique pour permettre une observation en permanence de la surface terrestre : terre, atmosphère, océans et calottes glaciaires sont traqués sans relâche.

Chaque jour, Envisat envoie quelques 250 Gigabits de données vers la Terre, qui seront analysées par les 230 techniciens de l’ESA à Frascati, près de Rome.

Après 5 ans de bons et loyaux services, Envisat aurait dû terminer sa mission cette année. Pourtant, étant donnée sa grande fiabilité, il continuera de fournir ses informations pendant encore 5 à 7 ans.

Envisat a notamment permis d’analyser un certain nombre de phénomènes relatifs au changement climatique :

La rupture des glaciers en Antartique, dont la fonte a été multipliée par 2 en 10 ans, la hausse du niveau des océans de 3 mm par an et celle de leur température, mais aussi les conséquences du développement économique de la Chine. Sur les 5 dernières années, celle-ci a émis 50% de NO2 (l’un des principaux gaz responsable du réchauffement) en plus.

Le satellite est également capable d’étudier les phénomènes et catastrophes naturels: ouragans, tsunamis, éruptions volcaniques, mais également de repérer certains outrages tels que le dégazage d’un cargo, ou la pêche illégale au large des îles Kerguelen.

A partir de 2012, Envisat devrait être remplacé par une multitude de petits satellites, les "sentinelles", chacun chargé d’une mission particulière.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

avatar
  Souscrire  
Me notifier des