Eolien: le marché allemand en perte de vitesse

Les constructeurs éoliens allemands battent encore des records : en 2006, le chiffre d’affaires de la branche a dépassé de 40% celui de l’année précédente.

En 2006, éoliennes et composants ont été fabriqués pour une valeur totale de 5,6 milliards d’euros. Toutefois, d’après une étude de l’institut éolien allemand (dewi) commandée par l’association fédérale de l’énergie éolienne (BWE), le nombre de machines installées sur le territoire national régresse rapidement.

Certes, les industriels allemands sont parvenus à défendre leur position de leader mondial en 2006, devançant largement leurs concurrents américains, espagnols ou indiens. L’expansion de ce marché a contribué par ailleurs à la création d’emplois : en 2006, le secteur employait 75.000 personnes (fabrication, exploitation et installation), soit une progression de 7% par rapport à 2005.

Cependant, le rétrécissement du marché national commence à poser problème : même pour une production destinée surtout à l’exportation, il est important de disposer sur place des machines les plus modernes afin de pouvoir les tester. Certains fabricants se seraient ainsi déjà retirés du marché national allemand.

L’objectif interne du secteur de couvrir un quart des besoins électriques allemands d’ici 2020 se retrouve maintenant en danger. Selon Hermann Albers, président du BWE, "il faudrait pour cela installer 4.000 MW par an, soit plus du double de ce qui est fait actuellement".

 
BE Allemagne numéro 346 (2/08/2007) – Ambassade de France en Allemagne / ADIT – http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/43933.htm
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

5 Commentaires sur "Eolien: le marché allemand en perte de vitesse"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Pas Naif
Invité

Enfin, un peu de bon sens: Après avoir plombé leur pays d’araignées qui donnent le tournis, ils réalisent que leurs émissions de CO² par habitant ne se réduisent pas et restent presqu’au double du ratio français. Bravo ! D’ailleurs les danois ont stoppé les subventions dès 2004. Curieux! Nul chez les éoliens n’accepte donc l’expérience des autres! Mépris? Non, Idéologie oui.

Dan
Invité
Je suis tout à fait d’accord, ce qui se passe en Allemagne est très intéressant car cela montre les limites d’une solution « propre » portée à bout de bras contre « vents et marées ». Pour l’éolien c’était bien le moins que l’on puisse faire ! Pour information les éoliennes en mer avaient été imaginées dès le début du 20ième siècle (Cf. article de « La science et la Vie » de l’époque). Je ne suis pas contre les éoliennes mais résolument pour les calculs. Je crois, que nombre de solutions économiquement viables seront plus écologiques, in fine, que… Lire plus »
Jake
Invité

Seulement 1670 MW d’éolien ont été installés en Allemagne en 2007, effectivement c’est un sérieux coup de frein, ça représente seulement l’ensemble du parc éolien français début 2007… Les USA ont installés 5200 MW l’année dernière, AREVA a acheté la technologie Multibrid ( éoliennes de 5 MW), tous ces gens sont bien sûr aveuglés par leur idéologie. J’en connais qui n’ont pas fini de râler, car ce n’est qu’un début.

Momo
Invité
Non , Jake , ils ne sont pas du tout aveugles par une quelconque ideologie !C’est tt. simplement que chez eux le prix de l’electricite est nettement + eleve qu’en France ! Et qu’ils ont des espaces( quasi) infinis ,idem pour leurs centrales thermo-electriques ds. les deserts ( ou y a-t’il des deserts en France ? ), et qu’ils doivent prendre en compte 30 ans de NON-investissement ds. ce domaine de la production et de la distribution d’electricite …. etc Etc ( mais lisez donc leurs journaux ! c’est tres instructif , vs. verrez , ce n’est que pragmatisme ,… Lire plus »
Dan
Invité
Comme j’ai déjà eu l’occasion de le souligner, la progression d’une technologie émergente exprimée en relatif (% de progression annuelle) peut donner le tournis… mais ça finit toujours par se calmer, voire par régresser. le nucléaire en France a connu une progresion spectaculaire dans les années 70 et 80 en prenant rapidement 80 % des parts dans la production d’électricité. Seulement maintenant, arrivé là, sa marge de progression relative est limitée à 25 %… car après il dépasserait 100 % , ce qui n’est pas raisonnable !! En revanche, en absolu, même arrivé à 100 %, il peut continuer sa… Lire plus »
wpDiscuz