Eolien londonien : prise de participation d’Abu Dhabi

Abu Dhabi a pris une participation de 20 % (soit 3 milliards de livres) dans le projet de construction du plus grand parc éolien offshore du monde basé dans l’estuaire de la Tamise.

Masdar, la ville nouvelle d’Abou Dhabi, située à environ 30 km à l’Est de la capitale, affiche depuis le début de sa création, une volonté farouche de développer les technologies vertes. C’est en ce sens, qu’elle s’est portée acquéreur d’une partie de la participation détenue à 50% par l’énergéticien allemand E.ON. Ce dernier a d’ailleurs prévu d’investir 6 milliards d’euros dans les énergies renouvelables d’ici à 2010.

"C’est un excellent exemple de partenariat dont nous avons besoin entre les pays producteurs de pétrole et les pays consommateurs afin de développer de nouvelles sources d’énergie, de nouvelles technologies, de diversifier leurs économies et de réduire notre dépendance vis à vis du carbone", a indiqué Gordon Brown, le premier ministre britannique et repris par The Guardian.

Eolien offshore : prise de participation d'Abu Dhabi

Le parc éolien sera construit à environ 15 km des côtes du Kent et de l’Essex, dans l’estuaire de la Tamise. Une fois terminé, il sera composé de 271 éoliennes réparties sur 233 kilomètres carrés. La première phase consistant à installer 175 turbines pourrait être achevée d’ici à 2012.

Eolien offshore : prise de participation d'Abu Dhabi

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz