Enerzine

Eolien Offshore : EDF s’allie au géant danois DONG Energy

Partagez l'article

Après avoir passé un accord cadre avec le plus grand fabricant d’éoliennes au monde, Vestas, EDF Energies Nouvelles (EDF EN) a annoncé la signature d’un accord "exclusif" de partenariat avec le groupe danois DONG Energy, spécialisé dans l’éolien offshore.

Cet accord s’inscrit dans le cadre de l’appel d’offres que le gouvernement français s’apprête à lancer pour l’éolien en mer.

Expert de référence de l’industrie du renouvelable, DONG Energy demeure l’énergéticien qui a construit le plus grand nombre de parcs éoliens offshore au monde. Il dispose à ce jour de plus de 1 000 MW et 12 parcs en exploitation, ainsi que 1 300 MW en construction.

« Nous sommes très heureux d’associer un partenaire européen reconnu au futur appel d’offres français et de conjuguer sa longue expérience de l’offshore à la nôtre » a déclaré Yvon André, Directeur Général Délégué d’EDF Energies Nouvelles.

Selon EDF EN, ce partenariat exclusif permettra de combiner les savoir-faire et les capacités d’investissement des deux Groupes, au sein d’une structure commune le français sera majoritaire. L’objectif affiché sera de garantir la solidité technique et financière des projets en réponse au prochain appel d’offres du gouvernement français.

Enfin, ce partenariat fait suite à l’accord exclusif signé avec Alstom Power pour la fourniture d’éoliennes, en janvier dernier. Pour rappel, Alstom devra assurer la fourniture d’éoliennes offshore de 6 MW.


Partagez l'article

 



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    4 Commentaires sur "Eolien Offshore : EDF s’allie au géant danois DONG Energy"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Lionel_fr
    Invité
    Encore une fois : Excellent partenariat, le meilleur possible pour un opérateur français. Cette alliance gagnant-gagnant permet à la France de mettre son talent en synergie avec le pionnier historique et n°1 mondial du secteur. Si cette équipe décroche les appels d’offres français, le royaume uni lui ouvrira ses marchés là où une alliance franco-française n’aurait pas eu la moindre chance. Espagne, Pays Baltes, Italie, Portugal et même la Grèce sous perfusion internationale vont lancer des appels d’offres avec des emplois non-délocalisables à la clef. Cette alliance aura toutes ses chances face aux Allemands qui semblent voués à une hégémonie… Lire plus »
    zelectron
    Invité
    Centrales nucléaires : « jusqu’à 8 niveaux de sous-traitants » c’est à dire 8 cascades de bénéfices donc 2 à 3 fois (si ce n’est bien plus) payé par EDF par rapport à un prix normal ! Tricastin, transfo incendié: pyralène ? Toute la stratégie d’EDF consiste à empêcher qui que ce soit de la concurrencer sur sa « chasse gardée » et qu’importe les gaspillages du moment qu’elle garde son quasi monopole ! Le moratoire établissant qu’EDF ne doit pas construire en France pour permettre l’éclosion d’une VRAIE concurrence n’est pas prêt d’être mis en œuvre pendant ce temps EDF place ses pions… Lire plus »
    Lionel_fr
    Invité
    Je suis franchement d’accord avec vous zelectron, D’un autre coté EDF est une boîte et non un homme, son comportement est avant tout symptômatique du management à la française. Et s’il ne va pas voir comment les scandinaves travaillent, ça ne peut que s’agraver. Etre détacher par plusieurs sociétés de services, j’ai bien connu cela et je sais que les sous-traitants de l’industrie nucléaire sont mal traités, comme le sont ceux des monstres du cac40 en général. Management français en crise, montée du nationalisme, protectionnisme au taquet, grosses faillites quasi inévitables dans un avenir proche, crise mondiale de la dette… Lire plus »
    rouget
    Invité

    Et les écologistes se rendent compte qu’EDF peut aussi faire de l’éolien. En fait avec Areva, Alstom et GDF-Suez ce sont les seuls acteurs en France ! Mon Dieu on peut faire du nucléaire et de l’éolien. Voilà une bien mauvaise nouvelle.

    wpDiscuz