Eolien offshore : l’anneau de transport “Randstad 380”

Fin janvier, la Banque européenne d’investissement (BEI) a officiellement accepté d’accorder un prêt de 450 millions d’euros à TenneT Holding B.V. pour financer la construction et l’exploitation d’une ligne de transport d’électricité de 380 kV sur une distance de 83 km entre La Haye et Rotterdam.

Cette ligne bouclera le « Randstad 380 », un anneau de transport d’électricité à très haute tension dans la région dite de la Randstad.

Le projet permettra de raccorder les parcs éoliens en mer et l’interconnexion britannique au réseau à haute tension néerlandais, d’améliorer la sécurité de l’approvisionnement et de répondre à une hausse attendue de la demande en électricité autour d’Amsterdam, de Rotterdam, de La Haye et d’Utrecht, les quatre principales villes néerlandaises, ainsi que dans la région environnante de la Randstad, qui constitue l’une des régions les plus peuplées d’Europe. La réalisation de cette connexion à haute tension contribuera également à améliorer les liaisons électriques internationales entre les Pays-Bas et la France, la Belgique, le Royaume-Uni et l’Allemagne.

« La sécurité de l’approvisionnement en électricité et l’utilisation efficace de l’énergie renouvelable générée par les futurs parcs éoliens de la mer du Nord connaîtront une nette amélioration une fois achevé l’anneau de transport « Randstad 380 » de TenneT. Ce projet est crucial pour garantir, à l’avenir, la sécurité de l’approvisionnement dans la région de la Randstad. Le soutien de la Banque européenne d’investissement à l’appui de ce projet témoigne de ses retombées positives tant pour les consommateurs d’électricité aux Pays-Bas que pour les marchés de l’électricité dans le nord-ouest de l’Europe », a déclaré Simon Brooks, vice-président de la BEI en charge des opérations de prêt aux Pays-Bas.

Le projet de transport d’électricité de 380 kV dans la région de la Randstad comprendra la construction de trois sous-stations et d’une ligne de 83 km entre Wateringen, qui se trouve à 7 km au sud-ouest de La Haye, et Beverwijk, à 20 km au nord-ouest d’Amsterdam. Les 20 km de la ligne électrique qui traversent des zones sensibles du point de vue du paysage et de l’environnement seront enfouis afin de minimiser les incidences environnementales du projet. En outre, des pylônes innovants Wintrack seront utilisés afin de réduire d’un tiers les perturbations magnétiques et des panneaux de dérivation spécifiques seront installés sur les câbles électriques aériens afin de limiter les collisions d’oiseaux.

Le présent accord financier fait suite à la décision de justice, intervenue en décembre, par laquelle le Conseil d’État des Pays-Bas a approuvé le plan d’intégration et les décisions spatiales prises dans le cadre de ce projet. Un premier segment de cette nouvelle connexion devrait être opérationnel au début de 2013.

Au cours des cinq dernières années, la BEI a prêté plus de 6,8 milliards d’euros pour des projets aux Pays-Bas. Sur ce montant, 2 milliards d’euros ont été consacrés à des projets énergétiques, notamment en faveur d’aménagements liés à l’énergie renouvelable, au transport d’électricité, au gaz ou à la biomasse.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz