Eoliennes : l’énergie des vibrations

Shawn Fraye, jeune inventeur californien, cherchait une alternative aux éoliennes à turbine.

C’est en étudiant le phénomène de vibrations qui a détruit le pont de Tacoma en 1940 à Washington, qu’il eut l’idée du Windbelt.

Selon lui, les éoliennes conventionnelles ne convenaient pas à petite échelle : trop de frictions dans le mécanisme rotatif entraînent une perte trop grande d’énergie.

La solution : une membrane tendue, reliée à des aimants, se met à vibrer quand le vent souffle. Les aimants, oscillant entre des éléments métalliques, générent le courant sans aucun frottement.

Selon les premiers prototypes, ce système permettrait de produire un courant de 40 milliwatts par un vent de 16 km/h, soit une efficacité 10 à 30 fois plus importante qu’avec des microturbines conventionnelles.

Frayne destine son invention aux maisons haïtiennes. Pour quelques dollars, le Windbelt pourrait, en alimentant des lampes, remplacer les lampes à kérosène dangereuses et polluantes.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Eoliennes : l’énergie des vibrations"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Ray
Invité

C’est du grand n’importe quoi, mais ça fait rire.

Tof
Invité

Peux-tu argumenter stp?

thierry
Invité

On verra !

raphael
Invité

mais par rapport à la limite de betz

Tit
Invité

Idee belle, news fraiche mais article tellement incomplet et imprécis dommage on aurait aimé en savoir plus

Verbier
Invité

Son non est Shawn Frayne (avec n).Video: web:

Oliverlamarmott
Invité

Bonjour Dommage que cela fasse rire certains, le projet n est pas de concurrencer les éoliennes et les applications dans les pays en voie de développement sont très intéressantes.

wpDiscuz