Enerzine

EPR OL3 : Areva-Siemens réclament 3,5 mds d’euros à son client

Partagez l'article

Dans le cadre de la procédure d’arbitrage en cours auprès de la Chambre de Commerce Internationale concernant la construction de la centrale nucléaire OL3, le Consortium Areva-Siemens a actualisé le 23 octobre 2014 le montant de sa réclamation envers son client finlandais TVO.

Cette dernière doit prendre en compte des justifications affinées et les intérêts accumulés à ce jour.

Ainsi, pour les événements se déroulant durant la période de construction jusqu’à juin 2011, le Consortium réclame au total environ 3,5 milliards d’euros résultant "d’une charge de travail additionnelle, des perturbations et une prolongation du projet."

Le 21 octobre 2014, TVO a annoncé devant la chambre de commerce internationale de Paris que leur réclamation pourrait atteindre 2,3 milliards d’euros pour la période allant jusqu’à fin 2018.

Le Consortium et ses conseils estiment "toujours que les allégations exposées dans cette réclamation restent dénuées de fondement".

La procédure d’arbitrage pourrait se poursuivre durant plusieurs années.

Le consortium précise que le projet se poursuit conformément au planning mis à jour et délivré au client TVO le 29 août 2014, et reste déterminé à achever le projet Olkiluoto 3 aussi rapidement que possible en garantissant le meilleur niveau de sûreté du réacteur.

Le géant français du nucléaire a déjà provisonné 3,9 milliards d’euros, alors qu’il faut rappeler que le réacteur nucléaire de 3ème génération a été vendu à la compagnie d’électricité finalandaise pour 3 milliards d’euros.

Le tribunal arbitral n’a pas fixé de date pour rendre une décision.


Partagez l'article

 



                

    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    7 Commentaires sur "EPR OL3 : Areva-Siemens réclament 3,5 mds d’euros à son client"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    Nono_4321
    Invité

    Pour Siemens qui se désengage du nucléaire, je comprends qu’il essaie de récupérer quelque chose de cette be résina industrielle, par contre pour Areva, qui voudra signer un contrat d’équipement avec cette société a l’avenir?

    Truffe
    Invité

    Où va t’on si les clients réclament la livraison et le bon fonctionnement de ce qu’ils ont acheté ? Certes c’est de bonne guerre, mais en termes d’image c’est catastrophique. Il n’y a pas de risque de défaillance, car il me semble qu’Areva appartient à plus de 80 % à l’état ? Quoi qu’ils fassent comme « bêtises », c’est nous qui payons la facture, et comme la situation économique est florissante, pourquoi se priver.

    Truffe
    Invité

    Où va t’on si les clients réclament la livraison et le bon fonctionnement de ce qu’ils ont acheté ? Certes c’est de bonne guerre, mais en termes d’image c’est catastrophique. Mais rassurez vous, il n’y a pas de risque de défaillance, car il me semble qu’Areva appartient à plus de 80 % à l’état. Quoi qu’ils fassent comme « bêtises », c’est nous qui payons la facture, et comme la situation économique est florissante, pourquoi se priver.

    fredo
    Invité
    bien imprudente Atomic Anne de cumuler 2 premières pour Areva (la maîtrise d’ouvrage + tête de série EPR), tout ça pour lancer à tout prix un 1er EPR, l’entente EDF n’étant pas de mise à l’époque pour le faire en France. bonne chance cela étant à Areva! L’arbitrage pourrait lui être favorable. PS: tant qu’à remettre à plat les choses avec le passage à SA à conseil administration pour éviter de nouvelles dérives, autant que l’Etat soit directement actionnaire d’Areva sans « passer » par le CEA, ça clarifiera aussi les choses puisque c’est le contribuable qui bouche les trous, pas le… Lire plus »
    Sicetaitsimple
    Invité

    C’est quand même vraiment du gachis d’entretenir des tribunaux de commerce international alors que Chelya nous plie le dossier en trente secondes de post sur Enerzine…. Vive l’efficacité! Merci Chelya, il en faudrait plus comme vous! J’espère que vous êtes allé proposer vos services à TVO, je suis certain qu’ils seraient contents de bénéficier de vos avis.

    Dan1
    Invité

    A chelya « c’est le premier point qui arrive en rouge vif dès qu’on fait l’analyse de risque d’un projet de centrale nucléaire. » Et vous-même perso, vous en faites beaucoup d’analyse de projet de centrale nucléaire ? Je ne critique pas votre métier ou votre passion, c’est respectable, mais je croyais que vous étiez occupé à autre chose ?

    Dan1
    Invité

    Ah, je vois que vous nous ressortez le célèbre Benjamin Sovacool, celui-là même qui faisait des études d’études sur le contenu en CO2 du kWh nucléaire et qui trouvait jusqu’à 288 g/kWh !

    wpDiscuz