eSMART : “Moins de dépenses grâce aux prises intelligentes”

Les habitants d’un nouvel écoquartier de la Côte (Suisse) pourront mieux connaître et gérer leur dépense énergétique, grâce à un système permettant aux prises de communiquer entre elles par le réseau électrique.

Visualiser d’un coup d’œil sa consommation d’énergie au quotidien permettrait une utilisation plus raisonnable, donc moins gourmande. C’est le pari que fait eSMART.

Cette spin-off (scission) de l’EPFL (École polytechnique fédérale de Lausanne) est en train d’installer son système de prises intelligentes dans les quelque 450 appartements du quartier Eikenøtt, développé par Losinger-Marazzi à Gland. Reliées entre elles, ces dernières transmettent leurs données à un software qui affiche en temps réel les dépenses d’eau, de chauffage et d’électricité sur un écran tactile. Un indicateur vire au rouge lorsque la consommation est anormalement élevée. Dès qu’un appareil s’éteint, l’affichage s’adapte.

Le secret de ce nouveau système de gestion d’énergie ? Un petit module qui s’encastre derrière les prises, et qui leur permet de communiquer entre elles par le réseau électrique. «D’autres systèmes existent, souligne Laurent Fabre, cofondateur de la start-up, mais cette technologie du Laboratoire d’électronique de l’EPFL a l’avantage d’assurer une mise en place simple et très rapide, tout en ne créant pas d’ondes électromagnétiques supplémentaires». Si l’un des modules devait cesser de fonctionner, les autres continueraient à faire leur travail.

Utilisation pratique et ludique du système

D’un mouvement de doigt, l’utilisateur peut voir sa consommation d’eau chaude, de chauffage, d’électricité, ainsi que sa dépense globale d’énergie ou d’eau. Chaque sélection peut être visualisée par jour, par semaine ou par mois. Il est également possible de la comparer à la consommation moyenne du quartier par habitant, à la moyenne suisse, ou encore à sa propre consommation de la semaine précédente…. Autant de moyens d’en apprendre un rayon sur l’utilisation raisonnable des ressources. L’appareil annonce même le montant provisoire de la facture mensuelle selon la poursuite d’un objectif fixé par chacun en matière de dépenses énergétiques. Ludique, il propose également quelques autres fonctions attractives dans le but d’en intégrer l’utilisation dans la vie quotidienne. Les nouvelles, les événements du quartier, les horaires de bus, la météo, l’interphone ou encore des post-it virtuels personnalisables y sont aussi intégrés.

Dans le concept de l’écoquartier

Cette gestion intelligente de l’énergie s’insère dans le concept global et tendance d’écoquartier. Le terme désigne des logements qui concilient autant que possible les différents enjeux environnementaux, dans le but de réduire l’impact du bâtiment sur la nature en maîtrisant sa consommation énergétique, de mieux gérer ses déplacements, ainsi que de favoriser la mixité sociale. Les matériaux de construction utilisés et les chantiers font l’objet d’une attention particulière pour minimiser l’impact sur l’environnement.

Comme le note Stéphane Montfort, chef du projet pour Losinger-Marazzi, « les prises d’eSmart sont intégrées dans un concept plus large et amenées à prouver leur efficacité dans la durée ». Des séances de formation et de discussion avec les habitants du quartier seront d’ailleurs agendées, afin de suivre l’impact du système e-SMART sur le comportement énergétique des personnes. « Si chaque habitant de Suisse diminuait ses dépenses énergétiques de 15 à 20%, cela équivaudrait annuellement à une économie équivalant à la production d’une centrale nucléaire comme celle de Müleberg », souligne Fabrizio Lo Conte.

Le système étendu à la domotique

Une version grand public du système de prises d’eSMART est sur le point d’être mise sur le marché. L’interface pourra être consultée à distance sur n’importe quel support connecté à internet. A court terme, le système intégrera également des fonctionnalités domotiques. Chaque utilisateur pourra consulter sa consommation électrique, éteindre ou allumer les lampes, piloter les stores et les appareils à distance, et même décider d’une lumière tamisée dans certaines pièces. En cas de panne de l’un des appareils, par exemple le frigo ou le chauffage, l’utilisateur est averti par SMS.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "eSMART : “Moins de dépenses grâce aux prises intelligentes”"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
zelectron
Invité

encore le mot intelligent utilisé de manière outrancière pour gargariser ceux qui l’utilisent: soit on garde le mot smart soit on invente un autre mot !

Eureca
Invité

Une start Up pour ça ,il ya vraiments des coups de pieds au C qui se perdent . A vendre électricité usagé , sinus un peu carré , le KwH à motié prix !!!!!!!

Darius1000
Invité

Ce système va plus loin que tous les équipements existants. Pouvoir optimiser ses dépenses d’électricité prise par prise est une avancée incroyable et redoutable pour réduire ses factures d’énergie ! Merci aux concepteurs du eSmart.

wpDiscuz