Et si on réutilisait le stade olympique de Londres ?

Le Guardian croît savoir que le nouveau stade proposé dans le cadre des Jeux Olympiques de 2012 en Angleterre sera conçu pour être démontable, de sorte qu’il puisse être revendu après les jeux.

Se serait la première fois dans l’histoire qu’un stade de cette taille soit déplacé et réutilisé. L’an dernier, 16 000 places qui avaient été employés lors du Mondial de football 2006 en Allemagne ont été "déplacées" à la Barbade pour accueillir la Coupe du Monde de Cricket.

Le quotidien britannique note que ce concept pourrait être "la première étape à une nouvelle approche des jeux" et "permettrait aux pays pauvres d’accueillir les jeux en raison de la diminution des coûts induits."

Les architectes du futur stade olympique de Londres auraient consciemment conçu la scène comme un empilement de structures démontables. Un socle permanent de 25 000 sièges en béton resterait en place pour accueillir des disciplines comme l’athlétisme, le football et le rugby. Tous les autres composants pourraient être vendu après les JO.

Et si on réutilisait le stade olympique de Londres ?

Ce concept de réutilisation des infrastructures fait partie de l’offre présentée par la ville de Chicago, candidate aux JO de 2016. "Si nous pouvions démonter le stade et l’expédier pour d’autres jeux, se serait un élément qui pourrait bénéficier au mouvement olympique", a déclaré Doug Arnott, directeur des sports et des opérations à la ville de chicago. "Nous avons eu des discussions préliminaires avec Londres sur la conception et l’adaptation du stade dont il pourrait faire l’objet ultérieurement."

Une question se pose tout de même. Quel sera le coût réel de cette opération, entre la construction initiale, le démontage ultérieur, l’acheminement et le re-montage ?

Partagez l'article

 



      

Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz