Etat des lieux de l’accès à l’énergie dans le monde

En 2011, près d’un quart de la population mondiale n’avait d’autre accès à l’énergie que les sources dites traditionnelles telles que le bois et la tourbe, généralement complétées de bougies et de pétrole lampant.

Ces ressources énergétiques sont chères, chronophages, polluantes, peu efficaces et dangereuses. A ces populations dépourvues de tout accès à l’électricité s’ajoutent de surcroit trois milliards de personnes dont l’accès est minimal, caractérisé par des coupures souvent plus longues que les durées de fourniture effective.

Or, l’énergie constitue une condition fondamentale du développement, économique mais aussi et surtout humain. Sans énergie, il n’y a pas d’accès à l’eau potable, ni de lumière dans les maisons, les écoles et les centres de santé. Ainsi, dans les pays en développement, c’est le fonctionnement de l’ensemble des services de la collectivité qui se trouve actuellement entravé par l’accès insuffisant à l’énergie.

Reconnaissant que l’accès à des services énergétiques modernes et abordables dans les pays en développement est « essentiel pour réaliser les objectifs de développement arrêtés au niveau international, dont ceux du Millénaire, et assurer un développement durable, ce qui contribuerait à réduire la pauvreté et à améliorer les conditions et le niveau de vie de la majorité de la population mondiale », l’Assemblée générale des Nations Unis a proclamé l’année 2012, Année internationale de l’énergie durable pour tous.

Depuis 1986, les bénévoles d’Electriciens sans frontières travaillent pour développer un accès à l’électricité sûr, pérenne et respectueux de l’environnement au service des populations les plus démunies de la planète.

Le recours aux ressources locales et la formation de techniciens constituent les principes fondamentaux de ses interventions dans plus de 40 pays, visant à articuler fourniture d’énergie pour les ménages ou pour des services collectifs, et création d’activités génératrices de revenus pour les populations locales.

S’inscrivant pleinement dans l’initiative de l’ONU, Electriciens sans frontières s’est fixé l’objectif de réfléchir avec l’ensemble de ses partenaires aux enjeux de l’accès à l’énergie pour tous.

Les conclusions et propositions issues de cet échange seront partagées à l’occasion d’un colloque qui réunira l’ensemble des acteurs concernés au début de l’année 2013, en vue de faire émerger des stratégies de développement de l’accès de chacun à des ressources énergétiques fiables et peu coûteuses.

[DVID]
Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz