Etat d’urgence en Californie suite à une fuite massive de méthane

Mercredi, l’état d’urgence a été promulgué aux environs de Los Angeles, en raison d’une fuite de méthane massive détectée pourtant depuis plusieurs mois, obligeant des milliers de résidents de Porter Ranch d’évacuer leur logement.

Les autorités ont précisé que cette fuite située sur le site d’Aliso Canyon à une profondeur de 2.400 mètres ne poserait pas de danger pour la santé des riverains. Toutefois, à cause des additifs nauséabonds permettant de localiser les fuites de méthane, un grand nombre d’habitants ont éprouvé des nausées, des maux de tête et même des saignements de nez.

La Southern California Gas Company (SoCalGas) en charge de l’exploitation du gisement a déclaré tout mettre en oeuvre pour réparer la fuite de méthane – incolore et inodore – qui dégage entre 30 et 58 tonnes de méthane par heure dans l’atmosphère. Cette dernière a tenté de réparer sans résultat la fuite à 8 reprises d’après le quotidien américain LA Times. En effet, l’énorme pression n’a pas permis de combler la brèche avec un mélange de boue et de produits chimiques.

Un impact environnemental irrémédiable.

Le méthane est un puissant gaz à effet de serre qui contribue au réchauffement climatique en absorbant une partie du rayonnement infrarouge émis par la Terre, et en l’empêchant de se libérer vers l’espace. Ainsi, la fuite serait si importante que la production de gaz à effet de serre pour toute la Côte augmenterait de 25% selon l’autorité de la qualité de l’air en Californie (California Air Resources Board).

Cette fuite est "sans comparaison, catastrophique" car le méthane demeure un gaz à effet de serre "80 fois plus puissant que le CO2 à l’échelle de vingt ans, et qui agit beaucoup plus rapidement" a regretté Stephanie Pincetl, professeure de sciences environnementales, interrogée par l’AFP. Cette catastrophe écologique équivaudrait à "l’équivalent de trois quarts des émissions de toutes les raffineries de pétrole de la Californie en un an."

"En déclarant l’état d’urgence, le gouverneur aura désormais le pouvoir d’obliger SoCalGas d’extraire autant de gaz que possible du puits, et de ne plus se limiter à une extraction basée sur sa seule commercialisation" a indiqué le Représentant des Etats-Unis, Brad Sherman. "Plus de gaz sera extrait et brulé, moins de méthane s’échappera dans l’environnement et incommodera les résidents."

Les habitants de Porter Ranch "ont trop longtemps souffert de la catastrophe écologique en cours à Aliso Canyon, et la ville de Los Angeles fera tout ce qui est en son pouvoir pour aider les résidents à faire face à ses effets" a ajouté son Maire Eric Garcetti.

Partagez l'article

 



Articles connexes

Poster un Commentaire

18 Commentaires sur "Etat d’urgence en Californie suite à une fuite massive de méthane"

Me notifier des
avatar
Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
Grisette
Invité

Certains voudraient stocker du CO2 dans des cavités souterraines. Mais on voit qu’une fuite est toujours possible, bien que le CO2 ne présente aucun danger une fois dilué dans l’atmosphère. Pour le moment, le CO2 est seulement stocké dans les puits de pétrole en fin de vie, pour en augmenter la production et ainsi produire “in fine” plus de CO2 que celui stocké.

Arnogreen
Invité

A la redaction: Vous indiquez “incolore et indolore”, vouliez vous plutot dire “Incolore et Inodore”, c’est pour ca qu’on lui met des mercaptan pour le reperer? Cordialement.

stephsea0
Invité
Cette catastrophe pose encore une fois la douloureuse question de la compétence des privés prou gérer des produits, des exploitations, des transports qui ont potentiellement des concéquences graves, voire dramatiques sur des populations, des régions, des pays, tout la planète… Certes les états ont eu aussi montré leurs limites. Notons que ces limites sont d’autant plus rapidement atteinte que les état dits états sont corrompus et/ou dépendants de grands groupes énergétiques privés (et délocalisés fiscalement!). Mais il apparait clairement que le libéralisme est une très mauvaise solution dans la gestion de l’énergie sur toute la chaine, ainsi que les états… Lire plus »
Bongaz
Invité
Arretons le gaz conventionnel dont les réserves sont toujours sous pression et peuvent dés lors conduire à ce genre de catastrophes,longues et difficiles à maitriser. Par contre avec les gaz de schistes,qui ne quittent leurs roches mères que lorsque celles-ci sont stimulées et cessent vite,naturellement, leurs diffusions lorsque leurs roches mères ne sont plus stimulées;on ne risque plus ce type de problème,qu’ils ont,en ce moment,en Californie. La stimulation ne doit plus être hydraulique,bien sur,pour ne plus polluer les aquifères,mais doit être du type au propane ou au fluoropropane,à la manière d’ “ECORPSTIM”(une socièté qui stimule au propane et au fluoropropane).… Lire plus »
Pastilleverte
Invité

ça fait combien en équivalent “rots de ruminants” ???

Grisette
Invité
Une fuite d’heptafluoropropane C3HF7 ou encore HFC-227ea (car c’est de lui qu’il s’agit et pas du C3H7F) a des effets désastreux. Sa demi-vie dans l’atmosphère est de 36 ans et il a un potentiel de réchauffement global 4.300 fois plus élevé que le CO2 à 20 ans et 2.900 fois plus élevé à 100 ans. La fracturation au propane (inflammable lui) date cependant de la fin des années 1970. Aussi bien le propane que heptafluoropropane (rares expérimentations) sont utilisés sous forme liquide à haute pression. Mais dans les deux cas, cela n’empêche pas d’utiliser les mêmes additifs chimiques qu’avec la… Lire plus »
Bongaz
Invité
Les fuites d’heptafluoropropane(ou de propane) seraient tellement rares et dérisoires en valeur absolue,que leur impact en tant que GES,malgré le facteur2900(et 4300), serait totalement négligeable.C’est pour ça que vos chiffres de militant anti GDS ne veulent rien dire.C’est du pur mensonge de militants ultra-dogmatiques indécrotables et affreusement fanatiques. Les propanes et heptafluoropropanes sont totalement recyclés dans chaque cycles de frak. C’est encore un mensonge de militants enragés,de dire qu’on utilise les mêmes additifs chimiques que la frak hydraulique.C’est faux!!! On utilise en plus du propane ou du fluoropropane,soit du sable,soit de la céramique,inoffensifs pour les nappes aquifères,et rien d’autre,contrairement à… Lire plus »
6ctsimple
Invité

Il ne s’agit ni d’un gisement conventionnel, ni de gaz de shiste, mais d’un stockage dans un ancien gisement de pétrole déplété.

Bongaz
Invité

Certes mais les gisements de gaz conventionnels sont sous pressions eux aussi, et peuvent donner lieu au même type d’accidents,tout aussi facheux. Et je n’ai jamais dit que ce machin Californien etait du gaz de schiste.

6ctsimple
Invité

C’étais juste une précision, une information. Ceci dit production de gaz conventionnel ou de gaz de schistes ne change rien au fait que des stockages de gaz sont en rêgle générale nécessaires compte-tenu de la saisonnalité de la consommation.

Bongaz
Invité

Les pays européens comme la France(qui n’ont plus de gaz conventionnels) pourraient exploiter leurs GDS(et de couches) nettement plus en saison froide,presque à la demande avec le minimum de stockages tampons indispensables,bien sur,et éviter autant que possible les monstrueux stockages “Californien” qui deviennent incontrolables dans les types d’accidents que ces trop gros réservoirs rendent possibles.Et les européens produisant et consommant le gaz(de schiste et de couche) chez eux,n’auraient plus à importer ces gaz venus d’Ailleurs qui fuient(par les gazoducs(10%) et les méthaniers(25 %)),et qui nuisent aussi à nos balances commerciales.

Bongaz
Invité

Les trop gros réservoirs artificiels de gaz, comme cet ancien gisement de pétrole déplété de Californie,sont une fausse bonne idée qui peuvent virer à la grande catastrophe dès qu’il y a un très sérieux pépin technique.On veut stocker trop massivement,en un seul lieu, parceque c’est moins cher et on abouti à une conséquence ruineuse et incontrolable.Oui,ce type de “réservoir”,c’est une fausse bonne idée typique.

enerc77
Invité

25%. Ça me parait beaucoup. Ils ne renvoient pas le gaz qui sort des cuves dans leurs moteurs. On m’aurait menti? Pourtant c’est ce que j’avais lu. Au lieu de re-liquefier le CH4 qui degaze ils le consomme pour la propulsion du navire. A ce que je sais.

Bongaz
Invité

En fait,cette perte globale de 25 % du méthane(transport par méthanier),c’est sur l’ensemble du processus:Pertes lors de la liquéfaction pour chargement sur le méthanier + pertes pendant le transport avec le méthanier + pertes lors du déchargement du gaz + pertes lorsqu’il faut regazeifier le méthane issue du méthanier.Au total de toutes ces étapes, on a globalement perdu environ 25 % du méthane extrait du puit.Ce n’est pas que le méthanier tout seul qui est responsable, mais tous le processus dans lequel intervient le fait d’utiliser le méthanier.Nuance.

Verdarie
Invité

Beaucoup de discours pour nous vanter les avantages des unes face aux inconvénients des autres et tenter de nous faire accepter l’inacceptable des énergies fossiles face aux énergies renouvelables ! Quand est ce que nos gouvernants comprendront qu’il faut mettre le paquet pour sortir du bon gaz ,du bon pétrole, du bon uranium, du bon charbon qui ruinent notre santé et notre économie ? Les mensonges des écolos ne sont rien comparés aux mensonges des partisants des fossiles !

No-lies
Invité
Les mensonges sont mauvais d’où qu’ils viennent. Il n’y a pas à avoir de hiérarchie dans les mensonges sur l’énergie.Les mensonges des écolos sont aussi mauvais que les mensonges des partisans des fossiles.Il n’y en a pas un qui sauve l’autre.Et les mensonges des mecs tous seuls qui se fabriquent des espèces de”mouvements perpétuels” en cartons ou ferrailles dans leurs petits ateliers de bricolos du dimanche et qui soulent leur monde sur les forum à prétendre qu’ils ont LA vraie solution au problème de l’énergie et de son stockage ne valent pas mieux que les menteurs écolos ou les menteurs… Lire plus »
Dan1
Invité

A Verdarie “Les mensonges des écolos” Ah bon, ils mentent parfois ?

Verdarie
Invité
Il est vrai que mentir ne fais pas avancer mais lorsqu’on à affaire à des menteurs professionnels, qui cachent ou travestissent les éléments discutables, la seule solution qui s’offre souvent lorsqu’on manque d’arguments ou lorsqu’on ne veut pas débattre sur un sujet c’est de mentir ou de poser une autre question qui permet de ne pas répondre à celle posée et ramène le sujet sur un terrain plus favorable.On voit ça tous les jours en politique comme dans les grandes entreprises.On parle de déchets et on vous répond production ? Mentir pour cacher le véritable coût des choses, mentir pour… Lire plus »
wpDiscuz