Enerzine

European Bioplastics voudrait taxer ou interdire les sacs en plastique

European Bioplastics vient de publier son dernier exposé de principes sur les sacs de courses en plastique, et cela, avant la proposition de la Commission européenne sur les sacs en plastique à usage unique annoncée par le commissaire Janez Potocnik.

L’association reconnaît qu’une réduction globale de la consommation de sacs de courses en plastique jouera un rôle important pour une utilisation plus efficace des ressources et la transition de l’Europe vers un modèle économique plus durable.

Ainsi, European Bioplastics soutient la proposition de création d’un impôt ou d’une taxe sur les sacs de courses en plastique issu du pétrole, voire une interdiction de ces sacs aux conditions suivantes.

Tout d’abord, les sacs de courses dont le contenu est à 50 % ou plus issu de matières organiques devront de manière générale être exemptés d’interdiction ou de taxe. ensuite, dans les pays qui récupèrent et recyclent de manière bio les déchets organiques, les sacs de courses compostables répondant à la norme EN 13423 dont le contenu est à 50 % ou plus issu de matières organiques doivent être exemptés de taxe ou d’interdiction.

"Les sacs en bioplastique vont devenir le symbole d’une économie efficace dans sa gestion des ressources et circulaire", s’est réjouit François de Brie, président d’European Bioplastics.

Les sacs de courses en plastique dont une partie importante du contenu est issu de matières organiques garantissent une empreinte carbone considérablement moins importante que les sacs en plastique issu du pétrole, et aident à réduire les émissions de CO2.

Ceux qui sont compostables offrent la possibilité d’une seconde utilisation, en tant que sacs pour bio-déchets. Ils aident à augmenter la quantité de bio-déchets collectés et améliorent la qualité du compost dans les pays qui ont mis en place un système de collecte des déchets organiques.



    Articles connexes

    Poster un Commentaire

    1 Commentaire sur "European Bioplastics voudrait taxer ou interdire les sacs en plastique"

    Me notifier des
    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    michel123
    Invité

    Cependant il serait trés dangereux de composter des sacs composés à 50% de matières plastiques pétrolières car ce compost rempli de résidus de plastique sera forcément utilisé dans l’agriculture et se retrouvera dans nos assiettes. Ce n’est pas le but de la manoeuvre car ces résidus de plastique sont justement ceux que l’on cherche à éliminer de nos boissons et alimentation. Un vrai bioplastique doit être biodégradable à 100% sinon il ne s’agit que de plastique fragmentable encore plus dangereux car invisible à l’oeil .

    wpDiscuz